Isabelle RABUT

professeur à l'Institut national des langues et civilisations orientales, directrice de l'équipe ASIES

BI FEIYU (1964- )

  • Écrit par 
  • Isabelle RABUT
  •  • 822 mots

Bi Feiyu naît en 1964 à Xinghua (province du Jiangsu). Diplômé de chinois de l’Institut normal de Yangzhou en 1987, il a enseigné pendant cinq ans, puis travaillé comme journaliste. En 2013, il devient officiellement professeur à l’université de Nankin, une reconnaissance universitaire dont avaient déjà bénéficié avant lui d’autres écrivains comme Wang Anyi ou Mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bi/#i_0

CHI LI (1957- )

  • Écrit par 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 1 101 mots

La romancière Chi Li est née le 21 janvier 1957, à Wuhan, dans la province du Hubei. Elle appartient au courant « néo-réaliste » apparu en Chine dans les années 1980, auquel la critique rattache également Fang Fang, Liu Heng et Liu Zhenyun.Venue au monde peu avant le Grand Bond en avant et les trois années de famine qui ont suivi, Chi Li sortait de l’enfance quand la révolution culturelle a commen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chi/#i_0

CHINOISE (CIVILISATION) - La littérature

  • Écrit par 
  • Angel PINO, 
  • François JULLIEN, 
  • Isabelle RABUT, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Paul DEMIÉVILLE, 
  • Yves HERVOUET
  •  • 45 719 mots

Les origines de la littérature chinoise sont à peu près contemporaines de celles des deux autres littératures dont se nourrit encore la tradition du monde civilisé : celle de l'Inde et celle de l'Europe. Ici comme là, ces origines remontent à un ou deux millénaires avant l'ère chrétienne, et le nom de Confucius, vers l'an 500 avant J.-C., […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-la-litterature/#i_0

MINUIT, Mao Dun - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Isabelle RABUT
  •  • 875 mots

Œuvre majeure de Mao Dun (1896-1981), Minuit, publié en 1933, a été salué en son temps comme « le premier roman réaliste réussi de la littérature chinoise » (Qu Qiubai). Fresque illustrant la fatalité de l'écroulement d'un monde et l'irrésistible montée des forces révolutionnaires, cet ouvrage qu'on a pu comparer, par ses dimensions et par le foisonnement de ses personnages, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minuit/#i_0

SHEN CONGWEN (1902-1988)

  • Écrit par 
  • Isabelle RABUT
  •  • 1 253 mots

Après avoir été l'une des figures majeures de la littérature du 4-Mai, Shen Congwen (1902-1988) a souffert d'un long ostracisme en république populaire de Chine, et même à Taiwan. La redécouverte enthousiaste dont son œuvre a fait l'objet au cours des années 1980 marque la reconnaissance d'une esthétique indifférente aux sollicitations politiques, et ouverte aux plus hautes préoccupations métaphys […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shen-congwen/#i_0

YU HUA (1960- )

  • Écrit par 
  • Isabelle RABUT
  •  • 1 145 mots

Né en 1960 à Hangzhou, dans la province du Zhejiang, Yu Hua a passé son enfance et son adolescence à Haiyan, au bord de la mer. Trop jeune pour être « garde rouge » au moment où éclate la révolution culturelle (1966), il sera cependant le témoin de scènes barbares qui ne cesseront de hanter son œuvre. Ces expériences traumatisantes, jointes à ses contacts précoces avec la mort dans l’enceinte de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yu/#i_0

ZHAO SHULI (1906-1970)

  • Écrit par 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 1 224 mots

Célébré dans les années 1940 pour avoir rapproché la littérature des masses, Zhao Shuli (1906-1970) mourra de mauvais traitements lors de la révolution culturelle. Le destin tragique de celui qui fut considéré comme un des plus authentiques « artistes du peuple » montre comment le piège de l'idéologie a pu se refermer sur la littérature. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhao/#i_0

ZHU TIANWEN ET ZHU TIANXIIN

  • Écrit par 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 906 mots

Si la Chine a connu d’innombrables dynasties de lettrés, la lignée des Zhu [Chu] – qui, à travers le père, Xining [Hsi-ning], et ses deux filles T’ien-hsin et T’ien-wen, a donné à Taïwan trois de ses plus grands écrivains contemporains – demeure un cas exceptionnel. Issu d’une famille christianisée originaire du Shandong, Zhu Xining quitte le continent en 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhu-tianwen-et-zhu-tianxiin/#i_0