Théâtre latin


ATELLANES, théâtre

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 209 mots

Farces du théâtre latin. Il s'agissait probablement de comédies rustiques improvisées, jouées par des caractères masqués. Ces farces tiraient leur nom de la ville d'Atella en Campanie, et il semble qu'elles soient nées parmi les populations italiques parlant le dialecte osque. Dans la Rome antique, elles devinrent un divertissement populaire sous la République et au début de l'Empire ; elles étaie […] Lire la suite

FESCENNINS CHANTS

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 225 mots

Les Fescennini versus, ou encore carmina Fescennina, étaient des dialogues satiriques en vers latins appartenant à l'ancien fonds italique. Ils étaient chantés par des danseurs masqués lors des vendanges, des moissons et probablement à l'occasion d'autres fêtes rustiques. Ils ressemblaient aux chansons grivoises des cérémonies nuptiales. Il ressort clairemen […] Lire la suite

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - Le théâtre

  • Écrit par 
  • Jacques LACARRIÈRE
  •  • 1 869 mots

Le théâtre latin présente un certain nombre de caractères propres qui le différencient notablement du théâtre grec : prééminence des éléments spectaculaires sur le texte, non-périodicité des jeux théâtraux, tendance à un réalisme excessif, autonomie des techniques et du sujet, souvent inspiré des œuvres grecques. Ces caractères, joints au fait que la genèse, le développement et l'extinction du thé […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 347 mots

Le théâtre occidental a pour berceau le bassin méditerranéen. Il s'est affirmé, dès l'Antiquité, comme l'expression d'une civilisation de type humaniste, c'est-à-dire caractérisée par la volonté d'assurer la promotion de l'homme, de reconnaître sa situation dans l'univers, de définir ses rapports avec le surnaturel et d'instaurer un ordre rationnel de la société. Il s'est constitué comme art en s' […] Lire la suite


Affichage 

Masques de théâtre, mosaïque de la Domus sollertiana

photographie : Masques de théâtre, mosaïque de la Domus sollertiana

photographie

Malheureusent trop belle pour être vraie, l'étymologie qui fait dériver le mot personne du masque utilisé par les comédiens grecs et romains est répandue depuis l'Antiquité. Mosaïque de la Domus sollertiana, IIIe siècle après J.-C., Thysdrus (El Djem, Tunisie). 

Crédits : G. Mermet/ AKG

Afficher

Masques de théâtre, mosaïque de la Domus sollertiana

Masques de théâtre, mosaïque de la Domus sollertiana
Crédits : G. Mermet/ AKG

photographie