APOLOGIE DE LA CONFESSION D'AUGSBOURG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'une des confessions luthériennes qui servit à défendre et à élaborer la Confession d'Augsbourg, écrite par Melanchthon en 1531. La première version de l'Apologie fut rédigée à la hâte et présentée le 22 septembre 1530, à la diète d'Augsbourg, à Charles Quint, après que celui-ci eut déclaré que la Réfutation (3 août 1530) préparée par les théologiens catholiques contre la Confession d'Augsbourg (25 juin 1530) offrait une expression fidèle de la foi catholique. L'empereur demanda que les réformés rejoignent l'Église catholique, et refusa d'accepter l'Apologie quand elle lui fut présentée.

De retour à Wittenberg, Melanchthon obtint une copie de la Réfutation et décida qu'une réponse plus complète aux arguments des théologiens catholiques était nécessaire. Il réécrivit et augmenta l'Apologie pour expliquer plus clairement et plus complètement la foi des réformés. L'édition latine fut complétée en avril et en mai, et une traduction allemande de Justus Jonas fut publiée à l'automne de 1531. Luther, notamment, reconnut que l'Apologie était un excellent exposé de la foi luthérienne. Elle fut citée au cours de nombreuses réunions et conférences et fut finalement ajoutée au Livre de concorde (Concordia, 1580) qui rassemblait les bases doctrinales du luthéranisme. Sept fois plus longue que la Confession d'Augsbourg, l'Apologie est considérée comme l'un des plus brillants ouvrages théologiques de la Réforme. La connaissance qu'avait Melanchthon des Écritures, de la théologie, de l'histoire et des problèmes de langue est évidente. Environ un tiers de l'ouvrage traite de la question de la justification, les autres sujets abordés étant l'Église, les traditions humaines, l'invocation des saints, le mariage des prêtres, la messe, les vœux monastiques, la pénitence et le péché originel.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  APOLOGIE DE LA CONFESSION D'AUGSBOURG  » est également traité dans :

CONFESSION D'AUGSBOURG

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 368 mots

Confession fondamentale des Églises luthériennes présentée le 25 juin 1530 dans ses versions allemande et latine, au cours de la diète d'Augsbourg, à Charles Quint, par sept princes luthériens et deux villes impériales libres. L'auteur principal en était Melanchthon, qui se servit des premières considérations de Luther sur la foi. Le but poursuivi était de défendre les luthériens contre les mauvai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confession-d-augsbourg/#i_38292

Pour citer l’article

« APOLOGIE DE LA CONFESSION D'AUGSBOURG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/apologie-de-la-confession-d-augsbourg/