ANVERS (JEUX OLYMPIQUES D') [1920]Contexte, organisation, bilan

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En marge des Ves jeux Olympiques, le C.I.O. tient sa dixième session à Stockholm et, le 27 mai 1912, il désigne Berlin ville d'accueil des Jeux de 1916. En 1909, la capitale du Reich avait renoncé à présenter sa candidature : elle laissait le champ libre à Stockholm et se réservait pour 1916. Bien que cinq autres villes se déclarent intéressées, on ne vote que pour le principe : Berlin avait obtenu de solides garanties et est élue à l'unanimité.

Le 3 août 1914, l'Allemagne déclare la guerre à la France et les troupes du kaiser pénètrent en Belgique. Le mouvement olympique s'affole certes, mais il ne renonce pas immédiatement aux Jeux de 1916 : certains membres du C.I.O. demandent le transfert des Jeux de la VIe olympiade aux États-Unis ou en Scandinavie ; les Allemands, sûrs d'une victoire militaire rapide, protestent... Bien évidemment, la Grande Guerre interdit la tenue des Jeux de 1916, à Berlin ou ailleurs, mais le décompte des olympiades ne s'en trouve pas pour autant modifié : la période 1916-1920 correspond à la VIe olympiade des temps modernes.

En cette époque terrible, Pierre de Coubertin ne reste pas inactif, loin de là. Déjà, lors du sixième congrès du C.I.O., réuni à Paris du 13 au 23 juin 1914 pour célébrer le vingtième anniversaire de la renaissance des jeux Olympiques, il avait enregistré les candidatures d'Anvers et de Budapest, désireuses d'accueillir les Jeux de 1920 – un vote indicatif donnant un léger avantage à Budapest, la ville de Ferenc Kemény, un ami de Coubertin qui a soutenu le baron sans réserve depuis 1894. À cette occasion paraissait pour la première fois en public le drapeau aux cinq anneaux de couleurs entrelacés imaginé par Coubertin et fabriqué par les magasins du Bon Marché à Paris. Le 10 avril 1915, à l'Hôtel de Ville de Lausanne, par un acte officiel, il fait de cette ville suisse le « centre administratif mondial de l'olympisme rénové » : Lausanne devi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ANVERS (JEUX OLYMPIQUES D') [1920] - Contexte, organisation, bilan », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anvers-jeux-olympiques-d-1920-contexte-organisation-bilan/