COUDER ANDRÉ (1897-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Alençon le 27 novembre 1897 et mort à Paris le 16 janvier 1979, fils de médecin, André Couder a pratiqué la science de l'optique avec un grand art. Membre (1946) puis président du Bureau des longitudes (en 1951, 1952 et 1953), membre (l954) puis président de l'Académie des sciences (en 1968), il a consacré toute sa vie à l'étude de l'optique et à la réalisation de grands instruments d'astronomie. Il fut un novateur dans la construction des objectifs et des miroirs de grands télescopes.

La puissance d'une lunette ou d'un télescope dépend essentiellement de trois facteurs : du diamètre de l'objectif ou du miroir, de la qualité de sa forme ainsi que de la stabilité de l'atmosphère à travers laquelle on observe. André Couder a étudié ces divers facteurs avec une finesse jamais égalée.

Dès la fin du xixe siècle, le grand physicien britannique lord Rayleigh avait montré que l'onde transmise ou réfléchie par un instrument d'optique ne devait pas comporter de déformations supérieures à un quart de la longueur d'onde de la lumière pour donner les images les plus fines permises par la nature même de la lumière. Cela nécessite une perfection du même ordre de grandeur, et même plus grande, pour les surfaces optiques. Il faut donc réaliser celles-ci avec la précision extraordinaire du dix-millième de millimètre sur des miroirs qui peuvent atteindre plusieurs mètres de diamètre. André Couder étudia d'abord ce problème sur un cas concret, celui de l'objectif de 49 centimètres de diamètre que l'excellent opticien allemand Mertz avait réalisé en 1880 pour l'observatoire de Strasbourg mais qui présentait certains défauts étudiés d'abord par Würtz puis par André Danjon. À la demande de ce dernier, il reprit cette étude et montra que les défauts de l'objectif provenaient de deux causes : une taille défectueuse d'une surface mal retouchée et un défaut de verre du disque de flint. De plus, il montra qu'il était possi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : professeur à l'université de Provence (Marseille), membre de l'Institut, directeur de l'Observatoire de Haute-Provence

Classification

Pour citer l’article

Charles FEHRENBACH, « COUDER ANDRÉ - (1897-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-couder/