Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HAMILTON ALEXANDER (1755-1804)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Né dans les Antilles britanniques et mort à New York, au cours d'un duel, Alexander Hamilton, après avoir servi lors de la guerre d'Indépendance auprès du général Washington, se laisse attirer par la vie politique et se fait le champion du renforcement du pouvoir fédéral. Il participe à la convention de Philadelphie (1787) et mène une active campagne pour obtenir, dans l'État de New York et ailleurs, la ratification du projet de Constitution. Il entre dans le cabinet du président Washington et occupe le poste de secrétaire au Trésor. Son objectif primordial est de développer l'économie de la jeune République, donc d'augmenter les droits de douane qui donneront au gouvernement de véritables ressources, de créer une banque centrale qui assainira les pratiques du crédit, de permettre l'essor de l'industrie et de l'agriculture. Ce programme est combattu par les jeffersoniens, qui craignent un gouvernement fort et une société industrialiste. Mais Hamilton bénéficie du soutien du président Washington et, sous sa direction, le Parti fédéraliste remporte de notables succès. John Adams, qui succède à Washington, s'entend mal avec Hamilton, lequel retourne à ses affaires privées, tout en conservant un rôle dans la vie politique de New York. Par bien des aspects, Hamilton est un homme d'État moderne, qui prépare l'avenir de son pays.

— André KASPI

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire de l'Amérique du Nord à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Pour citer cet article

André KASPI. HAMILTON ALEXANDER (1755-1804) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • DOLLAR

    • Écrit par
    • 11 247 mots
    • 2 médias
    Le premier régime monétaire légal des États-Unis est institué en 1792 par le Coinage Act (loi sur le monnayage). L'influence d'Alexander Hamilton, le premier secrétaire au Trésor, est prépondérante. Il instaure un système bimétalliste or et argent. L'unité monétaire est le dollar. Le...
  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

    • Écrit par , , et
    • 33 218 mots
    • 62 médias
    ...véritable État dans la tradition britannique, avec des services centraux, des notables chargés de l'administration, une monnaie solide. Leur porte-parole, Alexander Hamilton, fut le premier secrétaire d'État au Trésor. Brillant avocat de New York, défenseur d'un gouvernement fort dans les colonnes du journal...
  • FÉDÉRALISME

    • Écrit par et
    • 5 376 mots
    • 1 média
    ...qu'ils s'inspiraient des idées de Montesquieu et d'autres qui avaient avant eux discuté du fédéralisme. The Federalist, série d'articles que A.  Hamilton (assisté de J. Madison et de J. Jay) publia en 1887-1888 pour convaincre ses compatriotes de la sagesse de la nouvelle constitution, n'en est...
  • FEDERALIST PAPERS THE

    • Écrit par
    • 248 mots

    Série de quatre-vingt-cinq articles signés « Publius » et publiés entre octobre 1787 et août 1788 dans le New York Packer. Leurs auteurs étaient trois des personnalités dont le rôle avait été fondamental dans la rédaction de la Constitution des États-Unis : Alexander Hamilton (1755-1804,...