ROSMINI-SERBATI ANTONIO (1797-1855)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Prêtre, philosophe et patriote italien. Né en 1797 à Rovereto, Antonio Rosmini-Serbati fit ses études universitaires à Padoue (1817-1819). Il fonda en 1828 une congrégation religieuse, l'Institut de la charité (rosminiens). Le roi Charles-Albert l'envoya établir des accords politiques avec Pie IX. Rosmini accompagna le pape en fuite à Gaète (nov. 1848) et attira en vain son attention sur la montée du nationalisme italien et la nécessaire reconnaissance des libertés politiques. Il fut ensuite expulsé de Naples par les Bourbons. En juin 1849, deux de ses ouvrages furent mis à l'Index : Les Cinq Plaies de l'Église et Constitution selon la justice sociale. Il se retira alors à Stresa, surveillé par la police autrichienne.

L'œuvre de Rosmini est immense : quatre-vingts volumes édités chez Città Nuova (Rome), de 1975 à 2005. Elle est peu connue hors d'Italie (F. Evain, Introduction à l'ontologie personnaliste d'Antonio Rosmini, Paris, 1973).

En philosophie, Rosmini entend d'abord restaurer la connaissance, ruinée par l'empirisme du xviiie siècle et par Kant : Nouvel Essai sur l'origine des idées (1830, trad. part. 1844). Il se tourne ensuite vers la philosophie de l'action. L'idée d'être, règle de vérité, est aussi principe d'éthique : Principi della scienza morale (1831). Rosmini concentre dès lors ses recherches sur les rapports entre l'homme et l'être : Anthropologia morale (1838 ; Teosofia, posth. 1863 ; Psychologie, trad. 1888). Par réflexion sur les conditions de possibilité de ses opérations, l'homme prend conscience de l'être qu'il est et de l'être comme tel. L'acte de connaître est union du « sentiment fondamental de l'être réel » et de la « saisie de l'être idéel ». Cette synthèse se noue dans l'être moral, qui est libre reconnaissance de la circularité de ces trois formes de l'être. C'est donc à tort qu'on a confondu cette pensée avec l'ontologisme de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en philosophie, membre du comité de direction du centre culturel Les Fontaines, Chantilly

Classification

Pour citer l’article

François EVAIN, « ROSMINI-SERBATI ANTONIO - (1797-1855) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-rosmini-serbati/