BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

QUENEAU RAYMOND (1903-1976)

1.  « Je naquis au Havre un 21 février 1903... »

Né au Havre, où ses parents possédaient une boutique de confection et de mercerie, Raymond Queneau fréquente le lycée de la ville jusqu'à son baccalauréat. En 1920, il se rend à Paris pour préparer une licence de philosophie. En 1924, Pierre Naville le fait entrer au groupe surréaliste. D'octobre 1925 à février 1927, il effectue son service militaire dans les zouaves et participe, de ce fait, à la guerre du Rif. En 1928, il trouve du travail comme employé de banque et collabore aux activités de la rue du Château, où se réunissent les dissidents (Prévert, Duhamel, Tanguy) du groupe surréaliste. En 1929, il rompt avec André Breton pour des raisons uniquement personnelles (il évoquera cette période quelques années plus tard dans Odile). En 1932, il fait un voyage en Grèce, au cours duquel il commence à écrire Le Chiendent, roman qui paraît en 1933. Dès lors, la vie de Raymond Queneau s'efface derrière son œuvre. En voici les pulsations principales.

En 1937 paraît Chêne et chien, important recueil de poèmes. En 1938, Queneau entre au comité de lecture des éditions Gallimard. En 1945, il crée, avec Michel Gallimard, l'Encyclopédie de la Pléiade, qu'il dirigera pendant trente ans. En 1949, Yves Robert met en scène Exercices de style, et Juliette Gréco rend célèbre Si tu t'imagines. En 1951, Queneau est élu à l'Académie des Goncourt, et admis au Collège de Pataphysique. En 1953, il écrit les dialogues du film Monsieur Ripois, de René Clément. En 1959, paraît Zazie dans le métro, qui connaît un succès considérable et inattendu. En 1960, suite à la publication de Cent Mille Milliards de poèmes, il fonde, avec François Le Lionnais et quelques amis, l'Ouvroir de Littérature Potentielle (OuLiPo). En 1968, paraît Le Vol d'Icare, son dernier roman, puis, en 1973, Le Voyage en Grèce, recueil d'articles publiés, pendant les années trente, dans différentes revues. Son dernier livre, Morale élémentaire, paraît en 1975 : c'est un recueil de poèmes à la fabrication énigmatique. Raymond Queneau meurt, le 25 octobre 1976, à Neuilly-sur-Seine.

 […]
1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  4 pages…

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« QUENEAU RAYMOND (1903-1976) » est également traité dans :

ART & MATHÉMATIQUE
Dans le chapitre "La littérature"
BLAVIER ANDRÉ (1922-2001)
CYBERLITTÉRATURE
Dans le chapitre "Une littérature générée"
LE DIMANCHE DE LA VIE, livre de Raymond Queneau
FOURIÉRISME
Dans le chapitre "Une pensée sauvage"
FOUS LITTÉRAIRES
Dans le chapitre "Définitions"
LE LIONNAIS FRANÇOIS (1901-1984)
OULIPO (Ouvroir de littérature potentielle)
PUECH HENRI-CHARLES (1902-1986)
ROMAN - Le nouveau roman
Dans le chapitre "Influences, ruptures et manifestes"
SURRÉALISME - Histoire
Dans le chapitre "L'âge de raison (1925-1939)"

Afficher la liste complète (11 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média