ASTÉRIDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Astéride : squelette

Astéride : squelette
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Astéride : bras

Astéride : bras
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Pédicellaires

Pédicellaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Système aquifère

Système aquifère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Les Astérides, ou étoiles de mer, constituent l'une des cinq classes d'Échinodermes représentées actuellement dans la nature. C'est un groupe prospère (2 000 espèces modernes décrites), homogène, et bien représenté dans toutes les mers du globe, de la zone des marées aux plus grandes profondeurs.

Morphologiquement, les Astérides constituent un ensemble bien défini, nettement caractérisé par rapport aux autres classes et, notamment, par rapport aux Ophiurides qui possèdent comme elles une forme étoilée. Toutefois, si la distinction entre les deux classes est bien tranchée tout au long de leur histoire, les sédiments ordoviciens nous ont livré nombre de fossiles souvent mal conservés, aux caractères mélangés, composites ou inclassables, que l'on regroupait autrefois sous le nom d'Astérozoaires et dont la signification n'était pas claire. On admettait alors, depuis Bather (1900), que les Échinodermes libres ou Éleuthérozoaires dérivaient des Édrioastérides, un groupe de formes fossiles assez homogènes, apparues au Cambrien moyen et disparues au Carbonifère. À la suite, cependant, de la découverte d'un groupe très archaïque, les Somastéroïdes (Ordovicien inférieur), le problème de l'origine des Astérides a été relancé. Il semble en effet très probable que celle-ci doive être recherchée au sein des Somastéroïdes et que l'hypothèse de Bather ne soit plus soutenable. Mais certains auteurs ont voulu voir également dans ce groupe les ancêtres des Ophiurides, de telle sorte que, selon cette conception, Somastéroïdes, Astérides et Ophiurides constitueraient les sous-ensembles d'une classe unique que l'on a nommée Stellérides.

Anatomie : distinction entre Astérides et Ophiurides

Le corps des Astérides, aplati selon l'axe de symétrie, a la forme d'une étoile à cinq branches, parfois plus  ; celle-ci est constituée d'un disque central où s'ouvre la bouche (face orale ou ventrale) et à partir duquel rayonnent les bras. Contrairement à ce que l'on observe chez les Ophiures, la limite entre le dis [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : professeur de biologie marine à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  ASTÉRIDES  » est également traité dans :

ÉCHINODERMES

  • Écrit par 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER, 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 6 662 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Classification des Échinodermes »  : […] L'embranchement des Échinodermes a été divisé en deux sous-embranchements : 1) Les Pelmatozoaires (pelmat, à l'extrémité d'une tige ; zoaire, animal). Ils comprennent des Échinodermes primitifs fixés par un pédoncule aboral à l'état larvaire et fort souvent à l'état adulte. La bouche se trouve sur la même face que l'anus, entourée d'un cercle de bras. Ils ne possèdent pas d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echinodermes/#i_16516

Voir aussi

AMBULACRE    ANATOMIE ANIMALE    VIE BENTHIQUE    LARVE    PÉDICELLAIRES    SPICULE zoologie

Pour citer l’article

Yves TURQUIER, « ASTÉRIDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/asterides/