BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MANTRA

Les mantras, formules sacrées à usage liturgique, rituel, spirituel ou magique, jouent un rôle essentiel dans la tradition socio-religieuse indienne, de l'époque védique (− IIe millénaire) à nos jours et, avec le bouddhisme, ils se sont répandus au Tibet, en Asie du Sud-Est et en Extrême-Orient. Les formes et usages des mantras sont très variés ; le nombre en est immense. Ils ont fait l'objet d'abondantes spéculations. Malgré cette diversité et la longue durée de leur emploi, une vue d'ensemble en reste possible dans la mesure où ils reposent partout sur la croyance dans les pouvoirs de la parole, en particulier de la parole rituelle.

Le mot mantra est fait sur la racine sanskrite man (« penser ») avec le suffixe tra servant à former les mots qui désignent des instruments ou des objets. Ce serait donc un instrument de pensée, mais d'une pensée spécialement intense et efficace, car porteuse de toute l'énergie de la parole. On pourrait définir les mantras, dans leur usage le plus général, comme des formules, syllabes ou sons, isolés ou groupés, pourvus ou dépourvus de sens littéral, qui représentent ou, plus exactement, qui sont la forme phonique, la plus haute et la plus puissante, de divinités ou d'entités naturelles ou surnaturelles et qui, par là, sont chargés d'une efficacité considérable, utilisable, conformément à des règles précises, par ceux qui y sont habilités. Il y a lieu de distinguer les mantras du védisme, ceux de l'hindouisme et ceux du bouddhisme.

1.  Le védisme

Dans les Veda, les mantras sont les portions versifiées – strophes (ṛc), formules sacrificielles (yajus) ou mélodies (sāman) – accompagnant les rites. Prières, invocations, énoncés rituels, les mantras védiques ont la forme de poèmes, de louanges, d'injonctions ou de descriptions des effets à obtenir par le rite qu'ils accompagnent. Ils sont de longueur très variable. S'y ajoutent les prières et formules magiques de l'Atharvaveda. Les jeux verbaux, le symbolisme, les identifications et connexions y ont une place essentielle, ainsi que la mélodi […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  5 pages…

Pour citer cet article

André PADOUX, « MANTRA  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mantra/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« MANTRA » est également traité dans :

HINDOUISME

Écrit par :  Anne-Marie ESNOUL

Dans le chapitre "Le culte et les textes sacrés"  : …  Tous ces rites s'accompagnent de prières murmurées, qui sont souvent de brèves formules (*mantra) indéfiniment répétées. La plus répandue, la plus populaire, celle qui entre dans la plupart des autres formules est la syllabe mystique « om » contraction phonétique de trois lettres aum, qu'on dit… Lire la suite
INDE (Arts et culture) - L'art

Écrit par :  Marie-Thérèse de MALLMANNRita RÉGNIER

Dans le chapitre "Le lieu saint"  : …  les forces cosmiques et traduisent graphiquement les syllabes des formules sacrées (*mantra). Ce sont en même temps des « projections immédiates » de l'image de la divinité et des schémas identiques aux plans types des temples. Dans ses formes évoluées – le mahāyānisme et surtout le tantrisme –, le bouddhisme accueillit les données sur le… Lire la suite
KĪRTAN

Écrit par :  Jean VARENNE

… *En Inde, la prédication sectaire à caractère dévotionnel prend volontiers la forme de récitations de textes sacrés, accompagnés de chants et de commentaires parlés. Ce type de manifestation religieuse, d'origine certainement très ancienne, a pris au Moyen Âge le nom sanskrit de bhâjan (bhājana, « participation »), son objectif étant, en… Lire la suite
OṀ

Écrit par :  Jean VARENNE

… *Monosyllabe qui constitue, selon la tradition hindoue, le mantra par excellence, c'est-à-dire la meilleure expression rituelle sonore du sacré. Les religions indiennes (hindoue, bouddhique, jaïn) utilisent, en effet, dans leurs liturgies respectives, non seulement des chants et des prières de type classique, mais aussi de brèves formules, souvent… Lire la suite
SĀVITRĪ

Écrit par :  Jean VARENNE

… *Mot sanskrit (sāvitrī, l'« incitatrice ») qui désigne d'abord une formule rituelle utilisée dans la cérémonie de l'initiation (upanayana). Au moment où le jeune garçon de bonne caste atteint l'âge de raison, vers huit ans, il est introduit dans le monde des adultes par le maître spirituel (guru) qui l'adopte en lui communiquant la… Lire la suite
SIKKIM

Écrit par :  François DURAND-DASTÈSChantal MASSONAUD Universalis

Dans le chapitre "Les monastères et les temples"  : …  la célèbre formule om mani padme hum, qui s'adresse au bodhisattva Avalokiteśvara. Ce *mantra (formule magique), que l'initié récite mais qui n'a pas de signification pour le profane, est composé de syllabes dont la valeur est purement symbolique. Ce lieu est tous les ans le centre d'un grand pèlerinage. À un petit nombre d'… Lire la suite
ŚIVA ou SHIVA ET SHIVAÏSME

Écrit par :  Pierre-Sylvain FILLIOZAT

Dans le chapitre "Les trois catégories, le pur et l'impur"  : …   »), est la matière première du domaine pur. C'est lui qui constitue le corps des êtres purs, les *mantra, les vidyeśvara, etc. On a vu que cette condition de mantra était donnée par la grâce divine aux âmes libérées de diverses façons des trois premiers liens. C'est donc une première délivrance (aparamukti) qui octroie la disparition du… Lire la suite
TANTRISME

Écrit par :  André PADOUX

Dans le chapitre "Les doctrines"  : …  l'ordre des lettres de l'alphabet sanskrit ou par l'effet de la puissance et de l'expansion d'un *mantra (tels OM, HRĪM, SAUH, etc.) en lequel repose la force créatrice de l'absolu. Le tantrisme bouddhique élabora de façon analogue des systèmes cosmiques, où lettres sanskrites aussi bien que mantras jouent un rôle, reposant toutefois sur la… Lire la suite
VEDA

Écrit par :  Jean VARENNE

Dans le chapitre "Les mantras"  : …  *Les mantras sont en très large majorité des strophes de trois ou quatre vers (ou plus, mais rarement moins), bâties selon des règles prosodiques strictes ; on peut citer, parmi les plus courantes, la gāyatrī (qui comporte trois vers de huit syllabes), la triṣṭubh (avec quatre vers de onze syllabes), l'anuṣṭubh (quatre… Lire la suite
VISNU ou VISHNU ET VICHNOUISME

Écrit par :  Anne-Marie ESNOUL

Dans le chapitre "Puṇḍra, dikṣā et mantra"  : …  soit spécialement requis. Un des points les plus importants de l'initiation concerne le *mantra. Chaque secte – outre toute une gamme de courtes prières (mantra), brèves invocations ou louanges adressées à la divinité – possède un mantra spécifique où figure le nom sous lequel le dieu est invoqué de préférence dans la secte… Lire la suite

Afficher la liste complète (10 références)

 

Voir aussi

 

Dictionnaire

Définition du mot "MANTRA"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média