ALPHONSE XIII (1886-1941) roi d'Espagne (1886-1931)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi d'Espagne (1886-1931), né le 17 mai 1886, à Madrid, mort le 28 février 1941, à Rome.

Fils posthume d'Alphonse XII, Alphonse XIII est proclamé roi dès sa naissance sous la régence de sa mère, Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine. Enfant intelligent et vif, il est élevé dans une ambiance réactionnaire ultracléricale par sa mère qui l'adore. Très vite, il réagit contre l'ennui de la vie de cour et manifeste un attachement à l'armée, qu'il conservera sa vie durant. En 1902, le jour de ses seize ans, il assume sa pleine autorité de roi.

Alphonse XIII a le goût du pouvoir. Il maintient le système d'alternance de gouvernements conservateur et libéral (fondé sur le maintien des élections), mais il intervient de plus en plus dans la vie politique pour accélérer cette alternance. Il en résulte une instabilité politique qui discrédite le système parlementaire : trente-trois gouvernements se succèdent en Espagne de 1902 à 1923. La popularité d'Alphonse XIII en pâtit également : la fameuse tentative d'assassinat perpétrée contre lui et son épouse, Victoire Eugénie de Battenberg, le jour de leur mariage (31 mai 1906) est la première d'une série de tentatives d'assassinat contre sa personne. Son courage face à ces agressions lui vaut cependant d'être admiré.

La position d'Alphonse XIII se détériore après la faillite du gouvernement d'Antonio Maura (1909), qui semblait la dernière chance du régime parlementaire. Durant la Première Guerre mondiale, sa conduite est irréprochable : il observe une scrupuleuse neutralité tout en s'engageant pour les causes humanitaires. Mais, après guerre, il s'oriente vers un système de gouvernement plus personnel, en cherchant même à se débarrasser du corps législatif. En 1921, son intervention directe dans la guerre du Rif a des conséquences si désastreuses qu'une commission d'enquête est nommée. Celle-ci conclut à sa responsabilité directe dans la défaite d'Anoual. Une semaine avant la publication du rapport, Alphonse XIII est sauvé de l'humiliation par un coup d'État (13 septembre 1923) mené par le général [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  ALPHONSE XIII (1886-1941) roi d'Espagne (1886-1931)  » est également traité dans :

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 270 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Troubles sociaux et politiques »  : […] Lorsque Alphonse XIII commença son règne personnel en 1902, il se trouva affronté à des problèmes plus graves que ses prédécesseurs. Le carlisme était devenu à peu près inoffensif, mais à sa place se développaient des mouvements régionalistes. Le plus puissant, le catalanisme, d'abord littéraire et sentimental, formulait maintenant un programme politique et organisait un parti, la Lliga, qui obten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-de-l-unite-politique-a-la-guerre-civile/#i_35908

PRIMO DE RIVERA MIGUEL, marquis d'Estella (1870-1930)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 508 mots
  •  • 3 médias

Entré à l'Académie militaire de Madrid, Miguel Primo de Rivera y Orbaneja, deuxième marquis d'Estella et héritier d'une grande famille andalouse, sert d'abord aux colonies (Maroc, Cuba, Philippines), puis exerce des commandements importants en métropole : gouverneur de Cadix en 1915, il est nommé successivement capitaine général de Valence, de Madrid et de Catalogne en 1922. L'Espagne traversait a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miguel-primo-de-rivera/#i_35908

Pour citer l’article

« ALPHONSE XIII (1886-1941) - roi d'Espagne (1886-1931) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-xiii/