Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

Écrivains espagnols

Articles

  • ALARCÓN PEDRO ANTONIO DE (1833-1891)

    • Écrit par Sylvie LÉGER
    • 526 mots

    L'époque d'Alarcón est celle de la Restauration espagnole. Sa technique et son esprit constituent une transition entre la production romantique et les représentants les plus typiques du réalisme, tels Pereda et Pérez Galdos. Défenseur des idées libérales dans sa jeunesse, il se convertit au catholicisme...

  • ALBERTI MERELLO RAFAEL (1902-1999)

    • Écrit par Robert MARRAST
    • 1 250 mots

    Né en 1902 au Puerto de Santa María (prov. de Cadix), Rafael Alberti est l'un des écrivains les plus considérables de la génération dite de 1925. Longtemps condamné, malgré lui, au rôle de brillant second de García Lorca, il s'es vu par la suite rendre justice un peu partout dans le monde, en raison...

  • ALEIXANDRE VICENTE (1898-1984)

    • Écrit par Marie-Claire ZIMMERMANN
    • 1 777 mots
    • 1 média

    Poète espagnol dont l'œuvre s'étend sur soixante années, Vicente Aleixandre est l'un des plus prestigieux représentants de la « génération de 1927 ». Dès ses premiers recueils, il se proclame explorateur et chantre de l'univers vécu comme totalité. Simple parcelle du cosmos, l'homme accède, grâce au...

  • ALEMÁN MATEO (1547-env. 1615)

    • Écrit par Edmond CROS
    • 1 568 mots

    Le chef-d'œuvre de Mateo Alemán, Guzmán de Alfarache, occupe une place de première importance dans l'histoire de la littérature et doit être considéré comme une des premières formes du roman européen. Édité plus d'un demi-siècle après le Lazarillo de Tormes, demeuré anonyme,...

  • ALONSO DÁMASO (1898-1990)

    • Écrit par Bernard SESÉ
    • 1 054 mots

    Poète espagnol, Alonso appartient à la fameuse « génération de 1927 » qui, autour de Federico García Lorca, Jorge Guillén, Vicente Aleixandre, regroupe notamment Pedro Salinas, Rafael Alberti, Emilio Prados, Luis Cernuda, Manuel Altolaguirre, Gerardo Diego. Alonso est aussi l'un des critiques...

  • AUB MAX (1903-1972)

    • Écrit par Bernard SESÉ
    • 189 mots

    Écrivain espagnol, né à Paris. Des poésies, un roman, Luis Álvarez Petrena, 1934, plusieurs pièces de théâtre, Narciso, 1928, Teatro incompleto, 1931, Espejo de avaricia (1935, Miroir d'avarice) marquent les débuts d'Aub. Après avoir combattu pour la République, il est enfermé dans un...

  • AZORÍN JOSÉ MARTÍNEZ RUIZ dit (1874-1967)

    • Écrit par Eutimio MARTÍN, René PELLEN
    • 1 716 mots

    L'abondante critique sur le romancier Azorín ne laisse pas de provoquer un malaise, car elle implique une définition extrêmement contestable, qui se survit avec ténacité. Cet écrivain, issu de la bourgeoisie d'une province reculée de l'Espagne, qui s'est choisi de bonne heure un nom et un portrait,...

  • BAROJA PÍO (1872-1956)

    • Écrit par Universalis
    • 1 490 mots

    Plus de cent volumes en un demi-siècle d'effort créateur : l'Espagne contemporaine n'a connu chez aucun autre romancier plus grande fécondité que chez cet écrivain basque de vocation tardive, doué pour toutes les variétés narratives, pour tous les registres. Réaliste, romantique, historique ou psychologique...

  • BÉCQUER GUSTAVO ADOLFO (1836-1870)

    • Écrit par Bernard SESÉ
    • 1 952 mots

    Avec Rosalía Castro, Bécquer représente, dans la seconde moitié du xixe siècle, la modalité épurée et intimiste du romantisme poétique. L'intensité, la délicatesse et la profondeur de ses poésies sont à l'origine d'un renouvellement du lyrisme en Espagne. À travers la somptueuse...

  • BENAVENTE JACINTO (1866-1954)

    • Écrit par Bernard SESÉ
    • 914 mots
    • 1 média

    Dramaturge espagnol. Jacinto Benavente fut le principal représentant de la comédie bourgeoise, qui triompha sur la scène avant l'apparition des productions poétiques d'un Valle-Inclán ou d'un García Lorca. Des dialogues brillants, mélange de cynisme et d'humour, et l'habileté de la construction dramatique...

Médias

Blasco Ibáñez

Blasco Ibáñez

Javier Cercas et la quête de l’instant décisif

Javier Cercas et la quête de l’instant décisif