BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SÉLÉNIUM

2.  Propriétés chimiques

Le sélénium est capable de réagir avec de nombreux éléments pour donner des composés présentant une grande analogie avec les composés correspondants du soufre.

Le séléniure d'hydrogène rappelle le sulfure d'hydrogène. Il peut être obtenu par action d'un acide dilué, comme l'acide chlorhydrique, sur un séléniure métallique ou par chauffage à 225 0C d'un mélange de sélénium et d'hydroxyde de magnésium anhydre. Gazeux (ébullition à 42 0C), il est très toxique. Instable, il se décompose, lentement dès la température ordinaire, rapidement à 300 0C. Il brûle dans l'air. Sa solution dans l'eau se comporte comme un diacide faible. Les séléniures ont des caractéristiques proches de celles des sulfures.

Les composés halogénés du sélénium sont moins nombreux que ceux du soufre. Ils appartiennent à quatre types : Se2X2(X = Cl, Br), SeX2(X = Cl, Br), SeX4 (X = F, Cl, Br) et SeX6 (X = F). Les iodures ne sont pas connus. Les halogénures SeX2 n'ont pu être isolés : ils ne se manifestent que dans des mélanges, à l'état de vapeur, entre 200 et 500 0C. Les autres halogénures peuvent être obtenus par synthèse directe.

L'affinité du sélénium pour l'oxygène est plus faible que celle du soufre. Seuls deux oxydes sont bien connus : SeO2 et SeO3. Le dioxyde se forme par combustion du sélénium à l'air. Sa structure à l'état solide, identique à celle de SO2, est constituée de chaînes infinies en zigzag : −O−Se(O)− O−Se(O)−...−Se(O)−. Il se sublime à 315 0C sous la pression normale et fond vers 340 0C en tube scellé. Ses propriétés oxydantes, quoique peu marquées, le sont plus que celles de SO2. Ainsi SeO2 est réduit par SO2. Le dioxyde de sélénium se dissout facilement dans l'eau pour donner l'acide sélénieux ; la solution obtenue laisse déposer par concentration à la température ambiante des cristaux orthorhombiques de H2SeO3, ce qui distingue le sélénium du soufre. Il suffit d'une légère élévation de température pour que ces cristaux perdent de l'eau et redonnent SeO2. L'acide sélénieux est plus faible que l'acide sulfureux. Il lui co […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  3 pages…

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« SÉLÉNIUM » est également traité dans :

CADMIUM
Dans le chapitre "Pigments de cadmium"
CARLSON CHESTER FLOYD (1906-1968)
MATIÈRE (physique) - État solide
Dans le chapitre "Les solides covalents"
OLIGOÉLÉMENTS
Dans le chapitre "Rôle des oligoéléments indispensables"
TELLURE
VITREUX ÉTAT
Dans le chapitre "Structure des verres"

 

Voir aussi

 

Dictionnaire

Définition du mot "SELENIUM"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média