THORONET ABBAYE DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aînée des trois célèbres abbayes cisterciennes de Provence, l'abbaye du Thoronet fut fondée en 1160, lorsque les moines de Florièges y transportèrent leur siège ; elle a commencé à être édifiée vers cette date pour être terminée dès 1180-1190. Le plan de l'église s'inspire en grande partie de celui de l'abbaye cistercienne de Morimond : nef de trois travées, bordée de collatéraux, large transept, chœur terminé par une abside flanquée de part et d'autre de deux chapelles semi-circulaires à l'intérieur, prises dans un mur droit. Ce plan se retrouvera un peu plus tard à Sénanque. L'église possède plusieurs types de couvrements : sur les collatéraux, la voûte en demi-berceau devient progressivement, du nord au sud, une voûte rampante ; sur la nef, un berceau brisé se prolonge sur la travée du transept, l'abside et les absidioles étant voûtées de culs-de-four. La nef est aveugle. La très grande pureté des lignes et l'agencement des volumes font de cet édifice l'un des chefs-d'œuvre de l'architecture romane de Provence, dont tout décor est banni. La même simplicité se retrouve dans les galeries du cloître (de niveaux différents, à cause du terrain) et dans les différents bâtiments monastiques qui subsistent : salle capitulaire, dortoir, cellules, grange dimière et moulin à huile.

—  Alain ERLANDE-BRANDENBURG

Écrit par :

Classification


Autres références

«  THORONET ABBAYE DU  » est également traité dans :

CISTERCIENS

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY, 
  • Placide DESEILLE, 
  • Anselme DIMIER
  •  • 8 633 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Constantes de l'architecture cistercienne »  : […] La voûte d'ogives fit bientôt son apparition dans les constructions des Cisterciens. Les maîtres d'œuvre de l'Ordre répandirent le nouveau style dans les fondations qui eurent lieu à travers toute l'Europe, ce qui leur valut d'être appelés « missionnaires du gothique ». Ils continuèrent pendant quelque temps encore à surplomber la nef de leurs églises d'une voûte en berceau, le plus souvent légèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cisterciens/#i_8699

CLOÎTRES

  • Écrit par 
  • Léon PRESSOUYRE
  •  • 5 529 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'esprit cistercien »  : […] Réceptacle de la méditation, le cloître cistercien est une construction dépouillée dont la claire architecture ne doit sa beauté qu'à l'accord des volumes purs avec la simplicité du plan et de l'élévation. Le cloître de Fontenay, bâti du vivant de saint Bernard, est un type achevé de ces constructions abstraites d'où toute décoration superflue est bannie. L'arcature groupe des baies géminées sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cloitres/#i_8699

Pour citer l’article

Alain ERLANDE-BRANDENBURG, « THORONET ABBAYE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbaye-du-thoronet/