MASSOUD AHMAD SHAH (1956-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peu d'hommes deviennent des légendes de leur vivant. Ce fut le cas de Massoud. À l'heure du thé où les Afghans sont souvent conteurs d'histoires, les habitants du Panjshir, haute vallée du nord-est du pays, disaient que leur chef était partout à la fois, qu'il volait au-dessus des rochers, que Dieu avait mis de la lumière en lui. Les journalistes occidentaux qui l'avaient rencontré lui avaient donné un titre qui ajouta à la construction du mythe : « Massoud, le Lion du Panjshir ». Les événements dramatiques des guerres d'Afghanistan allaient, eux, fournir le cadre d'une destinée hors du commun. En réalité, Massoud était plus simple.

Né dans la vallée du Panjshir en 1953, Ahmad Shah Massoud fait des études à Kaboul, au lycée français puis à l'École polytechnique. Son père était officier dans l'armée, lui voulait devenir architecte. Le renversement du roi Zaher en 1973 et l'activité des communistes vont amener Massoud à militer au sein du Mouvement de la jeunesse musulmane (qui deviendra le Jamiat-i-Islami dirigé par Burhanuddin Rabbani et le Hezb-i-Islami dont Gulbuddin Hekmatyar assurera la direction). Après le nouveau coup d'État du 27 avril 1978 (Inqilab-é-Saour : la révolution d'avril), fomenté par des membres du Parti communiste afghan acquis à Moscou, Massoud prend les armes. En décembre 1979, les troupes soviétiques entrent en Afghanistan. En dix années, la guerre fera plus d'un million et demi de victimes et jettera quatre millions d'Afghans sur les routes de l'exil. La résistance afghane devient légendaire ; c'est en fait une composition hétéroclite de groupes de paysans et de religieux. Massoud, dans son Panjshir natal, devient l'un de ses plus fameux chefs, symbole de cette opposition courageuse à une des armées les plus puissantes du monde. Avec un armement rudimentaire, les moudjahidins tiennent tête. En 1984, la vallée est rasée par l'aviation soviétique, mais quelques jours avant le déclenchement de l'opération, Massoud a réussi à faire évacuer la population. Ses moudjahidins, installés dans des grottes, harcèlen [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MASSOUD AHMAD SHAH (1956-2001)  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'Afghanistan : l'invasion américaine et ses conséquences »  : […] Le 9 septembre 2001, Ahmad Shah Massoud est assassiné par de faux journalistes venus d'Europe, en réalité des membres d'Al-Qaida. Les Talibans contrôlent alors pratiquement l'ensemble du territoire afghan, face à une opposition décapitée par la mort du commandant du Panjshir. Vainqueur à l'intérieur, le régime Taliban est de plus en plus radicalis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_14759

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « En Afghanistan »  : […] Pays de peuplement divers, l'Afghanistan a connu en 1973 un coup d'État qui a amené au pouvoir le prince Daoud, devenu ensuite président d'une république de caractère moderniste et modéré, nationaliste et aussi indépendante que possible des grandes puissances, encore que l'influence de l'Union soviétique soit présente dans de nombreux domaines, not […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_14759

PONFILLY CHRISTOPHE DE (1951-2006)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 157 mots

Journaliste et écrivain français. Un des premiers journalistes à se rendre clandestinement en Afghanistan lors de l'invasion soviétique de ce pays en 1980, Christophe de Ponfilly y devient bientôt ami du commandant Massoud, leader des Moudjahidin du peuple afghan qui luttent contre l'envahisseur. De ses rencontres et reportages sur le terrain son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christophe-de-ponfilly/#i_14759

TADJIKISTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 5 828 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Conditions géopolitiques de résolution du conflit »  : […] Au final, un environnement géopolitique favorable va contribuer à l'apaisement des tensions. Ainsi, les groupes de l'opposition islamiste armée avaient pour base le nord de l'Afghanistan où ils étaient soutenus par le commandant Massoud. Celui-ci, d'origine tadjike du Panshir, bousculé par ses opposants talibans, avait fini par accepter les propos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tadjikistan/#i_14759

Les derniers événements

14-20 février 2002 • AfghanistanAssassinat d'un ministre.

« assassinat planifié », pour des raisons personnelles, par des membres haut placés du Jamiat-i-Islami, formation d'Ahmad Shah Massoud, assassiné en septembre 2001, avec laquelle le ministre tué avait rompu. Cette version, qui ne lève pas toutes les interrogations, fragilise la position dominante, au sein [...] Lire la suite

1er-31 décembre 2001 • Afghanistan - États-UnisMise en place des nouvelles autorités afghanes et traque d'Oussama ben Laden.

des ministères importants: l'Intérieur pour Younous Qanouni, les Affaires étrangères pour le Dr Abdullah et la Défense pour Mohammed Fahim, tous trois tadjiks et se réclamant de l'héritage d'Ahmad Shah Massoud. En outre, une commission spéciale sera chargée de désigner la  [...] Lire la suite

9-23 septembre 2001 • AfghanistanAssassinat du commandant Massoud.

Le 9, le commandant Ahmad Shah Massoud, chef de l'Alliance du Nord, l'opposition armée au régime taliban, est victime d'un attentat-suicide à la bombe perpétré par deux faux journalistes se prétendant marocains, à Kwaja Bahauddin, dans le nord du pays. Les talibans démentent toute responsabilité [...] Lire la suite

4-5 avril 2001 • Afghanistan - Union européenneVisite en Europe de Ahmad Shah Massoud.

Le 4, Ahmad Shah Massoud, chef de l'opposition armée au régime des talibans, rencontre, à Paris, le ministre français des Affaires étrangères, Hubert Védrine, ainsi que les présidents des deux assemblées. Celui qui demeure ministre de la Défense et vice-président du régime de Burhannudin Rabbani [...] Lire la suite

20-21 avril 1984 • Afghanistan - U.R.S.S.Importante offensive de l'armée soviétique dans la vallée du Panshir

, dès le 21, dans la vallée où sont retranchés quelques milliers de Moudjahidins, commandés par Ahmad Shah Massoud, l'un des principaux chefs de la résistance. Cette offensive, la plus importante depuis l'entrée de l'Armée rouge en Afghanistan en décembre 1979, marque le retour d'opérations militaires [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Christophe de PONFILLY, « MASSOUD AHMAD SHAH - (1956-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ahmad-shah-massoud/