BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

BÉNOUVILLE PIERRE DE (1914-2001)

Journaliste, directeur de Jours de France dès 1954 puis de bien des publications de Marcel Dassault, député pendant trente et un ans, Pierre de Bénouville, général à trente ans, est resté jusqu'à sa mort, survenue à Paris le 5 décembre 2001, une des incarnations les plus célèbres de l'ordre des Compagnons de la Libération.

Né à Amsterdam le 8 août 1914, fils d'un agent commercial, il fut critique littéraire et publia, dès 1936, Baudelaire le trop chrétien sous le nom de plume de Guillain de Bénouville. Fondateur de Radio-Patrie en 1941, animateur militaire de Combat avec Henri Frenay, il contribua à fédérer les Mouvements unis de résistance (M.U.R.) en 1942 et conduisit, en Suisse, les contacts visant au soutien direct des M.U.R. et au financement des maquis naissants par les services spéciaux américains. L'hostilité de Jean Moulin à cette initiative fut nette car, dans ce premier semestre de 1943 où les États-Unis s'opposaient à la venue du général de Gaulle à Alger, les divisions de la Résistance intérieure affaiblissaient la capacité gouvernementale du Comité national français siégeant à Londres. Or la création du Conseil national de la Résistance visait à démontrer aux Alliés l'union de toute la Résistance intérieure derrière de Gaulle pour permettre à celui-ci de devenir le président du Comité français de libération nationale, ce qu'il fut le 3 juin avec Giraud puis, seul, à partir du 9 novembre 1943.

Pour que les intérêts des anciens de Combat soient bien pris en compte dans la succession du général Delestraint, chef de l'Armée secrète, arrêté le 9 juin 1943, Pierre de Bénouville fut à l'origine de la présence de René Hardy à Caluire, lors de la réunion du 21 juin qui scella le destin du premier délégué du général de Gaulle en France occupée. Face aux mystères de sa trahison, il garda son affection pour l'organisateur de Résistance-Fer. Après avoir reconnu qu'il ne voulait pas se poser de questions, il écrivit, dès 1946, „Judas était parmi nous, mais avant de tr […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Charles-Louis FOULON, « BÉNOUVILLE PIERRE DE - (1914-2001)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-benouville/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

Bibliographie

P. de Bénouville, Le Sacrifice du matin, Laffont, Paris, 1946

D. Cordier, Jean Moulin, La République des catacombes, Gallimard, Paris, 1999

H. Noguères, Histoire de la Résistance en France, tome III, Laffont, Paris, 1972.

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média