BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ORATORIO

Une des définitions les plus précises de l'oratorio est fournie par Sébastien de Brossard dans son Dictionnaire de musique (1703) : « C'est une espèce d'opéra spirituel, ou un tissu de dialogues, de récits, de duos, de trios, de ritournelles, de grands chœurs, etc., dont le sujet est pris ou de l'Écriture ou de l'histoire de quelque saint ou sainte. Ou bien c'est une allégorie sur quelqu'un des mystères de la religion ou quelque point de morale, etc. La musique en doit être enrichie de tout ce que l'art a de plus fin et de plus recherché. Les paroles sont presque toujours latines et tirées pour l'ordinaire de l'Écriture sainte. Il y en a beaucoup dont les paroles sont en italien et l'on pourrait en faire en français. » De plus, cette définition est assez proche de la naissance du genre pour en rappeler les origines.

Confluent de courants nombreux et divers, comme le mistère médiéval, le lauda franciscain et la cantate italienne, l'oratorio est un des genres les plus florissants de la musique vocale et instrumentale depuis la fin du xvie siècle. De ses origines populaires, proches de la naissance du spiritual des Noirs d'Amérique du Nord, il a gardé jusqu'à nos jours une large audience auprès de publics les plus divers. Sa richesse s'étend des chefs-d'œuvre de Bach, Haendel et Haydn aux Histoires sacrées de Marc-Antoine Charpentier, des pastorales tchèques pour Noël à la Passion selon saint Luc du Polonais Krzysztof Penderecki. Jailli de l'expérience religieuse de communautés parfaitement définies, l'oratorio est devenu le véhicule sonore de messages concernant tous les hommes.

1.  Origines et histoire

Promu genre indépendant des classifications profanes ou religieuses à la fin du xviiie siècle, l'oratorio est né, comme l'indique l'étymologie, dans les oratoires romains de Philippe Néri, ceux de Santa Maria in Vallicella et Santo Girolamo della Carità. Au début, c'est-à-dire dans la seconde moitié du xvie siècle, ce fut une musique improvisée par l'assemblée réunie autour du prédicateur et dirigée par lui, empruntant souv [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  4 pages…

 

Pour citer cet article

NYS, « ORATORIO  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oratorio/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« ORATORIO » est également traité dans :

BOUZIGNAC GUILLAUME (mort apr. 1643)

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Compositeur français, d'origine languedocienne. Le style très original de Bouzignac en fait l'un des plus remarquables musiciens de l'école française du début du xviie siècle. Il est, notamment, l'un des précurseurs de Marc-Antoine Charpentier pour l'introduction de l'oratorioLire la suite
BUTT CLARA (1872-1936)

Écrit par :  E.U.

Contralto britannique, née le 1er février 1872 à Southwick, dans le Sussex, morte le 23 janvier 1936 à North Stoke, dans l'Oxfordshire, Clara Butt a consacré l'essentiel de sa carrière à l'interprétation en concert de ballades et d'oratorios anglais… Lire la suite
CARISSIMI GIACOMO (1605-1674)

Écrit par :  Philippe BEAUSSANT

Figure marquante de la musique du xviie siècle, Giacomo Carissimi a exercé son influence non seulement en Italie, mais dans l'Europe entière. Parmi ses élèves, on compte Bassani, Cesti, Bononcini, Scarlatti (Alessandro), le Français Marc-Antoine Charpentier, les Allemands Johann Philip Krieger, Johann… Lire la suite
CAVALIERI EMILIO DE' (av. 1550-1602)

Écrit par :  Philippe BEAUSSANT

D'abord organiste de l'oratorio del Santissimo Crocifisso à Rome, sa ville natale, Cavalieri devint, en 1588, inspecteur général des Arts de Ferdinand de Médicis et fut à Florence membre du cercle que le comte Bardi réunissait dans son palais. Cette camerata eut une influence décisive sur la création de l… Lire la suite
CHARPENTIER MARC ANTOINE (1643-1704)

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Dans le chapitre "Un tempérament dramatique"  : …  Suivant la trace de Guillaume Bouzignac, qui introduisit l'oratorio en France, il transpose dans un langage personnel tout l'acquis italien (Carissimi) en la matière (vingt-quatre histoires sacrées dont Extremum Dei judicium, Filius prodigus, Historia Esther, Josue, Judicium Salomonis, Judith sive Betulia Lire la suite
LA CRÉATION (J. Haydn)

Écrit par :  Alain PÂRIS

Transcendant le classicisme, dont il est, avec Mozart, un des deux pôles, Joseph Haydn constitue le principal trait d'union entre la fin de l'ère baroque et les débuts du romantisme. À une époque où le genre de l'oratorio décline, il s'inscrit dans l'héritage de Haendel… Lire la suite
ELGAR sir EDWARD (1857-1934)

Écrit par :  Marc VIGNAL

Premier compositeur anglais de stature internationale depuis Purcell, malgré ses parentés avec la tradition germanique et le fait que sa musique n'ait guère franchi les frontières de son pays. Elgar naît à Broadheath, près de Worcester, où, à l'Église catholique, son père est marchand de… Lire la suite
FERRIER KATHLEEN (1912-1953)

Écrit par :  Pierre BRETON

Dans le chapitre "« What is life ? »"  : …  naturelle, une très fine sensibilité ainsi qu'une saisissante sobriété la rendent sans égale dans le répertoire qu'elle s'était choisi. Et ce répertoire, c'est d'abord celui de l'oratorio, tant prisé par le public britannique, avec des arias signées Bach, Haendel et Elgar qu'elle grave sous la direction d'Adrian Boult et Malcolm Sargent… Lire la suite
FRANCK CÉSAR (1822-1890)

Écrit par :  Alain PÂRIS

Dans le chapitre "Un romantique"  : …  en lui une passion qui ne demande qu'à s'épanouir, mais que sa pudeur entrave. Avec l'oratorio, il trouvera le moyen de s'échapper un peu de lui-même par un biais qui lui semble naturel, la religion. Ce chrétien sincère n'hésite pas à consacrer le plus clair de son temps à la composition de fresques aussi gigantesques que RédemptionLire la suite
HAENDEL (G. F.)

Écrit par :  Jean-François LABIE

Dans le chapitre "Une nouvelle carrière"  : …  L'instrument du succès sera l'oratorio. Ce changement d'activité procède pour une part d'une démarche spirituelle ; il correspond aussi à une analyse précise du marché de la musique à Londres. L'oratorio coûte moins à produire que l'opéra : ni décors ni machines, de solides voix anglaises au lieu des vedettes capricieuses importées d'Italie. Il… Lire la suite
HAYDN (J.)

Écrit par :  Nicole LACHARTRE

Dans le chapitre "Musique vocale"  : …  Les oratorios La Création et Les Saisons, écrits par Haydn à Vienne, après son retour de voyage, sont sans doute les plus accomplies de ses œuvres vocales. Il est certain que l'audition, à Londres, d'oratorios de Haendel n'est pas étrangère à la composition de ces deux œuvres, de même que l'unité réalisée… Lire la suite
KRUYSEN BERNARD (1933-2000)

Écrit par :  Pierre BRETON

Bernard Kruysen a construit sa réputation sur ses prestations en oratorio – il est considéré aux Pays-Bas comme un grand spécialiste du rôle du Christ dans les Passions de Jean-Sébastien Bach – et sur la qualité rare de ses récitals de lieder. Son répertoire, extrêmement vaste, couvre tout à la fois Monteverdi, Schubert,… Lire la suite
LIND JENNY (1820-1887)

Écrit par :  E.U.

piété l'amènera à quitter la scène lyrique, décision facilitée par ses succès dans les oratorios et les récitals. Jenny Lind fait ainsi ses adieux à l'opéra en 1849, dans Robert le Diable. Sur l'invitation de Phinéas T. Barnum, elle se rend en tournée aux États-Unis l'année suivante et, en 1852, épouse son accompagnateur, Otto… Lire la suite
LE MESSIE (G. F. Haendel)

Écrit par :  Alain PÂRIS

pratiquement tout, l'opéra italien, et dirige la Royal Academy of Music à Haymarket. En 1739, il délaisse l'opéra pour l'oratorio : abandonnant les modèles allemands et italiens, il crée un genre nouveau, l'oratorio anglais – assimilable à un ouvrage lyrique représenté au théâtre sans mise en scène ni décors, où les chœurs… Lire la suite
MONDONVILLE JEAN-JOSEPH CASSANÉA DE (1711-1772)

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Violoniste virtuose et compositeur, Mondonville tient une place importante dans la musique française du xviiie siècle ; plusieurs de ses innovations méritent d'être signalées. Il naquit à Narbonne où son père était musicien à la cathédrale Saint-Just. Il vint à Paris vers 1731,… Lire la suite
MOTET

Écrit par :  Roger BLANCHARD

Dans le chapitre "Le motet classique"  : …  C'est aussi en Italie que naquit l'oratorio, ou drame sacré, dont le premier exemple est la Rappresentazione di anima e di corpo d'Emilio de' Cavalieri, datant de 1600. Ces vastes fresques ne manquèrent point d'avoir une influence sur l'évolution du motet, si bien qu'il est difficile de distinguer du point de vue du style, sinon… Lire la suite
OPÉRA - Histoire, de Pelléas à nos jours

Écrit par :  Harry HALBREICHChristian MERLIN

Dans le chapitre "De l'opéra de chambre au théâtre musical"  : …  ; Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny, 1930 ). L'esprit de stylisation propre à l'esthétique néoclassique de l'entre-deux-guerres donna naissance également à l'opéra-oratorio, peut-être inspiré de l'exemple de Haendel, et dont la Jeanne au bûcher (1928) d'Arthur Honegger, Œdipus Rex (… Lire la suite
RELIGIEUSE CHRÉTIENNE MUSIQUE

Écrit par :  Jacques PORTEEdith WEBER

Dans le chapitre "Les formes liturgiques et paraliturgiques"  : …  Parmi les formes paraliturgiques, nous citerons l'oratorio qui, malgré ses sujets religieux, n'a aucune place dans la liturgie, le Te Deum, hymne officiel de la Sainte Trinité, le psaume symphonique en honneur à la cour de Louis XIV, motet à grand cœur ou grand motet dont Jean-Baptiste Lully… Lire la suite
REQUIEM

Écrit par :  Philippe BEAUSSANT

, par exemple). La naissance de l'opéra, de la cantate et de l'oratorio, d'une manière générale l'apparition du style récitatif et expressif modifient profondément le genre. Les versets successifs sont confiés à différentes formations, solistes et chorales, en fonction du sens, et le mot à mot du texte donne lieu à des… Lire la suite
SCHÜTZ (H.) - (repères chronologiques)

Écrit par :  Pierre BRETON

1623 Publication à Dresde d'Histoire de la Résurrection (Historia der frolichen und siegreichen Aufferstehung unsers einigen Erlosers und Seligmachers Jesu Christi), dans la lignée des histoires sacrées italiennes ; cette œuvre est considérée comme le premier Lire la suite
STRADELLA ALESSANDRO (1644-1682)

Écrit par :  Philippe BEAUSSANT

La vie de Stradella relève du roman. Deux cents cantates, des motets, sonates et symphonies, des opéras, des oratorios le disputent à cent intrigues amoureuses, à l'enlèvement d'une novice dans un couvent à Florence, à une affaire d'escroquerie à Rome, à une fuite à travers l'Italie avec une grande dame fiancée à un sénateur, à des embuscades de… Lire la suite
WATTS HELEN (1927-2009)

Écrit par :  E.U.

lors d'un Promenade Concert londonien, en interprétant des arias de Jean-Sébastien Bach sous la direction de Malcolm Sargent. En 1958, elle débute sur scène, à Camden, dans le rôle de Didymus de l'oratorio Theodora de Haendel donné en version costumée sous l'égide de la Handel Opera Society, pour laquelle elle incarnera aussi Ino et Juno (… Lire la suite

Afficher la liste complète (22 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.