Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ADÉNOME

Tumeur histologiquement bénigne développée à partir d'un tissu glandulaire. Les adénomes des glandes exocrines sont habituellement sans conséquence, sinon par leur situation et par leur volume. Il n'en va pas de même de ceux qui intéressent les glandes endocrines :

les adénomes non sécrétants n'entraînent que d'éventuels troubles de compression de voisinage (tels les adénomes chromophobes de l'hypophyse sur le chiasma optique) ;

les adénomes sécrétants, qui sont plus rares, peuvent déterminer une hypersécrétion hormonale (par exemple, certains adénomes cortico-surrénaliens, langerhansiens, parathyroïdiens, thyroïdiens, hypophysaires).

— François BOURNÉRIAS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • GÉNITAL APPAREIL

    • Écrit par Universalis, Claude GILLOT, Bernard JAMAIN, Maurice PANIGEL
    • 14 769 mots
    • 12 médias
    L'adénome, ou hypertrophie de la prostate, atteint l'homme vieillissant, et se manifeste par des troubles de la miction ; il s'agit en général, d'une pollakiurie de la seconde moitié de la nuit, c'est-à-dire des besoins impérieux et fréquents d'uriner, qui réveillent le malade ; la miction est difficile...
  • HYPOPHYSE ou GLANDE PITUITAIRE

    • Écrit par Jacques DECOURT, Universalis
    • 6 581 mots
    • 4 médias
    ...résulter, en réalité, de causes différentes. Dans certains cas, qui ne sont pas les plus fréquents, il a pour origine une tumeur corticosurrénale bénigne ( adénome) ou maligne (carcinome) ; et il ne s'agit donc pas d'une maladie d'origine hypophysaire. L'excès d'hormones corticosurrénales produit par la tumeur...
  • THYROÏDE

    • Écrit par Jacques DECOURT
    • 5 298 mots
    • 3 médias
    La thyrotoxicose peut avoir pour origine non plus une hyperplasie diffuse de la glande, mais unadénome circonscrit, hypersécrétant, dit toxique. Il se présente cliniquement comme un nodule unique, dur, lisse, arrondi, développé dans l'un des lobes thyroïdiens, le reste de la glande n'étant pas hypertrophié....

Voir aussi