Rayons X


DÉCOUVERTE DES RAYONS X

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 123 mots
  •  • 1 média

En novembre 1895 à Würzburg (Allemagne), Wilhelm Röntgen (1845-1923) remarque que le verre du tube cathodique qu'il utilise pour ses expériences émet un rayonnement invisible capable d'impressionner une plaque photographique. Il montre aussi que ces rayons, qu'il nomme X, causent la fluorescence de divers matériaux et qu'ils sont d'autant plus absorbés que les éléments ont un numéro atomique élevé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-rayons-x/#i_0

DIFFRACTION DES RAYONS X

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 366 mots
  •  • 2 médias

Lathèse de William Lawrence Bragg (1890-1971), publiée en 1913 dans les comptes-rendus de la Cambridge Philosophical Society et titrée Diffraction d'ondes courtes électromagnétiques par un cristal, marque la naissance de l'étude moderne des solides, et en particulier des cristaux. Après ses études à Adélaïde en Australie (sa ville natale), puis à l'université de Cambridge (Roya […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diffraction-des-rayons-x/#i_0

E.S.R.F. (European Synchrotron Radiation Facility)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LACLARE
  •  • 2 535 mots
  •  • 2 médias

L'E.S.R.F. (European Synchrotron Radiation Facility), ou Installation européenne de rayonnement synchrotron, est située à l'entrée de Grenoble, au confluent du Drac et de l'Isère.L'idée de la mise en place de ce synchrotron remonte à l'année 1975 : le professeur H. Maier-Leibnitz, alors président de la Fondation européenne de la science, cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/european-synchrotron-radiation-facility/#i_0

MATIÈRE (physique) - Plasmas

  • Écrit par 
  • Patrick MORA
  •  • 7 629 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Applications des plasmas chauds »  : […] Si la fusion thermonucléaire contrôlée apparaît comme une application essentielle des études sur les plasmas chauds, il est d'autres utilisations possibles, où le plasma apparaît comme une source de rayonnement ultraviolet ou X très intense, ou comme un milieu accélérateur efficace pour générer des particules chargées très énergétiques.Ainsi, des impulsions de rayonnements ultraviolets ou X très i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-plasmas/10-applications-des-plasmas-chauds/

OPTIQUE CRISTALLINE - Diffraction par les cristaux

  • Écrit par 
  • André AUTHIER
  •  • 8 851 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Interaction entre le rayonnement et la matière »  : […] L'émission des rayons X dans les tubes utilisés en diffraction est obtenue par bombardement d'une cible métallique, ou anticathode, par un faisceau d'électrons accélérés par une différence de potentiel de quelques dizaines de kilovolts. Le spectre émis est constitué par la superposition d'un spectre continu dû au rayonnement de freinage des électrons dans le matériau constituant la cible et d'un s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/optique-cristalline-diffraction-par-les-cristaux/2-interaction-entre-le-rayonnement-et-la-matiere/

RAYONS X

  • Écrit par 
  • André GUINIER
  •  • 6 007 mots
  •  • 12 médias

Dans la suite continue des radiations électromagnétiques que l'on sait produire, depuis les longueurs d'onde très courtes de l'ordre de 10−4 nm jusqu'à celles de l'ordre de plusieurs kilomètres, on appelle rayons X les radiations comprises entre 0,01 et 5 nm environ. Ces limites ne sont pas précises et, en fait, c'est plutôt leur mode de production qui définit les rayons X : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayons-x/#i_0

SYNCHROTRON RAYONNEMENT

  • Écrit par 
  • Yves FARGE, 
  • Marie-Paule LEVEL, 
  • Paul MORIN, 
  • Yves PETROFF
  •  • 2 440 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  L'application du rayonnement synchrotron »  : […] Pendant longtemps, le domaine des rayons X a été caractérisé par des sources peu brillantes (tubes à rayons X) et par une optique peu performante puisque les rayons X n'étant pas réfractés par les matériaux, il n'était pas possible de faire des lentilles comme dans le visible. Les ondulateurs (structures métalliques, de quelques mètres de longueur, présentant un champ magnétique périodique et que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-synchrotron/3-l-application-du-rayonnement-synchrotron/


Affichage 

Imagerie médicale : de 1896 à 1920

Imagerie médicale : de 1896 à 1920

vidéo

Le 8 novembre 1895, Wilhelm Conrad Röntgen, professeur de physique à l'Université de Würzburg, en Bavière, découvre un rayonnement invisible. Il l'étudie pendant plusieurs semaines et réalise la « photographie des os de la main » de son épouse. Il annonce le 28 décembre... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Brillance du rayonnement synchrotron

Brillance du rayonnement synchrotron

graphique

Évolution de la brillance du rayonnement synchrotron au travers des divers équipements mis au point ou installés. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Émission synchrotron d'un électron accéléré

Émission synchrotron d'un électron accéléré

dessin

Émission synchrotron d'un électron accéléré dans un aimant de courbure. En a, la vitesse de l'électron est très inférieure à celle de la lumière ; le rayonnement synchrotron émis est peu énergétique et diffuse dans presque toutes les directions. En b, la vitesse de l'électron... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rayons X : le laboratoire de Wilhelm Röntgen

Rayons X : le laboratoire de Wilhelm Röntgen

photographie

À l'université de Würzburg, en Bavière, Wilhelm Röntgen travaillait dans un laboratoire où rien ne pouvait le distraire des recherches passionnantes qu'il poursuivait sur le rayonnement mystérieux, appelé X, qu'il avait découvert en 1895. 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Rayons X : l'expérience de Röntgen est étudiée

Rayons X : l'expérience de Röntgen est étudiée

photographie

Dans un laboratoire universitaire, des étudiants apprennent à maîtriser le rayonnement X découvert en 1895 par Wilhelm Röntgen. On leur présente un tube à vide, où l'émission de rayons aura lieu, ainsi que deux types de générateurs à haute tension, qui fourniront l'énergie nécessaire. 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Rayons X : une excitante nouveauté

Rayons X : une excitante nouveauté

photographie

Dans la panoplie des arguments commerciaux qui vantent l'attrait des grands magasins de Paris au tout début du XXe siècle, l'usage ludique des rayons X est mis en avant, tout comme celui du Cinématographe, inventé également en 1895. 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Rayons X et transparence du corps humain

Rayons X et transparence du corps humain

photographie

Dès la fin du XIXe siècle, la découverte du professeur Röntgen a fait sensation : le corps humain devenait transparent sous l'irradiation par les rayons X. Les journaux reproduisent des illustrations dans lesquelles l'artiste montre comment le générateur de rayons... 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Rayons X : l'alimentation du tube cathodique

Rayons X : l'alimentation du tube cathodique

photographie

Il était nécessaire, pour que le tube à rayons X (ampoule visible à gauche) puisse fonctionner, de le soumettre à une haute tension électrique. Les premiers appareils capables de la fournir fonctionnaient manuellement : celui-ci a été utilisé dès 1897, à l'hôpital Tenon... 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Radiologie : un tube Coolidge

Radiologie : un tube Coolidge

photographie

Dans une ampoule où l'on a fait le vide, l'émission de rayons X se produit au niveau d'une anticathode AC qui reçoit les électrons que propulse la cathode FC. Invention de 1917. 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Radiations électromagnétiques : longueurs d'onde

Radiations électromagnétiques : longueurs d'onde

tableau

Longueurs d'onde des radiations électromagnétiques. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Spectre du rayonnement d'un tube à anticathode de cuivre

Spectre du rayonnement d'un tube à anticathode de cuivre

graphique

Spectre du rayonnement d'un tube à anticathode de cuivre fonctionnant en courant redressé (potentiel de crête : 40 kV). Spectromètre à cristal de Si (111). Récepteur : compteur à scintillation – Nal activé au thallium (d'après A. Guinier, « Radiocristallographie », Paris). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Méthode de Debye-Sherrer

Méthode de Debye-Sherrer

dessin

Méthode de Debye-Sherrer : le faisceau de rayons X tombe sur un échantillon de poudre cristalline. Les faisceaux réfléchis par les différentes familles de plans réticulaires forment autant de cônes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Méthode de Laue

Méthode de Laue

dessin

Principe de la méthode de Laue : un pinceau de rayons X polychromatiques tombe sur un monocristal. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Méthode du cristal tournant

Méthode du cristal tournant

dessin

Principe de la méthode du cristal tournant. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Trypsine : architecture

Trypsine : architecture

dessin

Architecture d'une protéine de taille moyenne (trypsine) établie par diffraction des rayons X. Les liaisons covalentes reliant les 1 629 atomes C, N, O, S sont figurées. Les atomes d'hydrogène n'ont pas été pris en compte. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Méthode des topographies aux rayons X

Méthode des topographies aux rayons X

dessin

Principe de la méthode des topographies aux rayons X. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Interféromètre à rayons X

Interféromètre à rayons X

dessin

Principe d'un interféromètre à rayons X. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rayonnement dans un aimant wiggler

Rayonnement dans un aimant wiggler

dessin

Dans un aimant wiggler multipôle, on cumule le rayonnement émis par l'électron sur toutes les périodes de sa trajectoire sinusoïdale. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Tube à rayons X : spectre continu

Tube à rayons X : spectre continu

graphique

Spectre continu émis par un tube à rayons X sous la tension de 44 kilovolts 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Absorption du faisceau

Absorption du faisceau

tableau

Quantité de matière en g . cm — 2 constituant l'écran absorbant 90 % du faisceau de rayons X. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Imagerie médicale : de 1896 à 1920

Imagerie médicale : de 1896 à 1920
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Brillance du rayonnement synchrotron

Brillance du rayonnement synchrotron
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Émission synchrotron d'un électron accéléré

Émission synchrotron d'un électron accéléré
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Rayons X : le laboratoire de Wilhelm Röntgen

Rayons X : le laboratoire de Wilhelm Röntgen
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Rayons X : l'expérience de Röntgen est étudiée

Rayons X : l'expérience de Röntgen est étudiée
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Rayons X : une excitante nouveauté

Rayons X : une excitante nouveauté
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Rayons X et transparence du corps humain

Rayons X et transparence du corps humain
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Rayons X : l'alimentation du tube cathodique

Rayons X : l'alimentation du tube cathodique
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Radiologie : un tube Coolidge

Radiologie : un tube Coolidge
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Radiations électromagnétiques : longueurs d'onde

Radiations électromagnétiques : longueurs d'onde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Spectre du rayonnement d'un tube à anticathode de cuivre

Spectre du rayonnement d'un tube à anticathode de cuivre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Méthode de Debye-Sherrer

Méthode de Debye-Sherrer
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Méthode de Laue

Méthode de Laue
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Méthode du cristal tournant

Méthode du cristal tournant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Trypsine : architecture

Trypsine : architecture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Méthode des topographies aux rayons X

Méthode des topographies aux rayons X
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Interféromètre à rayons X

Interféromètre à rayons X
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Rayonnement dans un aimant wiggler

Rayonnement dans un aimant wiggler
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tube à rayons X : spectre continu

Tube à rayons X : spectre continu
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Absorption du faisceau

Absorption du faisceau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau