BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

CLASSIQUE ARCHITECTURE

Selon le locuteur et le contexte, l'expression d'« architecture classique » prend des sens extrêmement variés, en contenu et en extension. L'adjectif « classique » s'applique en effet à la fois à l'Antiquité gréco-romaine dans son ensemble et aux phénomènes liés à l'imitation de cette culture (on parle ainsi d'« archéologie classique », ou du « langage classique de l'architecture »), et à de courtes périodes (l'Athènes de Périclès, la Rome d'Auguste, le siècle de Louis XIV) qui apparaissent comme des moments de perfection auxquels on attache des valeurs formelles et esthétiques particulières de mesure et d'harmonie (on oppose ainsi communément l'« équilibre classique » à la « rhétorique théâtrale du baroque »). Pour la période antique, il y a seulement emboîtement entre un sens large et des champs historiques particuliers, et l'on se reportera aux développements afférents (cf. grèce - Les arts de la Grèce, rome et empire romain - L'art romain).

Pour la période moderne, l'expression désigne l'ensemble des expressions architecturales liées à la renaissance du langage architectural de l'Antiquité, et plus particulièrement les moments ou les œuvres qui serrent au plus près le langage des ordres antiques – renaissance classique au temps de Henri II, classicisme d'Inigo Jones ou de Van Campen –, mais aussi l'architecture française du demi-siècle (1640-1690) où s'impose un usage tempéré des ordres et des ornements, et plus généralement toute expression architecturale qui fait fonds sur la sobriété plus que sur l'abondance : il n'y a donc pas seulement emboîtement, mais aussi interférences avec la notion antonyme, ou pseudo-antonyme, de « baroque ».

1.  Petite rétrospective sémantique

Chef-d'œuvre de l'architecture classique pour Anthony Blunt, le château de Maisons par François Mansart est considéré par Emil Kaufmann comme exemplaire du système de composition baroque. Par extensions successives et inverses, le champ sémantique des deux adjectifs a fini par interférer, s'emboîter, […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  7 pages…

Pour citer cet article

Claude MIGNOT, « CLASSIQUE ARCHITECTURE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-classique/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« CLASSIQUE ARCHITECTURE » est également traité dans :

ACADÉMIE D'ARCHITECTURE

Écrit par :  Antoine PICON

… *Créée en 1671 par Colbert, l'Académie d'architecture sera supprimée en 1793 par la Convention. Dans l'intervalle, son histoire se confond dans une large mesure avec celle de l'architecture française. Comptant parmi ses membres certains des plus grands architectes des règnes de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI — de Jules Hardouin-Mansart et Robert… Lire la suite
ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Architecture

Écrit par :  Monique MOSSER

Dans le chapitre "Inigo Jones et sir Christopher Wren : l'affirmation d'un style national sous les Stuart (1603-1714)"  : …  *C'est au cours d'une période qui verra le règne des Stuart interrompu par deux révolutions et par la République de Cromwell que va se définir un nouveau style architectural, profondément marqué par le classicisme. Si l'Angleterre connaissait depuis longtemps la grammaire classique de l'architecture, grâce en particulier au livre de John Shute, Lire la suite
APPAREIL, architecture

Écrit par :  Roland MARTIN

Dans le chapitre "L'appareil à chaînage"  : …  au bois n'a fait que renforcer la valeur structurelle et décorative des chaînages. L'architecture *classique en Europe, du xvie au xixe siècle, a tiré un parti systématique de ce type d'appareil, en accentuant le dessein fonctionnel par un élargissement et un renforcement des chaînages et en soulignant la… Lire la suite
ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

Écrit par :  Antoine PICON

Dans le chapitre "Ordre, proportion, espace"  : …  cru pouvoir répondre oui à cette question. À la suite de Vitruve, les architectes de la Renaissance *et de l'Âge classique ont privilégié par exemple les références anthropomorphiques ainsi que la recherche de rapports de proportionnalité entre les différentes parties de leurs constructions. Selon eux, la beauté des édifices s'enracinait dans un… Lire la suite
ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture, sciences et techniques

Écrit par :  Antoine PICON

Dans le chapitre "L'âge classique et la tradition vitruvienne"  : …  aura tendance à privilégier les aspects qui distinguent sa pratique du simple art de bâtir. *Cette évolution est lente au départ, surtout dans les pays d'Europe du Nord où l'héritage médiéval demeure longtemps vivace. De nombreux architectes vont d'ailleurs chercher à concilier les acquis constructifs du Moyen Âge avec les enseignements de l… Lire la suite
ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et société

Écrit par :  Antoine PICON

Dans le chapitre "Vitruvianisme et société d'ordres"  : …  *Au cours de l'Âge classique, les cités indépendantes, dont Florence avait constitué l'un des exemples les plus achevés, voient progressivement leur influence diminuer au profit des grands États territoriaux comme la France, l'Espagne, l'Autriche ou l'Angleterre. Ce processus s'accompagne d'une transformation en profondeur des rapports entre… Lire la suite
ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Brique et pierre

Écrit par :  Josiane SARTRE

Dans le chapitre "Les prolongements à l'âge classique"  : …  Lorsque* Henri IV achève en 1606 les travaux de Fontainebleau, c'est le style moellon et brique qu'il choisit pour la cour des Offices et c'est le style brique et pierre qu'il impose à Paris pour les places royales, la place des Vosges en 1605 et la place Dauphine en 1607. À Charleville, fondée le 23 avril 1608, Charles de Gonzagues, duc de Nevers,… Lire la suite
BEC-HELLOUIN ABBAYE DU

Écrit par :  Maryse BIDEAULT

… *Il ne reste de l'abbaye du Bec-Hellouin, dans l'Eure, que quelques vestiges médiévaux et surtout les magnifiques bâtiments monastiques des xviie et xviiie siècles. Ce fut une des plus brillantes abbayes de la Normandie, au xie siècle. Un premier édifice, probablement de bois, fut bâti par… Lire la suite
BLONDEL FRANÇOIS (1618-1686)

Écrit par :  Daniel RABREAU

… *Maréchal de camp en 1652, ingénieur militaire et diplomate, François Blondel se consacre définitivement à l'architecture après 1669, quand il est désigné pour diriger les ouvrages publics de Paris. Grand voyageur (il visite l'Europe et l'Orient), Blondel se voit confier d'importants travaux d'édilité et de fortifications dans certaines villes de l'… Lire la suite
BLONDEL JACQUES-FRANÇOIS (1705-1774)

Écrit par :  Michel GALLET

…  pour ses écrits que pour ses constructions, il fut l'un des grands théoriciens de l'architecture *classique. La fermeté de ses doctrines, les traditions qui s'y perpétuent, comme les résistances qu'elles ont rencontrées, situent Blondel au centre d'une évolution qui s'étend sur plus d'un siècle.  Au dire de l'architecte Franque, son ami, il… Lire la suite
BOFFRAND GABRIEL GERMAIN (1667-1754)

Écrit par :  Guy BELOUET

… *Architecte et décorateur français, Germain Boffrand est, avec Robert de Cotte, le plus fécond créateur des styles Régence de Louis XV. Élève d'Hardouin-Mansart, dont il a saisi la portée de l'évolution finale vers un classicisme moins austère, plus ouvert, plus exubérant même (la chapelle de Versailles, 1708), ce neveu du poète Quinault, se piquant… Lire la suite
BROSSE SALOMON DE (1571 env.-1626)

Écrit par :  Rosalys T. COOPE

*Entre 1570 et 1630 l'architecture française franchit une étape essentielle vers le classicisme et Salomon de Brosse joue un rôle de tout premier plan dans cette évolution. Pour avoir dépassé les traditions architecturales de son milieu familial, il a tiré l'architecture de l'impasse maniériste et… Lire la suite
BRUAND LIBÉRAL (1636-1697)

Écrit par :  Claude MIGNOT

… *L'architecte Libéral Bruand est le fils de Sébastien Bruand, maître des œuvres de charpenterie des bâtiments du roi, ponts et chaussées de France, et de Barbe Biard. Son frère aîné Jacques travaille à l'église Notre-Dame-des-Victoires à Paris (1642) et construit l'hôtel de Fontenay-Mareuil, rue du Coq-Héron (1646), le château du Fayel en Picardie (… Lire la suite
BULLANT JEAN (1520 env.-1578)

Écrit par :  Yves PAUWELS

… *À la Renaissance, Jean Bullant est, avec Philibert Delorme et Pierre Lescot, le troisième acteur de l'introduction en France des formes classiques. Issu d'une famille de maçons, il se forma au langage de l'architecture à l'antique grâce à la lecture du Quarto Libro, partie du traité de Sebastiano Serlio, dont l'influence fut capitale en… Lire la suite
CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE (L. Le Vau)

Écrit par :  Barthélémy JOBERT

  *La construction du château de Vaux-le-Vicomte, près de Melun, au sud-est de Paris, peut être considérée comme la première étape de la réalisation de Versailles : Louis XIV reprit en effet dans son intégralité l'équipe réunie par son surintendant des Finances, Nicolas Fouquet, notamment l'architecte Louis Le Vau, le… Lire la suite
CIVILE CLASSIQUE FRANÇAISE ARCHITECTURE

Écrit par :  Pierre DU COLOMBIER

… *Alors que l'architecture religieuse de la France du xviie siècle suit, dans l'ensemble, les leçons que lui donnent les églises baroques d'outre-monts, l'architecture civile s'engage dans des voies différentes qui aboutissent à l'une des créations majeures de l'histoire de l'art : une architecture classique qui satisfait à deux… Lire la suite
CLASSICISME

Écrit par :  Pierre DU COLOMBIERHenri PEYRE

Dans le chapitre "Portée européenne"  : …  e siècle était celui du baroque, il devait en être de même pour son antonyme, le *classique. La chronologie à peu près universellement admise aujourd'hui chez les historiens d'art distingue donc la Renaissance de l'époque baroque-classique, entre lesquelles elle insère, plus récemment, le « maniérisme ». Le classicisme constitue… Lire la suite
COTTE ROBERT DE (1656-1735)

Écrit par :  Gérard ROUSSET-CHARNY

… *Architecte français, Robert de Cotte fut un artiste de réputation européenne dont le prestige doit être comparé à celui de Bernin. Né à Paris, beau-frère de Jules Hardouin-Mansart et reçu en 1687 à l'Académie d'architecture, il lui succéda en 1708 dans les charges de premier architecte du roi et directeur de l'Académie. Grand constructeur, Robert… Lire la suite
DESGODETS ou DESGODETZ ANTOINE (1653-1728)

Écrit par :  Christopher Drew ARMSTRONG

…  en lui celui qui avait publié la première étude moderne sur l'architecture de la Rome antique. *Ces deux aspects du travail de Desgodets justifient l'importance que Jacques-François Blondel lui attribua dans son Architecture française (1752), le mentionnant aux côtés de François Blondel, de Claude Perrault et de Germain Boffrand parmi… Lire la suite
DÔME

Écrit par :  Daniel RABREAU

… *Terme d'architecture désignant la partie extérieure d'une toiture de forme hémisphérique, ovoïde, bulbeuse ou à pans coupés, qui recouvre le plus souvent une coupole (dont la forme n'est pas nécessairement identique). Construit en bois, en brique, en pierre ou en fer, le dôme est généralement recouvert d'une protection en ardoise, en tuile ou en… Lire la suite
ESPACE, architecture et esthétique

Écrit par :  Françoise CHOAYJean GUIRAUD Universalis

Dans le chapitre "Historiographie"  : …  Pour lui, l'histoire de l'architecture est constituée, elle aussi, par une alternance entre phases *classique et baroque. À l'espace classique engendré par la renaissante Santissima Annunziata à Florence succède l'espace baroque qui se déploie autour de Saint-Pierre de Rome. L'architecture gothique, elle-même, présente, dans son développement, le… Lire la suite
HARDOUIN-MANSART JULES (1646-1708)

Écrit par :  Jörg GARMS

*Jules Hardouin-Mansart a créé les symboles de la puissance de Louis XIV : Versailles et le dôme des Invalides. Le reflet grandiose de ce règne, mais aussi son ambiguïté ont rejailli sur l'architecte. Le courtisan accompli, favori du roi, le grand organisateur des arts, l'homme qui a perfectionné le classicisme… Lire la suite
JARDINS - De l'Antiquité aux Lumières

Écrit par :  Pierre GRIMALMaurice LEVY

Dans le chapitre "Le jardin classique"  : …  Le premier jardin vraiment « classique », c'est-à-dire celui *dont les lignes sont commandées par des rapports géométriques avec celles de la demeure dont il constitue le cadre et la continuation, est la cour du Belvédère, dans le palais du Vatican. Sa conception est de l'architecte Bramante, dont l'art était imprégné par les souvenirs et la… Lire la suite
JONES INIGO (1573-1652)

Écrit par :  Monique MOSSER

… *Après le règne d'Élisabeth, les Stuart ramenèrent leur pays dans le grand courant de la culture européenne, et le premier quart du xviie siècle vit mûrir en Angleterre un art de cour à la fois puissant et raffiné où l'on reconnaît les dernières manifestations de la Renaissance. Un artiste au génie protéiforme résume cette époque… Lire la suite
LE MERCIER JACQUES (1585 env.-1654)

Écrit par :  Claude MIGNOT

… *L'architecte Jacques Le Mercier est issu d'une famille de maîtres maçons de Pontoise, connue dès le xvie siècle. Son père Nicolas (1541-1637) travaille pour Brulart de Sillery au château et à l'église de Marines, sans doute sur les dessins de Clément Métezeau. Jacques Le Mercier fait le voyage de Rome, où il exécute une série de… Lire la suite
LE MUET PIERRE (1591-1669)

Écrit par :  Claude MIGNOT

… *Né à Dijon, d'une bonne famille « d'épée et de robe », Pierre Le Muet s'affirme comme un des meilleurs architectes de son temps, à l'égal de Le Mercier, Mansart et Le Vau, ses contemporains. Ingénieur du roi et « conducteur des dessins des fortifications de Picardie » depuis 1617, il signe un volume de Plans des places fortes de Picardie (… Lire la suite
LEPAUTRE LES

Écrit par :  Colombe SAMOYAULT-VERLET

… *Famille d'artistes français. Formé dans l'atelier d'Adam Philippon, « menuisier et ingénieur du roi », qui avait été envoyé à Rome pour étudier sur place les monuments antiques, Jean Lepautre (1618-1682) suivit sans doute son maître en Italie ; il fut le principal graveur du recueil que Philippon publia en 1645 Curieuses Recherches de plusieursLire la suite
LESCOT PIERRE (1510 env.-1578)

Écrit par :  Yves PAUWELS

… *Parmi les trois grands architectes français de la Renaissance classique, Pierre Lescot occupe une place à part, dans la mesure où, contrairement à Delorme et à Bullant, il n'est pas issu d'une famille de maçons. Bourgeois aisé à la vie sans heurts, Lescot fut un amateur éclairé et savant, féru de théorie architecturale, mais aussi peintre et… Lire la suite
LE VAU LOUIS (1612-1670)

Écrit par :  Jean-Jacques DUTHOY

… *Succédant à Jacques Le Mercier avec le titre de premier architecte, puis d'intendant et d'ordonnateur général des Bâtiments royaux, Le Vau a régné sur l'architecture française à partir de 1654. Une riche clientèle privée, la protection de Mazarin, le coup d'éclat de Vaux-le-Vicomte, la faveur royale (il a l'oreille de Louis XIV, et Colbert s'en… Lire la suite
LOUVRE PALAIS DU

Écrit par :  Daniel RABREAU Universalis

Dans le chapitre "Le musée"  : …  famille, ont un atelier sur place. La colonnade de Perrault, considérée comme un chef-d'œuvre de* l'art classique, est enfin dégagée en 1776 des constructions parasitaires qui l'encombraient. Mais, malgré d'innombrables projets de place devant cette façade ou d'agrandissement du palais vers l'ouest, le xviiie siècle se… Lire la suite
MAISONS-LAFFITTE

Écrit par :  Sophie CUEILLEClaude MIGNOT

Dans le chapitre "Une leçon d'architecture"  : …  des pavillons à terrasse et côté jardin par les deux portiques plaqués sur les pavillons d'angle. *En 1774, dans son Cours d'architecture, « contenant les leçons données en 1750 et les années suivantes dans son école des arts », Jacques-François Blondel expose admirablement les principes de l'architecture moderne française, dite classique… Lire la suite
MANSART FRANÇOIS (1598-1666)

Écrit par :  William Peter Jackson SMITH

*François Mansart a donné une signification nouvelle à l'architecture classique française. Il y est parvenu en appliquant le vocabulaire classique à des formes architecturales auxquelles il n'était pas en fait destiné, à tel point qu'entre ses mains le château français et l'hôtel particulier sont… Lire la suite
MÉTEZEAU LES (XVIe-XVIIe s.)

Écrit par :  Claude MIGNOT

… *De cette famille de maîtres maçons et d'architectes, originaire de Dreux, plusieurs membres atteignirent une certaine notoriété. Clément Ier Métezeau, expert-juré de la ville de Dreux en 1500, travaille à l'hôtel de ville (1515-1541) et à l'église Saint-Pierre (1524-1534). Son fils aîné, Jean, lui succède comme maître d'œuvre à Saint-… Lire la suite
ORBAY FRANÇOIS D' (1634-1697)

Écrit par :  Daniel RABREAU

… *Élève puis collaborateur de Louis Le Vau, dont il dirige les travaux après 1660, François d'Orbay fait partie de l'administration des Bâtiments de Louis XIV (1664), où il est chargé notamment de lever les plans d'architecture. De cette activité, il nous reste un très grand nombre de dessins signés de sa main, témoignage précieux des grandes œuvres… Lire la suite
ORDRES, architecture

Écrit par :  Bernard HOLTZMANNClaude MIGNOTÉliane VERGNOLLE

Dans le chapitre "Le langage des ordres : rhétorique et symbolique"  : …  comme la balance entre la solidité dorique et la gentillesse corinthienne. » Dans l'esprit de l'âge *classique, les ordres sont des modes, au sens grammatical, ou plutôt musical, du terme, et leurs caractères spécifiques sont sans doute plus importants et déterminants que nos notions actuelles de style : maniérisme et ordre rustique, palladianisme… Lire la suite
ORGANIQUE ARCHITECTURE

Écrit par :  Bruno ZEVI

Dans le chapitre "Équivoques romantiques"  : …  dans les différents groupes, à la psychanalyse. Pour les architectes organiques, l'architecture *classique est celle du pouvoir, des institutions répressives, des dictatures politiques et intellectuelles, des superstructures idéologiques, illuminisme inclus : c'est l'architecture close, de l'objet en soi, qui, depuis la Renaissance, se soumet à… Lire la suite
PALLADIO ANDREA (1508-1580)

Écrit par :  Daniel RABREAU

*La basilique ou le théâtre olympique de Vicence, la Rotonda : autant d'édifices qui symbolisent pour l'amateur éclairé l'œuvre de l'architecte italien Andrea Palladio. Un seul programme architectural résume même son génie : la villa, cœur aristocratique de la vie rurale, dernière conquête, forcée mais… Lire la suite
PERRAULT CLAUDE (1613-1688)

Écrit par :  Antoine PICON

…  d'observations et d'hypothèses tout à fait représentatives de l'état de la science de son temps. *Si l'œuvre scientifique de Claude Perrault est loin d'être négligeable, la postérité a surtout retenu son apport à la vie architecturale du règne de Louis XIV. Quoique n'ayant jamais exercé l'architecture à titre professionnel, Perrault est l'auteur… Lire la suite
POST PIETER (1608-1669)

Écrit par :  Claude MIGNOT

… *Architecte et peintre né à Haarlem, il est avec Jacob van Campen, auprès duquel il se forme, et son contemporain Philip Vingboons (1607-1678), qui est actif à Amsterdam, l'un des plus importants représentants du classicisme palladien hollandais, marqué surtout par la lecture de Scamozzi. À La Haye, nommé architecte de la cour en 1645, il bâtit pour… Lire la suite
RUSSIE (Arts et culture) - L'art russe

Écrit par :  Michel ALPATOVOlga MEDVEDKOVACécile PICHON-BONINAndreï TOLSTOÏ

Dans le chapitre "L'architecture classique"  : …  *Rastrelli prit sa retraite en 1763. Peu avant, son projet de galeries marchandes pour Saint-Pétersbourg avait été rejeté car on le jugeait trop coûteux. C'était en fait le signe d'un changement de goût, d'un abandon du baroque. Le nouveau projet fut confié à l'architecte français Jean-Baptiste Michel Vallin de la Mothe, ce qui signifiait clairement… Lire la suite
SANGALLO LES

Écrit par :  Renée PLOUIN

… *Le surnom de Sangallo fut donné à une famille d'architectes toscans, les Giamberti, parce qu'ils étaient établis, à Florence, près de la Porta San Gallo. Sculpteur sur bois dans sa jeunesse, Giuliano (1443-1516) fait un premier séjour à Rome, avant 1479, et travaille ensuite comme ingénieur militaire, créant les fortifications d'Ostie, de Poggio… Lire la suite
SANMICHELI MICHELE (1484-1559)

Écrit par :  Renée PLOUIN

… *Membre d'une famille d'architectes véronais, élève de Falconetto et de Sansovino, Sanmicheli effectue un long séjour à Rome, vers 1500, pour étudier les monuments antiques ; il fréquente le cercle de Bramante et des Sangallo, puis entre au service du pape. Envoyé avec Antonio le Jeune à Orvieto, il travaille ensuite au dôme de Montefiasconne, puis… Lire la suite
SCAMOZZI VINCENZO (1552-1616)

Écrit par :  Renée PLOUIN

… *Formé à l'architecture par son père Gian-Domenico (1526-1582), Vincenzo Scamozzi étudie les œuvres de Palladio et fait de nombreux voyages en Italie et en Europe (on conserve de lui un carnet de dessins exécutés d'après des monuments français). Son œuvre est très éclectique. Ainsi, la villa Pisani à Lonigo (1576) et l'église San Gaetano de Padoue s… Lire la suite
SERVANDONI JEAN-NICOLAS (1695-1766)

Écrit par :  Jean-Jacques DUTHOY

… *Né à Florence, de père français, Jean-Nicolas Servandoni a eu une carrière exceptionnelle, tant par la variété et l'étendue de ses talents que par la diversité des lieux où ils se sont exercés. Élève, à Rome, de Pannini pour la peinture et de Rossi pour l'architecture et la décoration, c'est à Lisbonne qu'il se fait connaître par ses décors pour l'… Lire la suite
VAN CAMPEN JACOB (1595-1657)

Écrit par :  Jean-Jacques DUTHOY

… *Architecte hollandais. Van Campen introduisit en Hollande les ordonnances classiques qu'il avait étudiées à Venise et à Vicence (1615-1621). Le Mauritshuis à La Haye (1633, en collaboration avec Pieter Post) est un édifice très simple à pilastres colossaux et fronton, d'une architecture calme, tirant ses effets non de contrastes plastiques mais de… Lire la suite
VAUX-LE-VICOMTE (CHÂTEAU DE)

Écrit par :  Jean-Jacques DUTHOY

… *Trois villages déplacés, d'énormes travaux de déboisement et de terrassement, des milliers de maçons, d'artisans, de jardiniers (18 000, dit-on, à certaines périodes, et un hôpital fondé pour eux à Maincy par Fouquet), cinq années d'activité fiévreuse (avril 1656-septembre 1661), trois maîtres d'œuvre rivalisant de génie inventif, Le Vau l'… Lire la suite
WREN sir CHRISTOPHER (1632-1723)

Écrit par :  Margaret Dickens WHINNEY

… à la fin du siècle, il contribua essentiellement à faire comprendre à l'Angleterre l'architecture *classique.  Wren naquit à East Knoyle dans le Wiltshire : sa jeunesse fut consacrée à la science et aux mathématiques où il excellait. Avant l'âge de trente ans, il occupa deux chaires d'astronomie à Londres, puis à Oxford, et fut, en 1661,… Lire la suite

Afficher la liste complète (47 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média