HARNACK ADOLF VON (1851-1930)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'influence de Harnack

Malgré ces oppositions, le maître de Berlin eut une énorme influence, moins par ses thèses que par la quantité et la qualité de ses travaux d'érudition. La grande collection des Texte und Untersuchungen et les ouvrages édités dans les Griechischen christlichen Schriftsteller constituent un ensemble indispensable pour qui entreprend un travail scientifique sur l'histoire du christianisme. Quant au Lehrbuch der Dogmengeschichte, souvent réédité, reproduit anastatiquement, il a servi d'instrument de travail à des générations d'historiens du dogme chrétien.

Il faut convenir néanmoins que, dans le domaine de l'interprétation des documents, l'œuvre de Harnack a beaucoup perdu de sa valeur. Certes, il a mis en évidence que l'Église s'est créée peu à peu et qu'elle ne s'est véritablement constituée que vers la fin du second siècle. De même, il a eu raison de souligner l'importance des hérésies dans la formation du dogme, de la liturgie et de la hiérarchie. Mais il n'a pas suffisamment montré l'existence, dès les origines du christianisme, d'un certain nombre de données sociologiques, qui se manifestent par un embryon de dogme, de liturgie et d'organisation dans chacune des Églises particulières. Il n'a pas non plus senti que les « hérésies » étaient peut-être moins des nouveautés que des résurgences de tendances plus anciennes, en face desquelles l'Église devait prendre des positions précisément parce qu'elles exprimaient une certaine forme de christianisme.

En fait, le plus grand reproche qu'on puisse faire à Harnack, c'est d'avoir méconnu les origines juives du christianisme. En insistant sans cesse et sans réserve sur son aspect « grec », il a contribué à orienter dans cette direction l'ensemble des savants. Aujourd'hui encore, beaucoup restent fidèles à cette orientation et minimisent indûment l'aspect « juif » du christianisme.

Les vues « hellénisantes » de Harnack doivent être complétées par une analyse objective de tous les éléments juifs qui se font jour dans les documents chrétiens, surtout les plus ancien [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'Université libre de Bruxelles

Classification


Autres références

«  HARNACK ADOLF VON (1851-1930)  » est également traité dans :

MODERNISME, catholicisme

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 5 227 mots

Dans le chapitre « En France »  : […] En France, de façon schématique, on peut distinguer trois tendances majeures : les progressistes se persuadent qu'une telle conversion se limite à la maîtrise d'une discipline, sans mettre en cause l'édifice théologique (Mgr Batiffol, le père Lagrange, le père de Grandmaison) ; les modernistes pensent qu'elle impose une révision profonde des idées reçues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modernisme-catholicisme/#i_32496

PROTESTANTISME LIBÉRAL

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 629 mots

Tendance de la théologie protestante qui, née de l'Aufklärung, en poursuit l'œuvre, en Allemagne surtout, dans le domaine de la critique des dogmes et de l'Écriture. Le protestantisme libéral, qui a bien des points en commun avec le libéralisme culturel, politique et économique, s'en distingue pourtant par son souci de demeurer essentiellement religieux et théologique. Il s'oppose à tout autoritar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protestantisme-liberal/#i_32496

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean HADOT, « HARNACK ADOLF VON - (1851-1930) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-von-harnack/