Marilù CANTELLI

architecte, historien de l'art

BOITO CAMILLO (1836-1914)

  • Écrit par 
  • Marilù CANTELLI
  •  • 1 048 mots

Le climat de renouvellement politique et culturel qui caractérise le xixe siècle européen engage académies et milieux professionnels dans un débat qui, dans les différents pays, se soumet à un idéal commun : la création d'une nouvelle architecture, « moderne, indépendante et nationale ». Camillo Boito est, dans l'Italie de la seconde moitié du siècle, […] Lire la suite

CHIATTONE MARIO (1891-1957)

  • Écrit par 
  • Marilù CANTELLI
  •  • 588 mots

Peintre actif dans le milieu pré-futuriste, familier de Boccioni dont son père collectionnait les œuvres, Mario Chiattone s'était formé à Milan, à l'Académie de Brera, où il connut l'architecte Antonio Sant'Elia. En 1913 et 1914, ils partagent le même studio. Chiattone présente, en mai 1914, trois dessins pour La Città nuova à l […] Lire la suite

GARDELLA IGNAZIO (1905-1999)

  • Écrit par 
  • Marilù CANTELLI
  •  • 825 mots

« J'étais fasciné par la confiance des rationalistes à pouvoir donner une nouvelle forme au monde entier, en même temps j'étais effrayé par l'idéologie de la machine. » Ces propos confiés peu de temps avant sa mort par Ignazio Gardella à Antonio Monestiroli révèlent les positions doctrinaires de l'architecte italien au terme d'une longue carrière.Né le 30 mars 1905 à […] Lire la suite

GREGOTTI VITTORIO (1927-2020)

  • Écrit par 
  • Marilù CANTELLI
  •  • 810 mots

L'architecte italien Vittorio Gregotti est né à Novare dans le Piémont le 18 août 1927. Sa formation est liée à la culture intellectuelle et artistique de la ville de Milan. Très jeune, Gregotti collabore avec Ernesto Rogers à la IXe Triennale (1951), célèbre manifestation milanaise. En 1952, il obtient le diplôme d'architecte et entre […] Lire la suite

LODOLI fra CARLO (1690-1761)

  • Écrit par 
  • Marilù CANTELLI
  •  • 474 mots

Le principe d'une rationalité architectonique réduite au pur présent de l'architecture est énoncé pour la première fois par un théoricien vénitien, le moine Carlo Lodoli.Ses conceptions demeurèrent dans le seul univers du discours, mais elles constituèrent un précédent théorique notable dans le débat que l'illuminisme développa autour des problèmes de l'architecture. Davantage remarqué pour son «  […] Lire la suite

QUARONI LUDOVICO (1911-1987)

  • Écrit par 
  • Marilù CANTELLI
  •  • 608 mots

Maître de l'incertitude et d'une école qu'il n'a jamais voulu modeler, l'architecte italien Ludovico Quaroni poursuivit pendant près d'un demi-siècle ce qu'il appelait le « dialogue continu de ces deux entités si différentes et paradoxalement si liées : l'Urbs et la Civitas ». Né en 1911 à Rome, Ludovico Quaroni obtient à […] Lire la suite

SANT'ELIA ANTONIO (1888-1916)

  • Écrit par 
  • Marilù CANTELLI
  •  • 452 mots

L'apport de l'Italien Sant'Elia à l'architecture moderne est difficile à évaluer, car son expérience d'architecte n'a connu qu'un développement limité.Ses conceptions théoriques retiennent l'attention : dans le climat de confusion de l'éclectisme italien, sa position suggère une nouvelle problématique critique. Sa production figurative nous est connue à partir des années 1910-1911, au cours desque […] Lire la suite

SARTORIS ALBERTO (1901-1998)

  • Écrit par 
  • Marilù CANTELLI
  •  • 897 mots

L'architecte italien Alberto Sartoris a toujours montré sa prédilection pour le dessin axonométrique, ce mode de représentation étant pour lui une technique descriptive qui, en intégrant plans et coupes, nous renseigne de manière concise sur tous les aspects du projet architectural, y compris sa disposition dans l'espace. Le nom de Sartoris reste davantage lié à ses créations de dessins et à ses a […] Lire la suite