ACCORDÉON, en bref

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Œuvres majeures

On s'en tiendra ici aux musiques dites savantes. L'accordéon est utilisé par Paul Hindemith (Kammermusik, opus 24 n0 1, 1922), Alban Berg (Wozzeck, 1923), Paul Dessau (Die Verurteilung des Lukullus, 1949), Alan Hovhaness (Suite pour accordéon, 1958 ; Concerto pour accordéon, 1959), Paul Creston (Concerto pour accordéon, 1958), Henry Cowell (Iridescent Rondo, 1959), David Diamond (Night Music, 1961), Pauline Oliveros (Duo pour accordéon et bandonéon, 1964 ; Horse Sings from Cloud, pour accordéon, bandonéon et concertina, 1975), Mauricio Kagel (Aus Zungen Stimmen, pour quintette d'accordéons, 1972), Robert Rodríguez (Tango, 1985), Edison Denisov (Le bateau passe près du quai, pour accordéon, piano et ensemble de percussions, 1987), Magnus Lindberg (Jeux d'anches, 1990), Heinz Holliger (Beiseit, 1991), Luciano Berio (Sequenza XIII, 1995).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Médias de l’article

Accordéon

Accordéon
Crédits : Éditions J.M. Fuzeau (Courlay, France)

dessin

Accordéon : exemple sonore (1)

Accordéon : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Accordéon : exemple sonore (3)

Accordéon : exemple sonore (3)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Accordéon : exemple sonore (2)

Accordéon : exemple sonore (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Eugène LLEDO, « ACCORDÉON, en bref », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/accordeon-en-bref/