ZHAO SHULI (1906-1970)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Célébré dans les années 1940 pour avoir rapproché la littérature des masses, Zhao Shuli (1906-1970) mourra de mauvais traitements lors de la révolution culturelle. Le destin tragique de celui qui fut considéré comme un des plus authentiques « artistes du peuple » montre comment le piège de l'idéologie a pu se refermer sur la littérature.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Bordeaux-III-Michel-de-Montaigne, responsable du département d'études chinoises, directeur du Centre d'études et de recherches sur l'Extrême-Orient
  • : professeur à l'Institut national des langues et civilisations orientales, directrice de l'équipe ASIES

Classification

Autres références

«  ZHAO SHULI (1906-1970)  » est également traité dans :

CHINOISE (CIVILISATION) - La littérature

  • Écrit par 
  • Paul DEMIÉVILLE, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Yves HERVOUET, 
  • François JULLIEN, 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 45 739 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le roman : des campagnes à l'histoire révolutionnaire »  : […] L'écrivain a pour tâche de peindre le « monde nouveau » en embrassant le point de vue des ouvriers, des paysans ou des soldats, et en privilégiant les luttes politiques au détriment de la vie privée. Il en résulte que la plupart des romans ont pour sujet la campagne et l'histoire révolutionnaire. Les écrivains qui ont fait leurs classes dans les « zones rouges » du Nord-Ouest et de la plaine centr […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

28 avril 1995 Chine. Limogeage du chef du Parti communiste de Pékin

Zhao Ziyang en juin 1989. C'est également la première fois qu'un membre du bureau politique est destitué pour malversations. Toutefois, la destitution de Chen est autant l'effet de la lutte contre la corruption engagée par le pouvoir pour tenter de calmer le mécontentement populaire que de la bataille politique pour le contrôle de l'appareil du parti […] Lire la suite

9-19 octobre 1992 Chine. XIVe congrès du Parti communiste

Zhao Ziang, démis en juin 1989, qui est accusé de négligence face à la montée de l'esprit libéral et de soutien aux émeutiers lors du « printemps de Pékin ». Le 12, lors de l'ouverture du XIVe congrès du P.C.C., son secrétaire général Jiang Zemin défend l'« économie socialiste de marché » chère à Deng Xiaoping, auquel il rend un hommage appuyé. Il  […] Lire la suite

3-20 juillet 1989 Chine. Version officielle de la crise et création d'un Front démocratique à Paris

Zhao Ziyang, accusé d'avoir voulu s'appuyer sur des « forces réactionnaires » en Chine comme à l'étranger pour renverser le régime. Le 20, au cours d'une conférence de presse à Paris, les cinq principaux dissidents chinois qui sont parvenus à s'enfuir de leur pays annoncent leur intention de créer un « front démocratique » pour unifier toutes les forces […] Lire la suite

2-28 juin 1989 Chine. Violente répression de la contestation étudiante

Zhao Zihang pour « erreurs graves » et nomme pour le remplacer au poste de secrétaire général du parti Jiang Zemin, chef du P.C. de Shanghai. D'autre part, le comité central annonce de nouvelles purges au sein du parti. Le 28, au cours de sa première allocution en public, Jiang Zemin affirme que le régime sera « sans merci » à l'égard des « comploteurs […] Lire la suite

4-29 mai 1989 Chine. Les étudiants sur la place Tiananmen et Gorbatchev à Pékin

Zhao Ziyang aurait été mis en résidence surveillée, ainsi que plusieurs de ses partisans, accusés d'activité anti-parti. Le 29, des étudiants érigent sur la place Tiananmen une statue de la Liberté en polystyrène, rebaptisée déesse de la Démocratie, que les Pékinois viennent voir par centaines de milliers.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Angel PINO, Isabelle RABUT, « ZHAO SHULI (1906-1970) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/zhao/