ACIERÉconomie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La production d'acier brut

Au niveau mondial, l'évolution de la production d'acier est quasi semblable à celle de la consommation d'acier dans la mesure où les échanges internationaux d'acier, importations et exportations, se compensent pratiquement, à l'exception de quelques écarts statistiques.

Une industrie stratégique

La production d'acier brut a fortement bénéficié des guerres qui ont fait progresser les volumes de production, mais lors de la Seconde Guerre mondiale de nouveaux sites de production ont été développés dans des pays non belligérants, ce qui a permis de démarrer, dans ces pays, une sidérurgie qui s'est alors développée. Si dans les années d'après guerre la sidérurgie était principalement le fait des pays européens, des États-Unis, du Japon et de l'Union soviétique, de nombreux pays se sont, depuis lors, ajoutés à la liste, comme principalement la Chine, la Corée, l'Inde, le Brésil et le Taïwan. La sidérurgie a été jusqu'à récemment considérée comme une industrie stratégique. À ce titre, elle a bénéficié de politiques volontaristes d'expansion et de soutien qui ne se sont achevées, pour certains pays, qu'au début du xxie siècle.

Pour nombre d'économies en phase de développement, qu'elles soient libérales, aidées par l'État ou planifiées, le développement de la sidérurgie constituait une des bases de l'indépendance économique, ce qui explique le développement ou le maintien de sidérurgies économiquement non viables sans aides d'État (subventions), et parfois même obsolètes. Dans les anciens pays du bloc soviétique, les grands « combinats » sidérurgiques étant parfois les principaux voire les seuls pourvoyeurs d'emplois dans certaines régions, les gouvernements ont longtemps imposé de conserver ces entreprises dont les coûts se sont avérés astronomiques et sans rapport aucun avec toute considération de rentabilité économique. Toutefois, même dans les économies considérées comme étant les plus libérales, l'État a souvent été obligé de soutenir la sidérurgie lors de périodes de crises. Ce fut le cas pour la C.E.E. a [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ACIER  » est également traité dans :

ACIER - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Franco MANNATO
  •  • 928 mots
  •  • 2 médias

La sidérurgie est l'activité industrielle de transformation du minerai de fer en métal. On désigne couramment sous ce terme l'art de fabriquer et de travailler le fer, la fonte et l'acier. La sidérurgie a connu un essor fulgurant à partir de la seconde moitié du xixe siècle et l'acier s'impose comme le métal roi de la révolution industrielle. Cette av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acier-vue-d-ensemble/

ACIER - Technologie

  • Écrit par 
  • Louis COLOMBIER, 
  • Gérard FESSIER, 
  • Guy HENRY, 
  • Joëlle PONTET
  •  • 14 167 mots
  •  • 10 médias

L'acierest un alliage de fer et de carbone renfermant au maximum 2 p. 100 de ce dernier élément. Il peut contenir de petites quantités d'autres éléments incorporés, volontairement ou non, au cours de son élaboration. On peut également y ajouter des quantités plus importantes d'éléments d'alliage ; il est considéré alors comme un acier allié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acier-technologie/

Voir aussi

Pour citer l’article

Franco MANNATO, « ACIER - Économie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/acier-economie/