BARBARA (1930-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nouvelle donne

Barbara s’installe en 1973 à Précy-sur-Marne, à l’est de Paris, dans une maison qu’elle ne quittera plus. Vedette consacrée, adulée en France et à l’étranger, toujours auteure de chansons nouvelles (« Les Insomnies », « Cet enfant-là »…), elle est peut-être à l’apogée de sa carrière. Elle est invitée au « Grand Échiquier » de Jacques Chancel, d’autres émissions lui sont entièrement consacrées. La publication d’Amours incestueuses (1972) ne lui semble pas incompatible avec un duo télévisé avec Johnny Hallyday, et pas davantage l’enregistrement du disque La Louve (1973) orchestré par William Sheller, sur des paroles de François Wertheimer. Chanteuse et danseuse dans le film Je suis né à Venise (1977) de Maurice Béjart, elle compose la musique du téléfilm de Josée Dayan La Femme rompue.

Mais le paysage s’est assombri. En 1970, la création de Madame, pièce de théâtre en sept tableaux, de Remo Forlani, et l’album tiré du spectacle sont des demi-échecs commerciaux. Le rôle que Jacques Brel lui confie dans son film Franz (1972) ne convainc personne, pas plus que ceux que lui font tenir Frédéric Rossif dans Aussi loin que lamour (1971) ou Jean-Claude Brialy dans LOiseau rare (1973). Même « L’Aigle noir » (1970), qui certes figurera par la suite parmi ses succès les plus durables, déçoit ceux qui déplorent la dramatisation symphonique de la chanson, voire ses paroles passablement obscures. Ce n’est que beaucoup plus tard que Barbara livrera la clé psychanalytique de l’interprétation, en identifiant l’aigle rapace au père violeur. Un père qui avait quitté sa famille en 1949, et qu’elle avait retrouvé dix ans plus tard à Nantes, alors qu’il venait de mourir (l’événement est relaté dans la chanson « Nantes »).

Néanmoins, l’album Seule est un succès en 1981. L’événement marquant de cette période est assurément le spectacle triomphal qu’elle donne sous un chapiteau d’environ deux mille places installé sur l’hippodrome de Pantin [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Barbara

Barbara
Crédits : Reg Lancaster/ Express/ Getty Images

photographie

Gérard Depardieu

Gérard Depardieu
Crédits : Bertrand Rindoff Petroff/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

France. Démission du gouvernement d’Édouard Philippe et nomination de Jean Castex. 3-15 juillet 2020

l’Insertion. La députée (LRM) de la Somme Barbara Pompili est nommée à la Transition écologique, l’avocat Éric Dupond-Moretti à la Justice et l’ancienne ministre de la Santé Roselyne Bachelot à la Culture. Le 10, des centaines de personnes manifestent à Paris et dans d’autres villes contre […] Lire la suite

Union européenne. Prolongement de l’autorisation du glyphosate. 27 novembre 2017

de la Pologne et surtout de l’Allemagne qui s’étaient abstenues lors des précédents scrutins – la France a voté contre. Le vote favorable exprimé par le ministre allemand de l’Agriculture Christian Schmidt (CSU), alors que la ministre de l’Environnement Barbara Hendricks (SPD) y était opposée […] Lire la suite

France. Remaniement gouvernemental. 11 février 2016

-Vincent Placé et Barbara Pompili, à des postes de secrétaire d’État. L’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault remplace, au Quai d’Orsay, Laurent Fabius, pressenti pour présider le Conseil constitutionnel, avec le titre de ministre des Affaires étrangères et du Développement international […] Lire la suite

France. Majorité absolue à l'Assemblée pour le Parti socialiste et ses alliés. 10-26 juin 2012

, sur l'initiative du Parti radical valoisien et du Nouveau Centre. Il en assurera la présidence. Le 20, Christian Jacob est réélu à la présidence du groupe parlementaire U.M.P. à l'Assemblée. Le 20 également, les députés E.E.-L.V. élisent Barbara Pompili et François de Rugy à la présidence bicéphale […] Lire la suite

Autriche. Réélection du président Heinz Fischer. 25 avril 2010

Le président sortant, le social-démocrate Heinz Fischer, est réélu avec 78,9 p. 100 des suffrages. La candidate du Parti de la liberté (extrême droite), Barbara Rosenkranz, obtient 15,6 p. 100 des voix, un score inférieur à celui que ce courant avait obtenu lors des élections législatives […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel P. SCHMITT, « BARBARA (1930-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/barbara-1930-1997/