HAMILTON ALEXANDER (1755-1804)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né dans les Antilles britanniques et mort à New York, au cours d'un duel, Alexander Hamilton, après avoir servi lors de la guerre d'Indépendance auprès du général Washington, se laisse attirer par la vie politique et se fait le champion du renforcement du pouvoir fédéral. Il participe à la convention de Philadelphie (1787) et mène une active campagne pour obtenir, dans l'État de New York et ailleurs, la ratification du projet de Constitution. Il entre dans le cabinet du président Washington et occupe le poste de secrétaire au Trésor. Son objectif primordial est de développer l'économie de la jeune République, donc d'augmenter les droits de douane qui donneront au gouvernement de véritables ressources, de créer une banque centrale qui assainira les pratiques du crédit, de permettre l'essor de l'industrie et de l'agriculture. Ce programme est combattu par les jeffersoniens, qui craignent un gouvernement fort et une société industrialiste. Mais Hamilton bénéficie du soutien du président Washington et, sous sa direction, le Parti fédéraliste remporte de notables succès. John Adams, qui succède à Washington, s'entend mal avec Hamilton, lequel retourne à ses affaires privées, tout en conservant un rôle dans la vie politique de New York. Par bien des aspects, Hamilton est un homme d'État moderne, qui prépare l'avenir de son pays.

—  André KASPI

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'Amérique du Nord à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  HAMILTON ALEXANDER (1755-1804)  » est également traité dans :

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 210 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le bimétallisme (1792-1834) »  : […] Le premier régime monétaire légal des États-Unis est institué en 1792 par le Coinage Act (loi sur le monnayage). L'influence d'Alexander Hamilton, le premier secrétaire au Trésor, est prépondérante. Il instaure un système bimétalliste or et argent. L'unité monétaire est le dollar. Le Congrès fait du dollar l'unité de compte et choisit le système m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dollar/#i_16896

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « L'application de la Constitution et les partis politiques »  : […] Dans l'euphorie de l'Indépendance et oublieux de l'expérience britannique, les Pères de la patrie avaient songé à un développement harmonieux de la Constitution dans l'unanimité des citoyens. Rapidement apparut un clivage et se formèrent deux partis qui, sous des noms et des programmes différents, n'ont pas cessé de dominer la vie politique américa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_16896

FÉDÉRALISME

  • Écrit par 
  • Carl Joachim FRIEDRICH
  • , Universalis
  •  • 5 358 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Origine et développement de la théorie fédéraliste »  : […] Le fédéralisme passe souvent pour une invention américaine, ce qui est tout à fait inexact. Ce serait plus vrai de l'État fédéral moderne qui fut « inventé » à Philadelphie en 1787, mais les hommes qui y étaient alors réunis auraient été les premiers à affirmer qu'ils s'inspiraient des idées de Montesquieu et d'autres qui avaient avant eux discuté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federalisme/#i_16896

FEDERALIST PAPERS THE

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 250 mots

Série de quatre-vingt-cinq articles signés « Publius » et publiés entre octobre 1787 et août 1788 dans le New York Packer . Leurs auteurs étaient trois des personnalités dont le rôle avait été fondamental dans la rédaction de la Constitution des États-Unis : Alexander Hamilton (1755-1804, qui fut l'âme de l'entreprise et écrivit près des deux tiers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-federalist-papers/#i_16896

PATRIMOINE INDUSTRIEL AUX ÉTATS-UNIS

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON
  •  • 2 808 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps de l'eau : du moulin traditionnel aux premières concentrations usinières »  : […] Comme la France a sa Fédération des amis des moulins, les États-Unis ont leur Society for the Preservation of Old Mills : bâtisses parfois moins antiques que les moulins européens, mais non moins chargées de passé industriel, tour à tour de bois ou de belle pierre granitique. C'est l'Américain Oliver Evans, né dans une famille de fermiers du Delawa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-industriel-aux-etats-unis/#i_16896

WASHINGTON GEORGE (1732-1799)

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 2 110 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le premier président des États-Unis »  : […] Dans le choix de ses collaborateurs, Washington fit un savant dosage, non entre les partis qui n'existaient pas encore, mais entre les représentants des deux tendances qui avaient divergé sur le vote, puis sur l'interprétation de la Constitution. Il fit d' Alexander Hamilton son secrétaire au Trésor (ministre des Finances) et de Thomas Jefferson s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-washington/#i_16896

Pour citer l’article

André KASPI, « HAMILTON ALEXANDER - (1755-1804) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-hamilton/