ZEDDA ALBERTO (1928-2017)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le musicologue et chef d’orchestre Alberto Zedda a consacré l’essentiel de sa vie à retrouver la pureté originelle des opéras de Rossini. S’il ne les a pas tous enregistrés, il les a tous dirigés, illustres ou méconnus. Ainsi, en novembre 2016, il faisait encore applaudir Ermione à Lyon et à Paris.

Alberto Zedda

Alberto Zedda

Photographie

Alberto Zedda, par ses recherches et ses enregistrements, a renouvelé notre connaissance de l'œuvre de Rossini. On le voit ici au festival Rossini de Pesaro, en 2006. 

Crédits : Studio Amati Bacciardi

Afficher

Alberto Zedda naît à Milan le 2 janvier 1928. Au conservatoire de sa ville natale, il étudie l’orgue avec Alceo Galliera, la composition et la direction d’orchestre avec Antonino Votto et Carlo Maria Giulini. Il y fait la rencontre de Luciano Berio, Niccolo Castiglioni et Claudio Abbado, et partage leurs préoccupations sociales. Parallèlement, il suit à Crémone des cours de paléographie. En 1956, il dirige pour ses débuts Le Barbier de Séville de Rossini. L’année suivante, il remporte le premier prix du concours international de direction de la Radio-télévision italienne (RAI) avec Petrouchka de Stravinsky. De 1957 à 1959, il est à la tête de l’Orchestre symphonique de l’Oberlin College à Cincinnati (États-Unis), établissement où il enseigne également. La Deutsche Oper de Berlin le choisit comme chef permanent de 1961 à 1963. Directeur musical, depuis 1960, de l’Orchestre symphonique de San Remo, il conduit alors une active carrière de chef invité dans les principaux théâtres lyriques italiens et américains, sans oublier ceux de Londres, Paris, Vienne et Saint-Pétersbourg.

Au milieu des années 1960, Alberto Zedda se livre à d’importantes recherches musicologiques et s’intéresse à Haendel, Vivaldi, Bellini, Verdi et Donizetti. En 1969, il entreprend, en collaboration avec Philip Gossett, l’édition intégrale des opéras de Rossini d’après les partitions originales conservées par la maison Ricordi. Il révise l’instrumentation, réintroduit les passages traditionnellement coupés et rétablit les registres voulus par le musicien. Claudio Abbado enregistre sans tarder la nouvelle version du Barbier de Séville et de La Cenerentola. En 1980 [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « ZEDDA ALBERTO - (1928-2017) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-zedda/