CAQUOT BALLON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le ballon Caquot est un ballon captif (c’est-à-dire relié au sol par un câble) d’observation, de forme allongée (d’où son nom commun de « saucisse »), qui a été mis au point en 1915 par l’ingénieur français Albert Caquot (1881-1976) et utilisé pendant la Première Guerre mondiale.

En 1914, les ballons captifs déployés sur les champs de bataille permettent aux observateurs, ayant pris place dans leur nacelle, de surveiller avec des jumelles les mouvements des troupes ennemies et de transmettre ces informations au sol par liaison téléphonique. Ces renseignements sont très utiles aux troupes terrestres et permettent notamment le réglage des tirs d’artillerie. Les Français utilisent alors des ballons d’observation sphériques dont la conception, due à Charles Renard, remonte à 1880. Albert Caquot, commandant la 21e compagnie d’aérostiers à Toul, apporte quelques améliorations à ce type de ballons, mais la performance de ce matériel est encore loin d’être satisfaisante. Albert Caquot décide donc de concevoir un nouveau ballon plus stable.

De leur côté, les Allemands utilisent des ballons allongés, les Drachen (« cerf-volant »), que l’établissement central du matériel aéronautique militaire de Chalais-Meudon se met à copier et à reproduire en grande quantité pour les besoins de l’armée française.

Poursuivant son projet, Albert Caquot fait alors exécuter les plans d’un ballon par le bureau d’études d’Armand Considère, dont il est l’associé. Un prototype est ensuite réalisé à Chalais-Meudon. En 1915, le général Auguste Édouard Hirschauer, directeur de l’aviation au ministère de la Guerre, fait effectuer des essais pour comparer le ballon sphérique Renard, la copie du Drachen allemand et le ballon Caquot qui vient d’être mis au point. Le verdict est sans appel : le Renard supporte des vents de 38 km/h, le Drachen de 54 km/h et le Caquot de 90 km/h. Sa carène ovoïde offrant une résistance aérodynamique moindre confère au Caquot de meilleures qualités de pénétration dans un vent donné.

Le système [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur associé à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense

Classification

Autres références

«  CAQUOT BALLON  » est également traité dans :

CAQUOT ALBERT (1881-1976)

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ
  •  • 1 199 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De l’aérostation aux grands ouvrages d’art »  : […] Cependant, les circonstances nationales le contraignent à déployer également son activité dans le domaine de l’aérostation et de l’aéronautique. Albert Caquot devient en 1914 commandant de la 21 e  compagnie d’aérostiers à Toul. Il met au point un ballon captif d’observation (cf. ballon caquot ), appelé « saucisse », qui se révèle performant. Construit en grande série, ce ballon jouera un grand rô […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bruno CHANETZ, « CAQUOT BALLON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ballon-caquot/