ANTHROPOLOGIE DES CULTURES URBAINES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le devenir paradoxal du concept de sous-culture

Les chercheurs issus des différentes traditions que nous avons présentées considèrent que le concept de « sous-culture » n’est plus pertinent pour décrire les cultures juvéniles, c’est pourquoi ils lui en ont substitué d’autres. Le concept de « mondes » sociaux et artistiques (Howard Becker, 1988) comme milieux d’expérience et d’activité collective, de perspectives stabilisées dans un environnement commun, a constitué pour les chercheurs issus de la tradition de l’école de Chicago un levier théorique heuristique pour repenser les dynamiques culturelles à l’horizon d’une écologie des publics (Daniel Cefaï, 2015). Les auteurs issus de la tradition des cultural studies lui ont substitué, comme le note David Hesmondhalgh, (2005), la notion de « tribu » ou de « scène ». Les mouvements musicaux observés dans les années 1990 et 2000 apparaissent à la fois plus hétérogènes socialement, moins cohérents formellement, plus fluides et plus mouvants. Pour les appréhender dans leur spécificité, le Canadien Will Straw (1991) a proposé le concept de « scène » qui ouvre sur une approche empirique et matérielle des lieux, de la diversité des publics réunis autour de la musique et des réseaux de diffusion de cette dernière. Le concept a aujourd’hui supplanté celui de subculture et nourrit une variété d’approches des mouvements musicaux et de la ville « créative » (Gérôme Guibert et Guy Bellavance, 2014).

Critiqué et globalement délaissé par les chercheurs qui étudient les mouvements artistiques urbains, le concept de sous-culture est pourtant utilisé dans le cadre de théories plus générales pour penser la fragmentation de nos sociétés et les tensions entre individualisation et mobilisation collective. Il fertilise les recherches anthropologiques sur la mondialisation depuis les années 1990. Ulf Hannerz (1992) a montré qu’il constituait un cadre analytique heuristique pour penser la complexité des dynamiques culturelles contemporaines, parce qu’il permettait d’analyser les interconnections et les ci [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Quartier juif de New York dans les années 1930

Quartier juif de New York dans les années 1930
Crédits : FPG/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Punks dans les rues de Londres au début des années 1980

Punks dans les rues de Londres au début des années 1980
Crédits : PYMCA/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Graffitis dans le quartier de Ménilmontant à Paris

Graffitis dans le quartier de Ménilmontant à Paris
Crédits : Bertrand Gardel/ hemis.fr

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : maître de conférences en anthropologie, université de Paris-Nanterre

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Virginie MILLIOT, « ANTHROPOLOGIE DES CULTURES URBAINES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-des-cultures-urbaines/