ARATOS DE SOLES (-315--245)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète grec alexandrin, surtout connu pour son poème didactique sur l'astronomie, Les Phénomènes, adaptation très fidèle d'un texte en prose d'Eudoxe de Cnide (~ 390 env.-env. ~ 340) ; le second livre de l'ouvrage, consacré à la météorologie et intitulé Pronostics, traite des signes annonciateurs du temps, et offre beaucoup de ressemblance avec le De signis tempestatum de Théophraste. Le poème d'Aratos eut immédiatement un grand succès et suscita de nombreux commentaires, dont le plus important, celui d'Hipparque (env. ~ 150), nous a été conservé. Par leur forme, Les Phénomènes se rattachent à l'école d'Alexandrie, mais le stoïcisme de l'auteur confère au poème une note de gravité. Les poètes latins tenaient son œuvre en haute estime. Cicéron notamment la traduisit, et Virgile l'imita dans les Géorgiques. L'un des vers de l'invocation liminaire à Zeus est devenu célèbre pour avoir été cité par saint Paul dans son discours à l'Aréopage rapporté dans les Actes (xvii, 28).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  ARATOS DE SOLES (315-245 av. J.-C.)  » est également traité dans :

CONSTELLATIONS

  • Écrit par 
  • Owen GINGERICH, 
  • Warren Melvin YOUNG
  •  • 3 543 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les origines grecques »  : […] La littérature grecque ancienne reflète l'importance des étoiles pour une civilisation d'agriculteurs et de marins. Homère ( viii e  siècle av. J.-C. ?) désigne plusieurs constellations par des noms qui demeurent en vigueur aujourd'hui, et les étoiles circumpolaires sont pour la première fois mentionnées dans l' Odyssée (Chant V, trad. Leconte de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constellations/#i_2504

Pour citer l’article

« ARATOS DE SOLES (-315--245) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/aratos-de-soles/