BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

NANTES ÉDIT DE (1598)

Promulgué par Henri IV (1589-1610), converti depuis peu au catholicisme (1593), l'édit de Nantes accorde la liberté de culte aux protestants français. Il organise pour un siècle la coexistence forcée entre catholiques et réformés, après trente-six ans de guerre civile qui ont ruiné le royaume de France et fait vaciller la monarchie et l'État. Par les articles généraux, les protestants obtiennent la liberté de conscience, l'accès égal aux charges publiques et, surtout, la liberté de culte, avec restrictions locales. Par les articles secrets et les brevets, Henri IV les autorise également à tenir des assemblées politiques et leur accorde des garanties militaires (places de sûreté), qui en font un « État dans l'État », privilèges exorbitants aux yeux des absolutistes, tel Richelieu qui s'empressera de les supprimer (1629). Cette acceptation de la division religieuse, alors exceptionnelle en Europe, ne signifie pas égalité : les réformés doivent se plier à la dîme et aux fêtes du catholicisme, dont le culte est partout rétabli. En outre, le préambule de l'édit rappelle le projet monarchique d'unité religieuse, temporairement mis en sommeil, mais que Louis XIV réveillera.

Vincent GOURDON

Pour citer cet article

Vincent GOURDON, « NANTES ÉDIT DE (1598)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edit-de-nantes/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« NANTES ÉDIT DE (1598) » est également traité dans :

CÉVENOL PROPHÉTISME

Écrit par :  Bernard ROUSSEL

Déjà avant la révocation de l'édit de Nantes (oct. 1685) et aussi par la suite, après la mort des principaux chefs camisards en 1704, mais surtout au cours de ces vingt années d'intervalle, des inspirés, prophètes et prophétesses, apparaissent dans le sud-est de la France, au sein d'un protestantisme… Lire la suite
FRANCE (Histoire et institutions) - Formation territoriale

Écrit par :  Yves DURAND

Dans le chapitre "Le renforcement de l'unité du royaume"  : …  L'édit de Nantes (1598) assure aux protestants des avantages considérables dans le royaume : places de sûreté, droit de réunion, droit de représentation auprès du souverain. Mais le royaume tout entier est constitué de corps et de compagnies possédant également des privilèges qui, sans atteindre ceux des réformés, font cependant que le roi agit le… Lire la suite
GUERRES DE RELIGION EN FRANCE

Écrit par :  Vincent GOURDON

L'essor du calvinisme durant le règne de Henri II aboutit à une crise pour la monarchie, dès lors qu'une large part de la noblesse rejoint le camp réformé et que la politique d'apaisement et de compromis religieux menée par la reine mère… Lire la suite
LOUIS XIV (1638-1715) roi de France (1643-1715)

Écrit par :  Victor-Lucien TAPIÉ

Dans le chapitre "Les affaires religieuses"  : …  nécessaire, le secours du bras séculier. En 1685, persuadé qu'il ne restait plus que des opiniâtres, Louis XIV révoqua l'édit de Nantes et interdit le culte réformé dans le royaume. Peut-être, par cette mesure retentissante, pensait-il atténuer les mérites qui revenaient à l'empereur d'avoir sauvé la chrétienté à Vienne. Les conséquences furent… Lire la suite
RELIGION GUERRES DE

Écrit par :  Jean DELUMEAU

Dans le chapitre "Catholiques et protestants en France"  : …  un en Provence, l'autre en Bretagne. Les ducs de Savoie et de Lorraine cherchaient à s'agrandir aux dépens du royaume. La lassitude générale et l'abjuration d'Henri IV (juill. 1593) permirent enfin de dénouer la crise. L'édit de Nantes (13 avr. 1598) et la paix de Vervins (mai 1598) ramenèrent pour un temps la paix à l'intérieur et avec l'étranger… Lire la suite
RÉVOCATION DE L'ÉDIT DE NANTES (1685)

Écrit par :  Louis TRENARD

L'édit de Nantes (1598) avait établi, pour la première fois dans un grand État européen, la tolérance religieuse. L'édit de grâce d'Alès (1629) retirait aux protestants leurs garanties politiques ; ils demeurèrent cependant loyaux durant la Fronde. Louis… Lire la suite
TOLÉRANCE

Écrit par :  Bernard GUILLEMAIN

Dans le chapitre "L'édit de tolérance"  : …  La lassitude des combattants a changé le 13 avril 1598 en jour de victoire pour la tolérance. L'édit de Nantes figure en effet un succès des « politiques », c'est-à-dire de ceux qui plaçaient l'État au premier rang des valeurs. Premier à avoir eu des suites durables, l'édit de Nantes n'était cependant pas le premier en son… Lire la suite

Afficher la liste complète (7 références)

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.