GADES ANTONIO (1936-2004)

Révolutionnaire et rénovateur sont les deux termes qui caractérisent le mieux le danseur et chorégraphe espagnol Antonio Gades qui, pour n'être ni gitan ni andalou, a su incarner le flamenco dans toute sa pureté primitive. Si Gades n'a pu achever son Don Quichotte, il laisse toutefois derrière lui une œuvre immortalisée notamment par les trois films de Carlos Saura, témoignages vibrants de la rigueur de l'artiste.

De la photographie à la création du ballet flamenco

Né le 14 novembre 1936 à Elda, village de la province d'Alicante, Antonio Esteve Ródenas est le fils d'une famille d'ouvriers républicains. À Madrid, où sa famille s'est installée, il quitte l'école à l'âge de onze ans. Pour échapper à la pauvreté, il sera groom avant d'enchaîner les petits métiers. De son passage comme assistant photographe, il gardera le sens du cadrage et l'art d'assembler les séquences. Avec ce qu'il gagne, il s'offre ses premiers cours de danse et entre à seize ans dans la compagnie du Ballet espagnol de Pilar Lopez. En prenant le nom de Gades – nom que portait la ville de Cadix au temps des Romains –, il devient, à dix-sept ans, premier danseur de cette compagnie et affirme sa conception de la danse flamenco. Pour lui, la danse doit être aussi légère que la bande de terre qui s'avance dans l'Atlantique et sur laquelle se situe Cadix. Son style ramassé, nerveux et débarrassé de fioritures, il le doit à Vicente Escudero son maître, rencontré en 1955, dont il admire l'esthétique nouvelle et dont il retient la façon de danser les bras levés au-dessus de la tête. Les points communs entre eux ne manquent pas : même allure, même corps sec, de plus tous deux sont des payos (non gitans). Gades fait sien les préceptes énoncés par Escudero : virilité, sobriété, verticalité, calme et stabilité, respect de la tradition. En 1961, il quitte la troupe de Pilar Lopez et part pour Rome travailler avec des artistes classiques italiens (Anton Dolin, Carla Fracci). Il vient compléter sa formation classique à [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Martine PLANELLS, « GADES ANTONIO - (1936-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-gades/