ANTOINE ou MARC ANTOINE, lat. MARCUS ANTONIUS (83-30 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Marc Antoine, général et homme politique des dernières années de la République romaine, est resté dans l'histoire comme le fidèle lieutenant de Jules César, qui tomba amoureux de la reine d'Égypte Cléopâtre et fut vaincu par Octave (futur empereur Auguste) à la bataille d'Actium (31 av. J.-C.). À travers les portraits que les historiens en tracent, Marc Antoine apparaît comme une sorte de force de la nature, doué d'une bravoure impétueuse, d'une vigueur physique redoutable, aimant les ripailles et les femmes, les plaisanteries grossières et la familiarité. Au sein d'une Rome profondément troublée par les luttes civiles et par une crise de confiance envers le régime républicain, un homme tel que lui ne peut que séduire. César, fin psychologue, le comprend, qui se l'attache comme questeur en Gaule en 53 av. J.-C. Marc Antoine, toujours prêt à prendre de téméraires résolutions, n'est sans doute pas totalement étranger à la décision de César de franchir le Rubicon. Après avoir reçu le gouvernement de l'Italie, Marc Antoine élimine les partisans de Pompée à Pharsale en 48 av. J.-C. Maître de cavalerie, premier lieutenant de César, il se comporte à Rome comme un véritable dictateur en second et il est récompensé de ses services par le consulat en 44 av. J.-C., l'année même de la mort de César. Aux ides de mars, il sait apparaître comme le légataire universel de la pensée politique du dictateur défunt et, devant le bûcher funéraire, il tient un discours qui appelle à la vengeance, en même temps qu'il brandit la tunique ensanglantée de César. Cependant il trouve dans le jeune Octavien, le futur empereur Auguste, un rival inattendu ; celui-ci le fait déclarer ennemi public par le Sénat et le défait à la bataille de Modène en avril 43 av. J.-C. Une autre armée commandée par Lépide s'apprête à donner le coup de grâce aux partisans de Marc Antoine. Mais, comprenant tous les trois [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification


Autres références

«  ANTOINE ou MARC ANTOINE, lat. MARCUS ANTONIUS (83-30 av. J.-C.)  » est également traité dans :

ACTIUM BATAILLE D' (31 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 254 mots
  •  • 1 média

La bataille d'Actium met un terme à un siècle d'affrontements intérieurs qui ont déchiré la République romaine, et permet au vainqueur de fonder un nouveau régime, l'Empire. Depuis l'assassinat de César, en — 44, deux hommes prétendent recueillir l'héritage politique du dictateur : Octave et Antoine. Dans un premier temps, ils parviennent à un accord pour se partager le pouvoir, Antoine régnant s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-actium/#i_19710

AUGUSTE CAÏUS JULIUS CAESAR OCTAVIANUS AUGUSTUS ou OCTAVE (63 av. J.-C. - 14 apr. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Claude NICOLET
  •  • 6 059 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le triumvirat et la guerre civile »  : […] À la mort de César, le jeune Octave décide, malgré les conseils de sa mère et de son beau-père, de revendiquer le dangereux héritage, et surtout de faire valider officiellement l'adoption qui, le faisant le véritable fils de César, lui permettra de recueillir un jour ses clientèles. Ce projet se heurte naturellement aux ambitions de l'homme qui, dans les mois qui suivent les ides de mars, s'est im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caius-julius-caesar-octavianus-augustus-auguste/#i_19710

CLÉOPÂTRE (69-30 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • André BERNAND
  •  • 3 570 mots

Dans le chapitre « César, Antoine et la mort »  : […] Quand elle rencontra César, Cléopâtre, de trente ans plus jeune que lui, ne régnait que depuis trois ans. Son père, Ptolémée XII Neos Dionysos Aulète, mort en mars 51 avant J.-C., avait légué par testament le royaume d'Égypte à l'aîné de ses fils, Ptolémée XIII, âgé de dix ans, et à sa fille Cléopâtre, âgée de dix-sept ans, que le jeune roi devait épouser. Ces trois premières années de règne n'av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cleopatre/#i_19710

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte ptolémaïque

  • Écrit par 
  • André BERNAND
  •  • 3 460 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La famille des Lagides »  : […] Aux ressources des documents épigraphiques ou papyrologiques, des auteurs tels que Strabon et Diodore de Sicile ( i er s. apr. J.-C.) viennent ajouter de précieux renseignements. En sorte qu'on connaît bien la famille des Lagides (souvent aussi cruelle que celle des Atrides), qui gouverna l'Égypte durant trois siècles. Cette monarchie, en son pri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-egypte-ptolemaique/#i_19710

LÉPIDE, lat. MARCUS ÆMILIUS LEPIDUS (env. 89-13 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 945 mots

Celui qui devait former avec Antoine et avec Octave en ~ 43 le second triumvirat, Marcus Æmilius Lepidus, appartient à la gens Æmilia qui a donné à la République romaine d'illustres hommes d'État, tel ce Marcus Æmilius Lepidus qui fut consul en ~ 37 et l'un des plus grands orateurs de son temps (Cicéron reconnaît en lui un maître), tel aussi cet autre consul de l'année ~ 78 qui voulut soulever le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lepide-lat-marcus-aemilius-lepidus/#i_19710

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 607 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les deux derniers siècles de la Jérusalem juive : de la prise de la ville par Pompée (63 av. J.-C.) à la fin de la « Guerre d'Hadrien » (135 apr. J.-C.) »  : […] Après la prise de Jérusalem par Pompée, la royauté n'est conférée à aucun des prétendants juifs ; nommé seulement grand prêtre et ethnarque, Hyrcan II (63-40) doit payer tribut aux Romains, et se soumettre au contrôle du gouverneur romain de Syrie ; en outre, les villes de la côte, celles du nord de la Transjordanie, et plusieurs autres cités, comme Samarie, lui sont enlevées. Quant à Aristobule, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/#i_19710

PARTHES

  • Écrit par 
  • Philippe GIGNOUX, 
  • Guy JUCQUOIS
  •  • 5 321 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les conflits romano-parthes »  : […] Les guerres avec Rome, qui se déroulent sur deux aires principales, en Mésopotamie et surtout en Arménie, constituent comme un tournant dans l'histoire des Arsacides. Du côté romain, l'entreprise s'est le plus souvent soldée par des échecs tant que des plans grandioses, visant à la domination de l'Arménie, furent conçus. Les menées des Romains en Mésopotamie furent davantage couronnées de succès, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parthes/#i_19710

POLLION, lat. CAIUS ASINIUS POLLIO (76 av. J.-C. - 4 apr. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 320 mots

Évoluant dans le cercle littéraire de Catulle, Pollion entra dans la vie publique en ~ 56. En ~ 54, il attaqua publiquement, mais en vain, le tribun C. Cato, s'attirant la colère de Pompée. Pendant la guerre civile, il prit le parti de César au Rubicon, puis fit campagne en Afrique avec Curius et, entre ~ 49 et ~ 45, en Grèce, en Afrique et en Espagne avec César, pour qui il commanda la garde prét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollion-lat-caius-asinius-pollio/#i_19710

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 10 921 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les derniers temps de la République »  : […] Les ides de mars 44 ne marquent pas la fin d'une période : elles ouvrent seulement une compétition de courte durée pour la succession de César. Les guerres civiles reprennent, mais leur conclusion est déjà certaine : ce sera le pouvoir d'un seul. Le lieutenant de César, Marc Antoine, s'oppose bien vite aux républicains tyrannicides. Il s'allie au proconsul de Narbonnaise, Lépide, et au petit-neve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-republique/#i_19710

ROME, L'AGONIE DE LA RÉPUBLIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 418 mots

— 60 Premier triumvirat : accord privé entre les trois hommes forts de Rome, César, Pompée et Crassus, afin de se partager le pouvoir contre le Sénat. — 59 Consulat de César, qui s'achève par l'attribution, pour lui, d'un grand commandement proconsulaire, d'une durée de cinq ans, en Gaule. — 55 Renouvellement, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-l-agonie-de-la-republique-reperes-chronologiques/#i_19710

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « ANTOINE ou MARC ANTOINE, lat. MARCUS ANTONIUS (83-30 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-marc-antoine/