CLAIRAUT ALEXIS CLAUDE (1713-1765)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien français. Né à Paris, Clairaut (ou Clairault) fit, sous la conduite de son père qui était professeur de mathématiques, de tels progrès en cette science qu'à l'âge de douze ans il lisait devant l'Académie une note sur les propriétés de quatre courbes qu'il avait découvertes. Ses Recherches sur les courbes à double courbure (1731) le firent élire à l'Académie des sciences, bien qu'il fût en dessous de l'âge légal. En 1736, il part en expédition en Laponie avec P. L. Maupertuis pour calculer un degré de méridien ; en 1743, il publie son traité Théorie de la figure de la Terre où il est traité de l'équilibre des fluides, dans lequel se trouve le théorème, connu sous le nom de théorème de Clairaut, qui relie la gravité aux points de la surface d'un ellipsoïde en rotation à la compression et à la force centrifuge à l'équateur. En 1750, il gagne le prix de l'Académie de Saint-Pétersbourg pour son essai Théorie de la Lune déduite du seul principe de l'attraction et, en 1759, il calcule le périhélie de la comète de Halley. On lui doit aussi des travaux sur les solutions singulières des équations différentielles (équations de Clairaut).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  CLAIRAUT ALEXIS CLAUDE (1713-1765)  » est également traité dans :

ALEMBERT JEAN LE ROND D' (1717-1783)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 2 878 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le physicien et le mathématicien »  : […] En physique, d'Alembert s'est essentiellement consacré à l'étude de la mécanique et de l'astronomie, dans la suite de l'œuvre de Newton. S'il a consacré quelques mémoires à des problèmes d'optique et un essai tardif, en collaboration avec Bossut et Condorcet, à des Nouvelles Expériences sur la résistance des fluides , parues en 1777, ses recherches, de nature théorique, ont p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alembert-jean-le-rond-d/#i_11468

CALCUL INFINITÉSIMAL - Calcul à plusieurs variables

  • Écrit par 
  • Georges GLAESER
  •  • 5 618 mots

Dans le chapitre « Le formalisme des dérivées partielles »  : […] Avant d'étudier le comportement d'une fonction ( x , y ) de deux variables, lorsque x et y varient simultanément et indépendamment , on commence par faire varier x et y successivement. Fixons la vale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-infinitesimal-calcul-a-plusieurs-variables/#i_11468

GÉOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • François RUSSO
  •  • 10 634 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La géométrie analytique moderne »  : […] La géométrie analytique n'acquiert pleinement les traits qui la caractérisent aujourd'hui qu'au xviii e  siècle. Tout d'abord, alors qu'elle était demeurée limitée jusque-là au plan, la géométrie analytique est étendue à l'espace. En 1700, est écrite l'équation de la sphère ; en 1731, Alexis Clairaut (1713-1765) publie une étude remarquable sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geometrie/#i_11468

GRAVIMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL
  •  • 6 112 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Applications à la géodésie »  : […] L'écart entre la surface du géoïde et celle de l'ellipsoïde de référence, qui peut être de quelques dizaines de mètres, varie très progressivement et reste pratiquement constant sur des distances de quelques dizaines de kilomètres. Par conséquent, il n'est pas nécessaire, pour le déterminer, de tenir compte des irrégularités locales du relief. On n'utilise donc pas l'anomalie de Bouguer, mais l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravimetrie/#i_11468

Pour citer l’article

« CLAIRAUT ALEXIS CLAUDE - (1713-1765) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexis-claude-clairaut/