SCHWARZENBACH ANNEMARIE (1908-1942)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Ange inconsolable » (Roger Martin du Gard), « ange dévasté » (Thomas Mann), Annemarie Schwarzenbach reste indissociablement liée, pour la postérité, au portrait réalisé par la photographe Marianne Breslauer (1932) et au roman d'Ella Maillart, La Voie cruelle (1947), dont elle est l'héroïne.

Cette double image, aussi juste qu'elle soit, laisse dans l'ombre la production littéraire de l'auteur. Née en 1908 à Zurich dans une famille appartenant à la grande bourgeoisie, elle mourut à trente-quatre ans, usée prématurément par la drogue, d'un accident de vélo à Sils-Baselgia, en Engadine (Suisse). Entre ces deux dates, elle aura parcouru le monde, le plus souvent au volant de sa voiture, écrit une douzaine de récits, nouvelles et romans, d'innombrables articles et contributions à des revues, des reportages, sans compter les photographies et une correspondance abondante avec, entre autres, Erika et Klaus Mann, Claude Bourdet, Carson McCullers et Ella Maillart.

« Je ne souhaite rien d'autre que de voyager – de monde en monde [...] Je n'ai encore jamais aspiré à quelque chose avec autant d'ardeur. » (1926). À dix-huit ans, Annemarie Schwarzenbach pose ainsi les prémices d'une vie dont les deux piliers seront l'écriture et l'errance, l'itinérance, en quête d'un absolu qu'elle n'a pas trouvé dans son milieu familial aussi conservateur que rigide. Historienne de formation, elle écrit les premiers textes littéraires connus à Paris où elle termine ses études : des nouvelles (Pariser Novelle, Erik). Elle fait en même temps ses débuts dans le journalisme pour le Neue Zürcher Zeitung.

La rencontre avec Klaus et Erika, les enfants du « magicien » Thomas Mann, infléchit définitivement le cours de sa vie. Elle les suit à Berlin (1931, Lyrische Novelle [Nouvelle lyrique, 1994]) où son style androgyne fait fureur. Elle fréquente les clubs de travestis, fréquente la scène homosexuelle autour de Nollendorfplatz, s'initie [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : directrice de l'association Les Amis du roi des Aulnes, traductrice

Classification

Pour citer l’article

Nicole BARY, « SCHWARZENBACH ANNEMARIE - (1908-1942) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/annemarie-schwarzenbach/