BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

RATE

La rate est un organe lymphoïde richement vascularisé pesant 150 grammes environ chez l'adulte. Elle est située dans la partie supérieure gauche de l'abdomen recouverte par le gril costal. Les fonctions de la rate sont multiples en liaison avec une structure histologique complexe. De très nombreuses maladies peuvent toucher la rate, se manifestant en général par une splénomégalie, c'est-à-dire une « grosse rate ». Les maladies primitives de la rate sont par contre très rares. Passée la petite enfance durant laquelle la splénectomie est contre-indiquée, l'ablation de la rate, qu'elle soit faite à la suite d'un traumatisme ou pour le traitement d'une maladie affectant cet organe, n'entraîne aucune conséquence néfaste et est compatible avec une vie parfaitement normale.

1.  Structure

La rate est entourée d'une capsule conjonctive qui envoie de nombreuses travées dans le parenchyme. Les vaisseaux et les nerfs pénètrent dans la rate au niveau du hile. On distingue trois parties dans le parenchyme splénique : la pulpe rouge, la pulpe blanche, la zone marginale.

– La pulpe rouge est formée de sinus sanguins et de cordons cellulaires appelés cordons de Billroth. La paroi des sinus est très mince. Les cordons s'étendent entre les sinus et contiennent de nombreuses cellules : macrophages, plasmocytes, globules rouges, globules blancs, plaquettes.

– La pulpe blanche est constituée d'amas de tissu lymphoïde (corpuscules de Malpighi) qui forme un manchon autour des artères centrales. Dans ces zones existent des follicules lymphoïdes primaires ou secondaires. La pulpe blanche est plus ou moins développée suivant les stimulations antigéniques s'exerçant sur l'organisme.

– La zone marginale est à la jonction de la pulpe rouge et de la pulpe blanche. Elle contient des cellules lymphoïdes et des macrophages. Elle est séparée de la pulpe blanche par le sinus marginal formé par une branche terminale de l'artère centrale.

Les branches de l'artère splénique se divisent en artères trabéculaires qui […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  4 pages…

 

Pour citer cet article

Jean-Didier RAIN, « RATE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rate/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« RATE » est également traité dans :

ABDOMEN

Écrit par :  Claude GILLOT

Dans le chapitre "Le contenu de l'abdomen"  : …  se forme ainsi la poche rétrogastrique, appelée arrière-cavité des épiploons (fig. 6c). La *rate apparaît dans l'épaisseur du repli, au niveau du cul-de-sac gauche, de l'arrière-cavité. Plus précisément, elle se revêt du feuillet périphérique, qui enveloppe en totalité la rate, à l'exception du hile (fig. 6d). Le corps et la queue du… Lire la suite
BILHARZIOSES ou SCHISTOSOMIASES

Écrit par :  Robert DURIEZYves GOLVAN

Dans le chapitre "Clinique"  : …  des débâcles diarrhéiques s'associent très souvent à une augmentation de volume du foie et de* la rate, qui peuvent devenir très gros, accompagnée d'une sclérose de la paroi intestinale dite en « tuyau de pipe » et d'une évolution vers la cirrhose. De redoutables hémorragies digestives sont alors à craindre. – La bilharziose rectale … Lire la suite
DIGESTIF APPAREIL

Écrit par :  Jean-Jacques BERNIERJean-Louis FRESLONClaude GILLOT Universalis

Dans le chapitre "Forme générale et principaux rapports"  : …  qui remonte très haut sur le corps de l'estomac. Le principal rapport anatomique à gauche est la *rate, moulée sur le pôle supérieur de l'estomac, ou grosse tubérosité ; la partie postérieure de l'estomac est séparée de différents organes (pancréas, surrénale et rein gauches, etc.) par un diverticule de la grande cavité péritonéale, l'arrière-… Lire la suite
HÉMATOLOGIE

Écrit par :  Jean BERNARDMichel LEPORRIER

Dans le chapitre "Hématologie cellulaire"  : …  l'étude des organes hématopoïétiques : les globules du sang sont fabriqués par la moelle des os, la *rate, les ganglions. Entre 1930 et 1940, on apprend à retirer de ces organes, à l'aide d'un trocart, un minime fragment de tissu, qu'il est possible de colorer comme les cellules du sang. L'étude comparée des tissus hématopoïétiques et du sang s'est… Lire la suite
IMMUNITÉ, biologie

Écrit par :  Joseph ALOUFMichel FOUGEREAUDominique KAISERLIAN-NICOLASJean-Pierre REVILLARD

Dans le chapitre "Organisation du tissu lymphoïde et circulation des lymphocytes"  : …  les organes lymphoïdes secondaires ou périphériques : ganglions lymphatiques, pulpe blanche de la *rate et formations lymphoïdes associées aux muqueuses. C'est au sein de l'une de ces structures, en fonction de la voie de pénétration de l'antigène, que s'effectue la réponse immunitaire, d'abord locale, puis étendue à l'ensemble de l'organisme du… Lire la suite
LEUCÉMIES

Écrit par :  Michel LEPORRIER

Dans le chapitre "Leucémie myéloïde chronique"  : …   : passage de la moelle dans le sang). À lui seul, cet aspect permet d'évoquer le diagnostic. En* outre, les cellules de la moelle colonisent la rate, qui grossit au point de devenir palpable sous les côtes, à gauche. Avec le temps, généralement trois ans en moyenne, la maturation des cellules, s'altère et la maladie prend l'aspect d'une… Lire la suite
SPLÉNOGRAMME

Écrit par :  Laurent DEGOS

… *Étude cytologique des éléments de la rate après une ponction splénique. Le risque non négligeable de rupture splénique et la variété des autres moyens de diagnostic justifient de limiter l'indication du splénogramme à certains cas particuliers. La ponction de la rate se fait avec une aiguille fine, en piquant et retirant rapidement l'aiguille, la… Lire la suite

Afficher la liste complète (7 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.