CAQUOT ALBERT (1881-1976)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Père de la normalisation industrielle

Après la Seconde Guerre mondiale, Albert Caquot fait partie du Conseil économique et préside de 1949 à 1961 le Conseil scientifique de l’O.N.E.R.A (Office national d’études et de recherches aéronautiques). Parallèlement, il participe à la construction d’autres ouvrages dont le canal du Bas-Rhône-Languedoc, construit en 1958 et 1959, et le pont levant de Martrou (Charente-Maritime), édifié entre 1964 et 1966. Il laisse son nom à une courbe, la caquoïde, proposée à E.D.F. en 1965 pour la réalisation d’une galerie de reconnaissance de 9 km de longueur à Curbans sur la Durance. Cette courbe est un profil à courbure continue qui est destiné à remplacer les anciennes formes de souterrain en fer à cheval. Âgé de 80 ans, Albert Caquot apporte encore à E.D.F. une contribution significative lors de la réalisation de l’usine marémotrice de la Rance (Ille-et-Vilaine), avec la conception des « caissons Caquot » qui permettent de protéger le chantier durant la construction du barrage.

Albert Caquot a enseigné dans les Écoles des mines, des ponts et chaussées et de l’aéronautique. Il est considéré comme le père de la normalisation industrielle : après la Seconde Guerre mondiale, on lui confie la présidence de l’Association française de normalisation (Afnor) et celle de l’International Organization for Standardization (I.S.O.) de 1949 à 1952.

Depuis 1989, chaque année, le prix Albert Caquot est décerné par l'Association française de génie civil à un ingénieur pour l'ensemble de sa carrière, en particulier pour ses travaux scientifiques et techniques, mais aussi pour ses qualités morales et son rayonnement dans le monde de la construction.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Albert Caquot

Albert Caquot
Crédits : famille Kerisel

photographie

Pont de la Caille ou pont Neuf

Pont de la Caille ou pont Neuf
Crédits : Jacques Mossot/ Structurae

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur associé à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense

Classification

Autres références

«  CAQUOT ALBERT (1881-1976)  » est également traité dans :

CAQUOT BALLON

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ
  •  • 792 mots
  •  • 1 média

Le ballon Caquot est un ballon captif (c’est-à-dire relié au sol par un câble) d’observation, de forme allongée (d’où son nom commun de « saucisse »), qui a été mis au point en 1915 par l’ingénieur français Albert Caquot (1881-1976) et utilisé pendant la Première Guerre mondiale. En 1914, les ballons captifs déployés sur les champs de bataille permettent aux observateurs, ayant pris place dans […] Lire la suite

ÉLASTICITÉ

  • Écrit par 
  • Michel CAZIN, 
  • Michel KOTCHARIAN
  •  • 8 712 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Critères de limite élastique »  : […] Dans l'expérience précédente de traction, les deux contraintes σ 2 et σ 3 sont nulles. Dans ces conditions, on définit une limite élastique σ e à ne pas dépasser pour σ 1 afin que le matériau ne subisse pas de déformation permanente. Il est utile de savoir quelle est la limite élastique lorsque les trois contraintes principales sont différentes de zéro. On peut admettre que, dans le cas d'un m […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bruno CHANETZ, « CAQUOT ALBERT - (1881-1976) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-caquot/