ATELLANES, théâtre

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Farces du théâtre latin. Il s'agissait probablement de comédies rustiques improvisées, jouées par des caractères masqués. Ces farces tiraient leur nom de la ville d'Atella en Campanie, et il semble qu'elles soient nées parmi les populations italiques parlant le dialecte osque. Dans la Rome antique, elles devinrent un divertissement populaire sous la République et au début de l'Empire ; elles étaient alors jouées en latin, mais un latin qui était peut-être agrémenté du piment de mots et de noms de lieux osques.

Ces farces comprenaient au moins quatre emplois : Maccus, le pitre ; Bucco (« joufflu »), le nigaud ; Pappus, le vieil imbécile ; Dossennus (parfois appelé Manducus), le goinfre, un ogre qui ne cessait de jouer des mandibules.

Ces improvisations, développées à l'origine à partir de canevas transmis par la tradition, devinrent un genre littéraire au ~ ier siècle ; mais il ne reste que quelques fragments des œuvres de Lucius Pomponius, de Novius et de quelques autres auteurs.

On n'a aucune trace de l'existence de ces farces après le ier siècle, mais certains types de la commedia dell'arte traduisent l'influence des atellanes.

—  Alain LABROUSSE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ATELLANES, théâtre  » est également traité dans :

COMÉDIE

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED
  •  • 5 416 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La comédie antique »  : […] La comédie européenne est née en Grèce, dans le cadre des fêtes traditionnelles en l'honneur de Dionysos. Au milieu des réjouissances populaires qui suivaient les cérémonies religieuses, un cortège burlesque se formait dans une explosion de plaisanteries et de chansons : ce théâtre quasi spontané engendra dès le vi e siècle avant J.-C., dans les pays doriens, puis à Mégare et en Sicile, des repré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie/#i_2639

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - Le théâtre

  • Écrit par 
  • Jacques LACARRIÈRE
  •  • 1 869 mots

Dans le chapitre « Origines et genres »  : […] Le théâtre romain n'a jamais été, comme on le pense trop souvent, un simple décalque du théâtre grec. Le fond italique de la civilisation romaine lui fournit un cadre et des techniques propres, qui ne doivent rien, dans leur essence, à celles du théâtre grec et qui permirent – particulièrement aux auteurs comiques – de s'inspirer des pièces grecques, sans être assujettis pour autant aux techniques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/latines-langue-et-litterature-le-theatre/#i_2639

COMMEDIA DELL'ARTE

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED
  •  • 2 290 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les troupes et leur répertoire »  : […] Héritières d'une tradition qui remonte aux atellanes et aux pantomimes de la Rome antique, les troupes de la commedia dell'arte sont, à leur origine, presque toutes itinérantes. Vouées au voyage comme les jongleurs, les funambules et les marchands d'orviétan, elles parcourent l'Italie dans tous les sens, soit qu'elles dressent leurs tréteaux sur les places publiques, soit qu'elles trouvent des po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commedia-dell-arte/#i_2639

PULCINELLA

  • Écrit par 
  • Valeria TASCA
  •  • 942 mots

Pulcinella est l'un des types de la commedia dell'arte. Apparu au xvii e siècle dans le théâtre napolitain, il devint bientôt célèbre en Europe et se maintint dans le théâtre populaire jusqu'à la fin du xix e siècle. On a cherché depuis le xviii e siècle à conférer des lettres de noblesse à la comédie italienne en la faisant dériver du théâtre latin. Il est impossible aujourd'hui d'admettre ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pulcinella/#i_2639

Pour citer l’article

Alain LABROUSSE, « ATELLANES, théâtre », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/atellanes-theatre/