BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

HABSBOURG

La maison de Habsbourg, plus connue à partir du xvie siècle sous le nom de maison d'Autriche, eut une vocation européenne et faillit bien, avec l'empereur Charles Quint, parvenir à la monarchie universelle. Mais comme les Valois s'opposèrent de toutes leurs forces à ce dessein et que les Bourbons, au xviie siècle, tentèrent par tous les moyens de ruiner la puissance des Habsbourg, ceux-ci passent encore dans l'historiographie française pour l'exemple typique de l'« ennemi héréditaire ». Et pourtant quoi de plus passionnant, dans l'histoire européenne, que le destin de cette famille qui sut bâtir deux empires, l'espagnol et l'autrichien, en tolérant les particularismes locaux, car les Habsbourg avaient une conception de l'État radicalement opposée à celle des rois de France ? Alors que ces derniers cherchaient à centraliser, à uniformiser, les Habsbourg respectaient les traditions et la diversité, même lorsqu'une certaine centralisation eût été possible, comme c'était le cas dans la péninsule Ibérique. C'est pourquoi ils devinrent la cible favorite des historiens nationalistes du xixe siècle, qu'ils fussent tchèques, allemands, belges ou italiens – les uns leur reprochant d'avoir opprimé leurs ancêtres, les autres de n'avoir pas fondé un État national allemand.

1.  Les origines : Xe-XIIIe siècle

Sans remonter à des origines mythiques, romaines, mérovingiennes, voire troyennes, on peut admettre que la famille descendait du duc d'Alsace Etichon et qu'elle s'établit, vers l'an 1000 en Suisse alémanique, autour du château de l'Épervier (Habichtsburg, canton d'Aargau). Les seigneurs de Habsbourg multiplièrent le nombre de leurs possessions en Suisse et en Haute-Alsace (c'est eux qui fondèrent, par exemple, le couvent d'Ottmarsheim). Ils établirent dans ces contrées leur première puissance territoriale et l'empereur Frédéric II de Hohenstaufen ne négligea pas leur appui. Mais le véritable fondateur de la dynastie fut Rodolphe, qui fut élu roi des Romains en 1273, après le Grand Interrè […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  3 pages…

Pour citer cet article

Jean BÉRENGER, « HABSBOURG  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/habsbourg/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« HABSBOURG » est également traité dans :

ALBERT Ier DE HABSBOURG (1250 env.-1308) empereur germanique (1298-1308)

Écrit par :  Anne BEN KHEMIS

… *Fils du roi des Romains, Rodolphe Ier de Habsbourg, Albert d'Autriche, se porte candidat à la succession de son père en 1291, mais cet homme sévère et violent, qui se refuse à toute concession, déplaît aux électeurs qui lui préfèrent Adolphe de Nassau, obscur seigneur de la basse vallée du Rhin. Les échecs de ce dernier incitent,… Lire la suite
ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

Écrit par :  Pierre-Roger GAUSSIN

Dans le chapitre "Le grand interrègne et les premiers Habsbourg (1250-1308)"  : …  Ni *les derniers Hohenstaufen, ni leurs compétiteurs comme Guillaume de Hollande ne purent s'imposer, et les Allemands profitèrent de l'absence de pouvoir royal pour continuer à se désorganiser. L'interrègne, ouvert en 1250, se termina en faveur du chef de la maison de Habsbourg, Rodolphe Ier (1273). La famille des Habsbourg, maîtresse d'… Lire la suite
ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne du XVIe et du XVIIe s.

Écrit par :  Georges LIVET

Dans le chapitre "La situation au début du XVIe siècle"  : …  À la fin du xve siècle, les efforts des *empereurs pour doter l'Empire d'une constitution efficace ont échoué. Face à l'Empereur, à la petite noblesse, aux villes, aux paysans, les princes affirment leur puissance territoriale : Hohenzollern en Brandebourg, Wittelsbach dans le Palatinat et en Bavière, Wettin en Saxe, Zähringen en… Lire la suite
ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

Écrit par :  Michel EUDEAlfred GROSSER

Dans le chapitre "Le dernier visage du Premier Reich (1648-1806)"  : …  Pendant toute cette période, les empereurs appartiennent – sauf une exception – à la dynastie des *Habsbourg : Léopold Ier (1658-1705), dont le règne marque la naissance de l'État autrichien ; Joseph Ier (1705-1711), qui prend une part active à la guerre de Succession d'Espagne ; Charles VI (1711-1740), l'auteur de la… Lire la suite
ARCIMBOLDO GIUSEPPE (1527 env.-1593)

Écrit par :  Frédéric ELSIG

Dans le chapitre "La formation lombarde"  : …  développée par Vincenzo Campi à Crémone. Ces trois traditions conjuguées expliquent la genèse des Têtes composées de Giuseppe Arcimboldo, lesquelles, définies par un assemblage d'objets distincts (livres, fleurs, fruits, légumes, animaux, etc.), répondent parfaitement au goût pour les curiosités,* développé à la cour des Habsbourg… Lire la suite
AUTRICHE

Écrit par :  Roger BAUERJean BÉRENGERAnnie DELOBEZChristophe GAUCHONFélix KREISSLERPaul PASTEUR

Dans le chapitre "L'État patrimonial des Habsbourg (XIIIe-XVIe s.)"  : …  *À l'occasion de cette crise successorale, les Habsbourg, petits seigneurs possessionnés en Suisse alémanique et en Haute-Alsace, vont s'introduire dans l'histoire de l'Autriche et s'identifier peu à peu à leur nouveau domaine au point de devenir la Maison d'Autriche. Élu roi d'Allemagne en 1273, le comte Rodolphe de Habsbourg fut le fondateur de la… Lire la suite
BELGIQUE - Histoire

Écrit par :  Guido PEETERS

Dans le chapitre "Ducs de Bourgogne et princes de Habsbourg"  : …  question, et sa fille Marie de Bourgogne dut consentir de grands privilèges à toutes les provinces. *Toutefois, la tendance à la centralisation fut reprise par l'époux de Marie de Bourgogne, Maximilien Ier de Habsbourg, par son fils Philippe le Beau et par Charles Quint, jusqu'à ce que celui-ci concrétisa en 1548 l'union des dix-sept… Lire la suite
BOSNIE-HERZÉGOVINE

Écrit par :  Emmanuelle CHAVENEAUNikola KOVACNoel R. MALCOLM Universalis

Dans le chapitre "La Bosnie ottomane"  : …  dernière campagne hongroise de ce dernier, en 1566, et le conflit de grande ampleur qui opposa les* Habsbourg et les Ottomans de 1593 à 1606 fut déclenché par un affrontement dans la région de Bihać, dans le nord-ouest bosniaque. Cette guerre laissa la Bosnie exsangue sur le plan financier et épuisée sur le plan militaire. Un conflit entre les… Lire la suite
CARLOS don (1545-1568)

Écrit par :  Universalis

… *Prince des Asturies, fils de Philippe II, roi d'Espagne, et de Marie de Portugal. Élevé par ses tantes, les infantes doña María et doña Juana, don Carlos ou Charles d'Autriche, à de brèves exceptions près, ne vit pas son père avant l'âge de quatorze ans. En 1554, Philippe II confia son éducation à l'humaniste Honorato Juan, mais sans grand résultat… Lire la suite
CHARLES VI (1685-1740) empereur germanique (1711-1740)

Écrit par :  Jean BÉRENGER

… *Frère cadet de l'empereur germanique Joseph Ier, l'archiduc Charles avait été destiné dès son plus jeune âge à régner sur l'Espagne, puisque le dernier Habsbourg d'Espagne, Charles II, était manifestement stérile. Bien qu'il ait été déshérité par ce dernier en 1699, il n'en partit pas moins défendre ses droits contre son cousin Philippe… Lire la suite
CHARLES Ier (1887-1922) empereur d'Autriche (1916-1918)

Écrit par :  Jean BÉRENGER

… *Petit-neveu de l'empereur François-Joseph Ier, Charles Ier est le dernier Habsbourg à régner. Devenu archiduc héritier par suite de l'assassinat de son oncle François-Ferdinand en 1914, il monte sur le trône en pleine guerre mondiale en 1916. Armé de beaucoup de bonne volonté, il n'a pas les qualités nécessaires pour sortir la… Lire la suite
CHARLES QUINT (1500-1558)

Écrit par :  Henri LAPEYRE

… Appelé Charles Quint en tant qu'empereur et Charles Ier comme roi d'Espagne, Charles de *Habsbourg était le petit-fils de Maximilien de Habsbourg et de Marie de Bourgogne par son père Philippe le Beau, mort en 1506, de Ferdinand d'Aragon et d'Isabelle de Castille par sa mère Jeanne la Folle ; il recueillit l'héritage de quatre maisons… Lire la suite
CHARLES QUINT (empereur germanique)

Écrit par :  Sylvain VENAYRE

  *En 1516, Charles, le fils de Jeanne la Folle (et donc petit-fils des Rois Catholiques) a reçu la couronne d'Espagne. Trois ans plus tard, l'héritage de son père Philippe le Beau lui donna également l'empire des Habsbourg. Le roi Charles Ier devint alors Charles Quint, souverain d'un empire qui regroupait l'… Lire la suite
DUPES JOURNÉE DES (10-11 nov. 1630)

Écrit par :  Jean MEYER

… *Tallemant des Réaux appelle la journée des dupes « la grande cabale des deux Reynes, de Monsieur et de toute la maison de Guise ». On pourrait ajouter à cette liste les bâtards de Henri IV, le parti dévot avec le chancelier d'Aligre et les deux Marillac, pour ne pas parler du mécontentement du Parlement, de la misère et de la famine des années 1629… Lire la suite
FERDINAND Ier (1503-1564) empereur germanique (1558-1564)

Écrit par :  Universalis

…  à Alcalá de Henares (Espagne), mort le 25 juillet 1564 à Vienne. Ferdinand est le frère cadet de* l'empereur Charles Quint. Il reçoit en partage l'Autriche ainsi que la régence des terres allemandes des Habsbourg et du Würtemberg. Pendant plus de trois décennies, il seconde Charles Quint pour les affaires allemandes, le représente aux diètes… Lire la suite
FERDINAND II (1578-1637) empereur germanique (1619-1637)

Écrit par :  Hans STURMBERGER Universalis

…  le champion de la Réforme catholique et de l'absolutisme pendant la guerre de Trente Ans. Ferdinand* est le fils aîné de Charles de Habsbourg, qui règne sur la Styrie, la Carinthie et la Carniole. De 1590 à 1595, il est formé à l'université jésuite d'Ingolstadt. En 1596, il prend possession de ses terres héréditaires et, après un pèlerinage à… Lire la suite
FERDINAND III (1608-1657) roi de Hongrie (1625-1657) et de Bohême (1627-1657) empereur germanique (1637-1657)

Écrit par :  Georges LIVET

… *Monté sur le trône impérial au plus fort de la guerre de Trente Ans, Ferdinand III reste dans la ligne de son père Ferdinand II, en ce qu'il demeure fidèle à la maison des Habsbourg et aux intérêts catholiques. Il prend pour épouse d'abord sa cousine germaine Marie Anne d'Espagne, sœur d'Anne d'Autriche et du roi Philippe IV, puis son autre cousine… Lire la suite
FERDINAND Ier (1793-1875) empereur d'Autriche (1835-1848)

Écrit par :  Bernard VOGLER

… *Installé sur le trône en raison de son droit d'aînesse, Ferdinand Ier, sujet à des crises d'épilepsie, n'a pas les qualités d'un homme d'État : vigueur intellectuelle et capacité de jugement. Son père François Ier, prévoyant, ne lui a laissé que des fonctions de représentation et a confié le pouvoir réel à une conférence d'… Lire la suite
FRANCHE-COMTÉ

Écrit par :  Claude FOHLENSerge ORMAUX

Dans le chapitre "Histoire de la Franche-Comté"  : …  témoignent des églises comme Saint-Anatole de Salins, Saint-Just d'Arbois et la collégiale de Dole. *Après la mort de Charles le Téméraire (1477) et les vains efforts de Louis XI pour se saisir du comté, le traité de Senlis (1493) le donna aux Habsbourg qui le conservèrent jusqu'au traité de Nimègue (1678). À la mort de Charles Quint, la Franche-… Lire la suite
FRANÇOIS Ier DE HABSBOURG-LORRAINE (1708-1765) empereur germanique (1745-1765) duc de Lorraine (1729-1736)

Écrit par :  Universalis

…  (Autriche). À partir de 1723, François, dont la dynastie en Lorraine est apparentée de près aux* Habsbourg d'Autriche, vit à la cour de l'empereur germanique Charles VI, à Vienne. Duc de Lorraine (sous le nom de François-Étienne) de 1729 à 1736, il épouse Marie-Thérèse d'Autriche, l'héritière de Charles VI, le 12 février 1736. Charles consent à… Lire la suite
FRANÇOIS II (1768-1835) empereur germanique (1792-1806) puis FRANÇOIS Ier empereur d'Autriche (1804-1835)

Écrit par :  Jean BÉRENGER

… *Né à Florence, où son père, le futur Léopold II, gouvernait le grand-duché de Toscane (devenu depuis 1738 bien patrimonial des Habsbourg-Lorraine), François II est le dernier empereur germanique, puisque le Saint Empire est dissous en 1806, et le premier empereur héréditaire d'Autriche (1804) sous le nom de François Ier. Cette simple… Lire la suite
FRANÇOIS-JOSEPH Ier (1830-1916) empereur d'Autriche (1848-1916)

Écrit par :  Jean BÉRENGER

… *Les soixante-huit années du long règne de François-Joseph coïncident avec la période la plus féconde et la plus brillante, sinon de l'histoire politique, du moins de la civilisation et du mode de vie d'une Autriche enfin dégagée des implications de l'ancien Saint Empire et cherchant ses voies originales. C'est pourquoi, pour beaucoup de ses anciens… Lire la suite
FRANÇOIS-FERDINAND DE HABSBOURG (1863-1914)

Écrit par :  Jean BÉRENGER

… *Devenu archiduc héritier d'Autriche à la suite de la mort tragique de son cousin Rodolphe en 1889, François-Ferdinand représente un élément important de la vie politique autrichienne d'avant 1914. Élevé en soldat, il s'intéressa toujours à l'armée et à la marine impériales, seuls domaines où son oncle François-Joseph lui laisse des responsabilités… Lire la suite
FRÉDÉRIC III (1415-1493) empereur germanique (1440-1493)

Écrit par :  Universalis

…  septembre 1415 à Innsbruck (Autriche), mort le 19 août 1493 à Linz. Fils du duc Ernest d'Autriche,* Frédéric hérite, en 1424, à la mort de celui-ci, des possessions des Habsbourg en Autriche (Styrie, Carinthie, Carniole et Gorizia). Devenu l'aîné de la dynastie en 1439, il est élu, l'année suivante, roi des Romains, mais son règne va être miné par… Lire la suite
FRÉDÉRIC-GUILLAUME IV (1795-1861) roi de Prusse (1840-1861)

Écrit par :  Alfred WAHL

… *Fils aîné de la reine Louise de Prusse et de Frédéric-Guillaume III, Frédéric-Guillaume IV incarne la haine de la Révolution et est inspiré par l'idéal romantique d'une monarchie fondée sur l'orthodoxie chrétienne et un piétisme fervent. Roi en 1840, il s'oppose bientôt à toute évolution institutionnelle. Cependant, en mars 1848, il doit céder… Lire la suite
FUGGER LES

Écrit par :  Georges LIVET

Dans le chapitre "Anton, « le prince des marchands »"  : …  les transferts de fonds d'Espagne vers les Flandres et la haute Allemagne. L'alliance avec les *Habsbourg est à double tranchant : d'une part, elle est nécessaire au banquier dans les luttes qu'il mène contre les Höchstetter pour le cuivre de Bohême ou le monopole du mercure, contre les autres maisons d'Augsbourg pour l'exploitation de l'argent… Lire la suite
GEORGES DE PODEBRADY (1420-1471) roi de Bohême (1458-1471)

Écrit par :  Anne BEN KHEMIS

… *Hussite de tradition, Georges de Podebrady est un nationaliste tchèque. Son arrière-grand-père avait repris l'usage de la langue slave dans sa famille, son père était le bras droit de Jean Žižka, général des troupes hussites contre l'empereur Sigismond, héritier du trône de Bohême. Georges ou Jiri grandit dans le tumulte des guerres hussites,… Lire la suite
HONGRIE

Écrit par :  Jean BÉRENGERLorant CZIGANYAlbert GYERGYAIPierre KENDEEdith LHOMELMarie-Claude MAURELFridrun RINNER Universalis

Dans le chapitre "Les guerres turques (XVIe-XVIIe siècle)"  : …  conserva son autonomie tandis que la Slovaquie et la Croatie passaient sous le contrôle des *Habsbourg, élus rois de Hongrie. Les Turcs chassèrent les nobles et le clergé, et rasèrent les églises. Des garnisons ottomanes occupèrent les villes et la plaine hongroise fut considérée comme un glacis par le gouvernement d'Istanbul. Les anciens… Lire la suite
ISABELLE D'AUTRICHE (1566-1633)

Écrit par :  Universalis

… *Fille du roi Philippe II d'Espagne et de sa troisième femme Élisabeth de Valois, Isabelle fut proposée sans succès, par son père, comme héritière catholique au trône d'Angleterre après l'exécution, en 1587, de Marie Stuart et, par sa mère, comme prétendante au trône de France après l'assassinat de son oncle Henri III en 1589. En épousant Albert,… Lire la suite
JOSEPH Ier (1678-1711) empereur germanique (1705-1711)

Écrit par :  Jean BÉRENGER

… *Véritable enfant du miracle, porteur de tous les espoirs d'une dynastie en voie d'extinction, l'archiduc Joseph témoigne jusque dans son nom même (un vœu de son père Léopold Ier à saint Joseph) de l'alliance étroite entre la maison d'Autriche et le catholicisme romain. Jusqu'alors, Léopold Ier avait eu seulement une fille,… Lire la suite
LÉOPOLD Ier (1640-1705) empereur germanique (1658-1705)

Écrit par :  Jean BÉRENGER

… *Fils cadet de l'empereur Ferdinand III, Léopold est d'abord destiné à l'état ecclésiastique, mais la mort prématurée de son frère Ferdinand IV en fait l'héritier présomptif. Élu roi de Hongrie dès 1655, il se trouve placé, à dix-sept ans, devant de très grandes responsabilités. La mort inopinée de son père, en 1657, n'a même pas permis de régler la… Lire la suite
LÉOPOLD II (1747-1792) grand-duc de Toscane (1765-1792) empereur germanique (1790-1792)

Écrit par :  Universalis

…  (1790-1792), né le 5 mai 1747 à Vienne, mort le 1er mars 1792 à Vienne. Troisième* fils de Marie-Thérèse d'Autriche et de l'empereur François Ier, Léopold II succède à son père à la tête du grand-duché de Toscane lorsque son frère aîné devient empereur germanique sous le nom de Joseph II en 1765. Influencé, comme son… Lire la suite
MARGUERITE D'AUTRICHE (1480-1530) gouvernante des Pays-Bas

Écrit par :  Universalis

… *Fille de l'archiduc Maximilien de Habsbourg (futur empereur Maximilien Ier) et de Marie de Bourgogne, Marguerite fut fiancée en 1483 au dauphin, le futur roi Charles VIII de France, qui la renvoya en 1491 lorsqu'il épousa Anne de Bretagne. En avril 1497, elle épousa l'infant don Juan, qui mourut peu après. Remariée en 1501 avec Philibert… Lire la suite
MARGUERITE DE PARME (1522-1586) gouvernante des Pays-Bas

Écrit par :  Universalis

… *Princesse de la maison de Habsbourg, Marguerite de Parme fut gouvernante générale des Pays-Bas de 1559 à 1567. Elle s'efforça d'apaiser le mécontentement croissant suscité par la domination espagnole, qui aboutit à une franche révolte contre l'implacable sévérité de son successeur le duc d'Albe. Fille naturelle de l'empereur Charles Quint,… Lire la suite
MARIE-THÉRÈSE (1717-1780) archiduchesse d'Autriche et impératrice, reine de Hongrie et de Bohême (1740)

Écrit par :  Jean BÉRENGER

… *Fille de l'empereur germanique Charles VI, Marie-Thérèse, archiduchesse d'Autriche, est reine de Hongrie et de Bohême en 1740 ; elle est l'épouse de l'empereur germanique François de Lorraine (1745-1765) et, à ce titre seulement, impératrice. Mais, indépendamment des querelles de titulature, Marie-Thérèse n'en est pas moins, durant quarante ans, le… Lire la suite
MATHIAS (1557-1619) empereur germanique (1612-1619)

Écrit par :  Georges LIVET

… *Troisième fils de l'empereur Maximilien II et de Marie d'Espagne, l'archiduc Mathias a tenté d'abord de trouver dans les Pays-Bas révoltés contre l'Espagne une principauté. Il échoue et retourne à Vienne en 1581. En 1593, son frère, l'empereur Rodolphe II, lui donne le gouvernement de l'Autriche et le reconnaît pour son héritier. En 1605, face à la… Lire la suite
MAXIMILIEN Ier (1459-1519) empereur germanique (1493-1519)

Écrit par :  Georges LIVET

… *Fils de l'empereur Frédéric III, qui meurt en 1493, le jeune Maximilien, roi des Romains, prend en 1508 le titre d'« Empereur romain élu » sans être couronné par le pape, épouse Marie de Bourgogne, fille de Charles le Téméraire mort devant Nancy en 1477, s'affirme par les brillantes qualités de son esprit, les fantaisies de son tempérament à la… Lire la suite
MAXIMILIEN II (1527-1576) empereur germanique (1564-1576)

Écrit par :  Georges LIVET

… *Fils de Ferdinand Ier et d'Anne de Hongrie, prince intelligent, aimable, Maximilien II a eu parmi ses précepteurs un disciple de Luther, Wolfgang Schieffer. Élevé à Madrid, il épouse Marie, fille de Charles Quint et sœur de Philippe II, pénétrée de haine contre l'hérésie alors que Maximilien est accusé d'avoir une inclination pour elle.… Lire la suite
MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

Écrit par :  André BOURDEGeorges DUBYClaude LEPELLEYJean-Louis MIÈGE Universalis

Dans le chapitre "L'apogée de Venise"  : …  Tintoret. Dès lors, la Méditerranée devient le théâtre méridional de la politique de prestige des *Habsbourg, mais aussi et surtout un glacis, capital pour le protectorat de la chrétienté romaine par l'Espagne et la sécurité de l'Europe centrale. Ainsi s'explique l'alliance paradoxale du Roi Très Chrétien de France avec la Porte musulmane (1536).… Lire la suite
MORGARTEN BATAILLE DE (15 nov. 1315)

Écrit par :  Universalis

  *C'est la première grande victoire militaire de la Confédération helvétique sur la dynastie des Habsbourg. Au début de 1314, les hommes de Schwyz, une des trois communautés forestières et pastorales des Wäldstatten signataires du pacte d'alliance de 1291, avaient mené un raid sur l'abbaye d'Einsiedeln. Le duc Léopold ILire la suite
PAVIE BATAILLE DE (24 févr. 1525)

Écrit par :  Universalis

  *Bataille décisive de la guerre d'Italie qui opposa le roi de France François Ier à l'empereur Habsbourg Charles V. Au terme de cette bataille, l'armée française, qui comptait vingt-huit mille hommes, se trouva anéantie et François Ier, qui commandait cette armée, fut fait prisonnier. Il fut envoyé à… Lire la suite
PHILIPPE II D'ESPAGNE (1527-1598)

Écrit par :  Henri LAPEYRE

Dans le chapitre "Un prince riche de plusieurs royaumes"  : …  Fils de Charles de *Habsbourg et d'Isabelle de Portugal, le prince Philippe naquit à Valladolid le 21 mai 1527 et fut confié aux soins d'une noble dame portugaise. Lorsqu'il eut atteint l'âge de sept ans, son père lui constitua une maison. Son précepteur, Juan Martínez Siliceo, un ecclésiastique, lui enseigna le latin. Son gouverneur, don Juan de… Lire la suite
PHILIPPE III (1578-1621) roi d'Espagne (1598-1621)

Écrit par :  Marie-France SCHMIDT

… *Né à Madrid, capitale du royaume d'Espagne depuis quelques années seulement, Philippe III est le fils de Philippe II et de la quatrième épouse de ce dernier, Anne d'Autriche. Il n'a hérité de son père ni l'énergie ni les capacités de gouverner. Ce jeune homme pâle et effacé allie à une totale absence de vices une apathie non moins totale. Déjà,… Lire la suite
PHILIPPE IV (1605-1665) roi d'Espagne (1621-1665)

Écrit par :  Marie-France SCHMIDT

… *Fils de Philippe III et de Marguerite d'Autriche, Philippe IV n'a pas hérité de l'indolence paternelle. Esprit vif, intelligent et cultivé, il manque cependant de caractère et laisse, durant la première partie de son règne, le pouvoir à son favori Gaspar de Guzmán, comte-duc d'Olivares. À l'intérieur, ce dernier, homme énergique, tente en 1623 d'… Lire la suite
PRADO MUSÉE DU, Madrid

Écrit par :  Universalis

…  royaux et l'Escorial. Le Prado détenait à l'origine des pièces appartenant aux collections des *Habsbourg et des Bourbons qui régnèrent sur l'Espagne. À la collection de Charles Quint (r. 1516-1556) vient s'ajouter celle de Philippe II (r. 1556-1598), deux monarques qui furent d'importants mécènes de Titien pendant leur règne. Les possessions… Lire la suite
PYRÉNÉES TRAITÉ DES (1659)

Écrit par :  Vincent GOURDON

  *Signé par Mazarin et don Luis de Haro, respectivement Premiers ministres du roi de France Louis XIV et de Philippe IV d'Espagne, le traité des Pyrénées met fin au conflit opposant les deux puissances depuis 1635 et à l'intervention française dans la guerre de Trente Ans (1618-1648). Il met surtout fin à la prépondérance… Lire la suite
SAINT EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE - (repères chronologiques)

Écrit par :  Vincent GOURDON

…  de l'Empire est fixé. Les princes-électeurs obtiennent des droits souverains sur leurs domaines. * Un an après la mort de l'empereur Sigismond, dernier représentant de la dynastie des Luxembourg, élection d'Albert II de Habsbourg (1438-1439) au titre de roi des Romains ; la couronne impériale entre définitivement dans la famille Habsbourg.… Lire la suite
SAINT EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE

Écrit par :  Marcel PACAUT

Dans le chapitre "L'Empire aux mains des Habsbourg"  : …  *Sous le couvert de cette division et de l'indifférence à l'institution, les princes de la maison d'Autriche, ou Habsbourg, réussirent à accaparer la couronne à partir de 1438 et surent profiter de celle-ci pour poursuivre inlassablement un programme tendant à accroître leurs propres États. Ils menèrent particulièrement à bien une politique… Lire la suite
SEMPACH BATAILLE DE (9 juill. 1386)

Écrit par :  Universalis

  *Cette victoire décisive remportée par la Confédération helvétique sur les Habsbourg d'Autriche s'est produite à Meiersholz, près de Sempach dans le canton de Lucerne. Les forces confédérées venues d'Uri, de Schwyz, d'Unterwalden et de Lucerne y rencontrèrent l'armée autrichienne menée par le duc Léopold III du Tyrol, de… Lire la suite
SLOVÉNIE

Écrit par :  Evgen BAVCARAntonia BERNARDEmmanuelle CHAVENEAUEdith LHOMELFranc ZADRAVEC

Dans le chapitre "Le passé lointain"  : …  germaniques et slaves. Au xiiie siècle, le territoire passe aux mains des* Habsbourg et l'histoire des Slovènes se déroule ensuite à l'intérieur de leur empire puisqu'ils occupent, avec le duché de Gorizia acquis au xive siècle, cette partie des territoires héréditaires de la dynastie jusqu'à la chute… Lire la suite
SUCCESSION D'AUTRICHE GUERRE DE LA (1740-1748)

Écrit par :  Louis TRENARD

… *Crise ouverte à la mort de l'empereur Charles VI, les puissances européennes contestant la succession assurée par la pragmatique sanction de 1713 à sa fille Marie-Thérèse, la guerre de la Succession d'Autriche résulte de plusieurs causes : absence de loi fondamentale fixant l'ordre de succession, existence de règlements particuliers antérieurs à la… Lire la suite
TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

Écrit par :  Jaroslav BLAHAMarie-Elizabeth DUCREUXMarie-Claude MAURELVladimir PESKA

Dans le chapitre "Les Pays tchèques dans la monarchie des Habsbourg"  : …  élit roi Ferdinand Ier de Habsbourg (1526-1564). Pendant près de quatre siècles, la *dynastie de Habsbourg va régner sur les Pays tchèques, avec seulement deux brèves interruptions en 1619-1620 et 1741-1745. L'empereur Rodolphe II, roi de Bohême entre 1575 et 1611, transfère sa cour à Prague. Jusqu'en 1620, le système politique est… Lire la suite
TOISON D'OR ORDRE DE LA

Écrit par :  Claude DUCOURTIAL-REY

… *Le plus illustre des ordres de chevalerie, créé le 10 janvier 1430 à Bruges par Philippe le Bon, duc de Bourgogne, comte de Flandres, qui arbitrait alors les destinées de la France, entre le Français Charles VII et l'Anglais Henri V. L'ordre devait regrouper, autour de Philippe, les principales personnalités flamandes et bourguignonnes, au moment… Lire la suite
UTRECHT TRAITÉS D' (1713)

Écrit par :  Vincent GOURDON

  *Les traités d'Utrecht, complétés le 6 mars 1714 par celui de Rastatt qui intègre l'empereur Habsbourg Charles VI, mettent fin à la guerre de Succession d'Espagne (1702-1714). L'Angleterre, principale bénéficiaire, obtient Gibraltar et Minorque et, surtout, des positions territoriales (Terre-Neuve, Acadie, territoires de… Lire la suite
VIENNE, Autriche

Écrit par :  Guy LOEWVictor-Lucien TAPIÉ

…  À partir du xviiie siècle, bénéficiant de la montée en puissance des *Habsbourg, elle devient la capitale de l'un des plus vastes États européens. Sous le long règne de François-Joseph Ier (1848-1916), elle connaît une croissance extrêmement rapide – en 1910, Vienne est la cinquième ville du monde, avec 2 … Lire la suite
WESTPHALIE TRAITÉS DE (1648)

Écrit par :  Vincent GOURDON

  *Les traités de Westphalie, signés à Münster et Osnabrück, mettent fin, dans l'espace germanique, à la complexe guerre de Trente Ans qui a embrasé l'Empire puis l'Europe entière. Ils marquent un tournant historique majeur, en entérinant les échecs définitifs du projet des Habsbourg de domination universelle et du rêve de… Lire la suite

Afficher la liste complète (56 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média