BECQUEREL ANTOINE CÉSAR (1788-1878)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ancien élève de l'École polytechnique (où il entre en 1806), sorti dans le corps des ingénieurs militaires, Becquerel, après la chute de Napoléon, se consacre uniquement à la science et il est le premier à occuper la chaire de physique au Muséum d'histoire naturelle de Paris (1838). Il est le chef de file de toute une dynastie d'hommes de science : son fils Alexandre Edmond lui succède au Muséum national et son petit-fils Antoine Henri découvre la radioactivité.

Les observations de Haüy sur l'électrisation du spath d'Islande par compression sont reprises par Antoine César Becquerel, qui montre que le phénomène est général (piézo-électricité) ; ses travaux sur la tourmaline sont restés classiques. Ces études sur la thermo-électricité ont conduit à la découverte de l'existence d'une température de transition au-delà de laquelle les propriétés électriques d'un corps changent de manière discontinue. Mais son attention est retenue plus particulièrement par les phénomènes électrochimiques, et, dans une belle série d'expériences, conduites avec le plus grand soin, il montre que l'on peut produire de l'électricité de bien des manières : par contact entre corps différents, par friction, par réaction chimique, par différence de température. Il construit une pile électrique de force électromotrice constante (non polarisable) en utilisant deux liquides séparés par un solide (1829), et il s'en sert pour effectuer des synthèses électrochimiques. Il prépare ainsi des cristaux de sulfures métalliques que l'on considérait comme amorphes. Il est aussi l'inventeur d'une balance électromagnétique et d'un galvanomètre différentiel.

Son Traité expérimental de l'électrochimie et du magnétisme (1834-1840) comporte sept volumes ; il est, en outre, l'auteur de plusieurs autres ouvrages sur des sujets de physique et de chimie et leurs applications aux sciences naturelles et aux arts.

—  Georges KAYAS

Écrit par :

  • : maître de recherche au C.N.R.S., physique corpusculaire

Classification


Autres références

«  BECQUEREL ANTOINE CÉSAR (1788-1878)  » est également traité dans :

MATTEUCCI CARLO (1811-1868)

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 882 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Recherches sur l’électricité animale »  : […] la diminution du courant de démarcation au cours de la contraction (tétanus) d’un muscle. Le physicien français Antoine César Becquerel (1788-1878) confirme cette découverte et fait l’hypothèse correcte que le muscle contracté produit en même temps un courant. De son côté, Emil du Bois-Reymond (1818-1896), jeune concurrent allemand de Matteucci, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-matteucci/#i_33427

PHOTOÉLECTRIQUE EFFET

  • Écrit par 
  • Pierre VERNIER
  •  • 5 426 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'effet photovoltaïque »  : […] Cet effet, appelé effet photovoltaïque, a été découvert par Antoine Becquerel, dès 1839, avec une chaîne de conducteurs comportant des électrolytes. Cet effet ne prit de l'importance que beaucoup plus tard, avec l'apparition des cellules à couche d'arrêt utilisées dans les posemètres photographiques, et surtout avec les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-photoelectrique/#i_33427

PHOTOVOLTAÏQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MULLER
  •  • 13 220 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Historique »  : […] En 1839, Antoine Becquerel publie un Mémoire sur les effets électriques produits sous l'influence des rayons solaires relatif à une expérience menée par son fils Edmond avec une pile constituée par des électrodes de platine et de cuivre oxydé plongeant dans une solution électrolytique acide. Cette pile est capable de fournir un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photovoltaique/#i_33427

Pour citer l’article

Georges KAYAS, « BECQUEREL ANTOINE CÉSAR - (1788-1878) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-cesar-becquerel/