STOKER ABRAHAM dit BRAM (1847-1912)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auteur britannique, né le 8 novembre 1847 à Dublin, mort le 20 avril 1912 à Londres.

Abraham Stoker, dit Bram, est un enfant maladif qui ne peut se tenir debout ou marcher avant l'âge de sept ans. Il surmonte sa faiblesse et devient un athlète exceptionnel et un joueur de football à l'université de Dublin. Devenu fonctionnaire au château de Dublin, il travaille parallèlement comme critique de théâtre bénévole au Dublin Mail pendant dix ans. C'est alors qu'il fait la connaissance de son idole, l'acteur sir Henry Irving (1838-1905). De 1878 jusqu'à la mort d'Irving, il sera son secrétaire, écrivant jusqu'à cinquante lettres par jour pour lui et l'accompagnant dans ses tournées américaines. Le premier livre de Bram Stoker, The Duties of Clerks of Petty Sessions in Ireland (« Les Devoirs des employés du tribunal d'instance en Irlande »), un manuel destiné à l'administration judiciaire, est publié en 1879.

Quelques années plus tard, Stoker se tourne vers l'écriture romanesque. The Snake's Pass (« Le Col de Snake »), un roman situé dans le cadre sombre des contrées de l'ouest de l'Irlande, paraît ainsi en 1891. En 1897 vient le tour de son chef-d'œuvre, Dracula. Celui-ci se présente comme des extraits de journaux intimes des héros principaux : Jonathan Harker, qui établit le premier contact avec le comte Dracula ; Mina, la femme de Jonathan ; le docteur Seward ; et Lucy Westenra, une victime qui devient elle-même vampire. Ce chef-d'œuvre de l'épouvante raconte l'histoire d'un vampire de Transylvanie qui, faisant usage de ses pouvoirs surnaturels, se rend en Angleterre où il s'en prend à des innocents pour trouver le sang qui le maintient en vie. Sous la conduite du docteur Van Helsing, et après des aventures effroyables, Harker et ses amis réussissent à maîtriser et éliminer Dracula. Le roman est extrêmement populaire et va jouir d'un succès immense, de même que ses adaptations tant au théâtre qu'au cinéma.

Stoker écrit plusieurs autres romans, parmi lesquels The Mystery of the Sea (1902, Le Mystère de la mer), The Jewel of Seven Stars (1904, Le Joyau des sept étoiles), et The Lady of the Shroud (1909, La Dame au linceul), mais aucun d'entre eux n'aura le même succès, ni, il faut le dire, la même qualité que Dracula.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  STOKER ABRAHAM dit BRAM (1847-1912)  » est également traité dans :

GOTHIQUE LITTÉRATURE & CINÉMA

  • Écrit par 
  • Gilles MENEGALDO
  •  • 6 389 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une plongée dans l’inconscient : le gothique victorien et fin de siècle »  : […] Dracula (1897), de Bram Stoker, représente un avatar tardif et nostalgique du gothique. Ce roman épistolaire est constitué de plusieurs récits emboîtés : le journal de Jonathan Harker, compte rendu de son voyage en Transylvanie et de son séjour au château du comte ; les lettres des personnages féminins, Lucy Westenra et Mina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-cinema-gothique/#i_87648

NOSFERATU LE VAMPIRE (F. W. Murnau), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 190 mots
  •  • 1 média

Si l'expressionnisme cinématographique est né en 1919 avec Le Cabinet du docteur Caligari, de Robert Wiene, il trouve une manière d'accomplissement avec Nosferatu. F. W. Murnau (1888-1931) le fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nosferatu-le-vampire-f-w-murnau-en-bref/#i_87648

VAMPIRE, cinéma

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 890 mots
  •  • 1 média

Le thème du vampire doit sa célébrité au cinéma. Dès le xviiie siècle, Dom Calmet avait réuni tous les éléments du mythe (monstre buveur du sang des vivants, qui ne peut mourir que d'un pieu enfoncé dans le cœur), éléments repris, au xixe siècle, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vampire-cinema/#i_87648

Pour citer l’article

« STOKER ABRAHAM dit BRAM (1847-1912) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-stoker/