BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ARAFAT YASSER (1929-2004)

Le leader palestinien Yasser Arafat incarne la figure doublement exemplaire de l'éternel combattant et de la victime dont le destin personnel résume celui de la Palestine contemporaine. Après une vie de lutte et d'errance, il devient le symbole vivant du retour des Palestiniens sur leurs terres. Mais, paralysé par les exigences israéliennes de sécurité, les surenchères de l’opposition islamiste et l'exaspération croissante de l’opinion, il quitte la scène en héros tragique, sans avoir pu concrétiser l'espoir d’un État palestinien.

1.  Les années de formation

Mohamed Abdel Raouf Arafat al-Qudwa al-Husseini est né le 4 août 1929 au Caire où son père, originaire de Jérusalem, s'est installé deux ans plus tôt pour faire le commerce des épices. À la mort de sa mère, il est envoyé chez son oncle maternel, à Jérusalem, où il assistera enfant à la révolte palestinienne de 1936. C'est sans doute en référence à cet épisode que la biographie officielle du chef palestinien place sa naissance dans la Ville sainte. Sa carrière politique débute au Caire, où il effectue ses études. Très tôt parvenu à la conviction que le peuple de Palestine doit prendre en main son propre destin, il milite au côté des Frères musulmans égyptiens, sans jamais rejoindre leurs rangs, et participe avec eux, en 1951-1952, à la guérilla dans la zone du canal de Suez. En 1952, il est élu président de la Ligue puis de l'Union des étudiants palestiniens qui sera l'un des premiers laboratoires d'une pratique politique palestinienne. Il est officier de réserve dans l'armée égyptienne lors de la guerre d'octobre-novembre 1956 et c'est au lendemain du conflit, dans la bande de Gaza encore occupée par les soldats israéliens, qu'il pose avec son ami Salah Khalaf (le futur Abou Iyad) les bases d'une organisation de résistance qui ne naîtra officiellement qu'en 1959 au Koweït et sera connue sous le nom de Fatah. Il travaille alors dans l'émirat comme ingénieur au ministère des Travaux publics, au sein de cette bourgeoisie palestinienne qui met ses compétences professionnelles au service de l'économie pétrolière du pays.

[...]
1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

 

Pour citer cet article

Nadine PICAUDOU, « ARAFAT YASSER - (1929-2004)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yasser-arafat/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« ARAFAT YASSER (1929-2004) » est également traité dans :

ABBAS MAHMOUD (1935-    )

Écrit par :  Aude SIGNOLES

ambassades arabes au Qatar, que Mahmoud Abbas s'engage en faveur de la cause palestinienne. Au côté de Yasser Arafat, il participe à la création du Fatah (1959), un mouvement de résistance à Israël né de la fusion de plusieurs groupuscules d'obédiences politiques diverses. Il rejoint la lutte armée en 1961 ; son nom de… Lire la suite
ABOU JIHAD (1935-1988)

Écrit par :  Alain GRESH

Avant, il a eu le temps de faire la connaissance d'un jeune ingénieur palestinien vivant au Caire, Yasser Arafat ; ils se retrouvent à Koweït en 1957. C'est l'année suivante que les deux hommes jettent les bases de ce qui sera le Fath, le Mouvement de libération de la Palestine qui publie, à partir de… Lire la suite
ACCORDS DE WASHINGTON

Écrit par :  Christophe PÉRY

La fin de la guerre froide a modifié les données du conflit du Proche-Orient. Après la guerre du Golfe, les États-Unis poussent Israël à participer à une conférence de paix. Le retour au pouvoir des travaillistes israéliens, en 1992, facilite la conclusion des accords secrètement négociés à… Lire la suite
GAZA BANDE DE

Écrit par :  Olivier CARRÉ

Sinaï, par les troupes israéliennes. C'est alors, en décembre 1956, à Gaza occupée et au moment où Nasser clame victoire, que Yasser Arafat forme le noyau de ce qui deviendra le Fatah en 1959. Aussi est-ce avec enthousiasme que les gens de Gaza accueillent la déclaration (antinassérienne) de Kassem d'Irak selon laquelle il existe une «… Lire la suite
HABACHE GEORGES (1924-2008)

Écrit par :  Aude SIGNOLES

Habache et de sa formation politique ne se comprend que rapporté à son antagonisme avec Yasser Arafat et sa faction, le Fatah. En 1974, Habache constitue un « Front du refus » pour s'opposer à l'évolution dogmatique de l'O.L.P. qui fait désormais de la proclamation d'un État sur une partie du territoire revendiqué sa priorité. Il rejette également… Lire la suite
ISRAÉLO-ARABE CONFLIT - (repères chronologiques)

Écrit par :  Christophe PÉRY

Mai 1964Création de l'Organisation de libération de la Palestine (O.L.P.) dont Yasser Arafat deviendra président en février 1969… Lire la suite
JORDANIE

Écrit par :  Philippe DROZ-VINCENTPhilippe RONDOT

Dans le chapitre "Une union jordano-palestinienne"  : …  consultés. Dès le mois d'octobre, les consultations commencent, à Amman, entre Yasser Arafat et le roi, afin de préciser l'action politique conjointe à mener. Le président de l'O.L.P. déclare que les Palestiniens et les Jordaniens « ne forment qu'un même peuple », tandis que le roi Hussein invite l'O.L.P. à reconnaître le droit d'Israël à exister… Lire la suite
LIBAN

Écrit par :  Philippe DROZ-VINCENTElizabeth PICARDÉric VERDEIL

Dans le chapitre "La montée du problème palestinien"  : …  Un compromis est trouvé avec la signature au Caire sous l'égide de Nasser, le 3 novembre 1969, d'un accord entre Yasser Arafat et le commandant en chef de l'armée. Reconnaissant aux fidayīn une exterritorialité de leurs camps et le droit d'utiliser le Arqoub – rebaptisé « Fatahland » par les Israéliens – comme base d'opération, cet accord, tenu… Lire la suite
PALESTINIENNE AUTORITÉ

Écrit par :  Olivier CARRÉUniversalisAude SIGNOLES

Dans le chapitre "Les germes d'une administration d'État"  : …  leur premier président en même temps qu'ils élisent leurs députés. Sans surprise aucune, Yasser Arafat sort vainqueur des urnes avec 88 p. 100 des suffrages. Jusqu'à sa mort, le 11 novembre 2004, il dirige et forme plusieurs gouvernements, tous placés sous le contrôle de son parti, le Fatah. En 2003, des pressions extérieures (américaines et… Lire la suite
PLANTU (1951-    )

Écrit par :  Nelly FEUERHAHN

son livre Wolfgang, tu feras informatique. En 1991, le prix du Reportage est attribué au film qu'il réalise avec Yasser Arafat. Ce dernier avait accepté le défi de Plantu et dessiné devant la caméra les drapeaux palestinien et israélien de chaque côté d'une ligne de partage. Un dessin qui, paraphé ensuite par Shimon… Lire la suite
PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

Écrit par :  Nadine PICAUDOUAude SIGNOLES

Dans le chapitre "Le « Grand Moyen-Orient » et Israël, l'indéfectible partenaire "  : …  2006) fait preuve à l'égard des Palestiniens, en atteste de façon exemplaire. En rendant Yasser Arafat responsable de la reprise de la violence armée et en l'accusant de soutien au « terrorisme », les dirigeants israéliens cherchent à évincer du champ politique le chef historique du mouvement national palestinien, pourtant démocratiquement élu… Lire la suite
SYRIE

Écrit par :  Fabrice BALANCHEJean-Pierre CALLOTPhilippe DROZ-VINCENTPhilippe RONDOTCharles SIFFERT

Dans le chapitre "Entre Jordanie, Irak et Iran"  : …  les activités des Frères musulmans. Lorsque, à la fin de 1984, le roi Hussein et Yasser Arafat engagent un dialogue qui aboutit, le 11 février 1985, à un accord jordano-palestinien fondé sur l'idée d'un échange « des territoires arabes occupés contre la paix » et de la création d'une confédération jordano-palestinienne, le projet suscite une… Lire la suite

Afficher la liste complète (12 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.