BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire
 

Histoire des sciences : personnalités, xviie s.

Affiner votre recherche dans « Histoire des sciences : personnalités, xviie s. » en sélectionnant un article.

Articles

ALDROVANDI ULISSE (1522-1605)

Écrit par :  Jean CALMARD

Après avoir été page puis pèlerin, Aldrovandi étudia à Padoue et à Bologne, en 1545, d'abord le droit, puis la médecine. En 1549, il fut arrêté, accusé d'hérésie et envoyé à Rome où il put se disculper, probablement en partie grâce à sa naissance noble. De retour à Bologne, il obtint son diplôme de médecine en 1553 et s'intéressa à la botanique. ...  Lire la suite
AUZOUT ADRIEN (1622-1691)

Écrit par :  Robert M. MCKEON

Astronome, physicien et mathématicien, Adrien Auzout apparaît comme un homme de transition. Par sa compétence scientifique, par sa connaissance approfondie des langues orientales et par son amour de l'Antiquité, il représente l'homme de la Renaissance, tandis que par son œuvre scientifique et par sa méthode de recherche il illustre vraiment ...  Lire la suite
BARROW ISAAC (1630-1677)

Écrit par :  E.U.

Mathématicien et théologien anglais qui fut un des précurseurs du calcul infinitésimal. Ordonné ministre anglican en 1668, Isaac Barrow enseigna le grec à l'université de Cambridge (1660-1663) et fut nommé, en 1662, professeur de mathématiques au collège Gresham de Londres. En 1664, il devient professeur de mathématiques à l'université de ...  Lire la suite
BAUHIN JEAN (1541-1612 ou 1613)

Écrit par :  Valérie CHANSIGAUD

Médecin et botaniste qui incarne très bien le réseau d'amitiés et de collaborations scientifiques qui s'installe durant le xvie siècle en Europe malgré les nombreux conflits religieux. Fils d'un médecin contraint de quitter la France après sa conversion au réformisme, Jean Bauhin, né à Bâle en 1541, ...  Lire la suite
BERNOULLI LES

Écrit par :  E.U.

Originaire d'Anvers, mais fixée à Bâle depuis la fin du xvie siècle, l'illustre famille des Bernoulli a donné en moins de trois générations une pléiade de mathématiciens. Adeptes enthousiastes du calcul infinitésimal alors en pleine élaboration, les frères Jacques et Jean ont joué un rôle de premier ...  Lire la suite
BORELLI GIOVANNI ALFONSO (1608-1679)

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLET

Ayant rencontré Campanella à Rome vers 1628 et étudiant avec Benedetto Castelli, bénédictin disciple de Galilée , Borelli assiste à l'effervescence provoquée par la publication du Dialogo de Galilée, qu'il a probablement connu. Il enseigne les mathématiques à Messine à partir de 1635 et, en 1642, le sénat de cette ville ...  Lire la suite
BOYLE ROBERT (1627-1691)

Écrit par :  Georges KAYAS

Né à Lismore (Irlande) et mort à Londres, le plus jeune des quatorze enfants de Richard Boyle, comte de Cork. Après des études à Eton, Robert Boyle reçoit à Genève une éducation très libérale et y étudie les mathématiques. En 1642, il poursuit ses études à Florence, où il est initié aux travaux de Galilée . Rentré en Angleterre, il rencontre ...  Lire la suite
BRAHE TYCHO (1546-1601)

Écrit par :  Pierre COSTABEL

C'est par son prénom que le célèbre astronome danois Tycho Brahe a été universellement cité au xviie siècle, et très souvent par la suite. Le système auquel il a laissé son nom et dans lequel le Soleil tourne autour de la Terre immobile tandis que les autres planètes tournent autour du Soleil a dans ...  Lire la suite
BRIGGS HENRY (1561-1630)

Écrit par :  E.U.

Mathématicien anglais dont le nom est attaché à la découverte des logarithmes décimaux (appelés aussi logarithmes vulgaires ou briggsiens). Le caractère instrumental de ce nouvel outil mathématique lui valut une large et rapide diffusion auprès des utilisateurs confrontés à des calculs longs et compliqués. À partir de 1596, Briggs enseigna la ...  Lire la suite
BROWNE sir THOMAS (1605-1682)

Écrit par :  Pascal AQUIEN

Esprit très éclectique, Thomas Browne se passionna pour la médecine comme pour l'archéologie ; homme très religieux, il offrit un exemple quasi unique de tolérance, en dépit de ses prises de position très affirmées, à une époque où les débats d'idées ne permettaient guère que l'on ménageât ses adversaires en religion. Écrivain très élégant, ...  Lire la suite
CAMERARIUS RUDOLPH JACOB (1665-1721)

Écrit par :  Anne-Marie PRÉVOST

D'une famille d'intellectuels, Rudolf Camerarius est le fils d'Elias Rudolph, docteur en philosophie et en médecine, qui fut professeur, puis recteur de l'université de Tübingen et membre de la célèbre Academia Caesareo-Leopoldina naturae curiosorum. Après de brillantes études, il quitte à vingt ans Tübingen pour faire, comme il était de règle ...  Lire la suite
CAMPANELLA TOMMASO (1568-1639)

Écrit par :  Michel-Pierre LERNER

Dans une lettre du 6 juillet 1638 à Ferdinand II de Médicis, Campanella déclarait : « Le siècle futur nous jugera, car, pour le présent, il crucifie toujours ses bienfaiteurs : mais ceux-ci ressuscitent le troisième jour ou le troisième siècle. » Confirmant pour ainsi dire cette prophétie, le renouveau d'intérêt pour le dominicain calabrais s'est ...  Lire la suite
CASSEGRAIN NICOLAS (mort en 1712)

Écrit par :  Bernard PIRE

Physicien français, inventeur en 1672 du télescope qui porte son nom. On connaît très peu de chose sur Nicolas Cassegrain, qui a été vraisemblablement professeur au collège de Chartres. La combinaison optique qu'il a mise au point est très souvent employée dans les télescopes modernes : il s'agit de la conjonction d'un miroir parabolique concave ...  Lire la suite
CASSINI LES

Écrit par :  Guy POURSIN

Famille française représentée pendant quatre générations par des astronomes et des géodésiens. Jean-Dominique Cassini est né à Perinaldo, dans le comté de Nice, en 1625 et mort à Paris en 1712. Enseignant en Italie, il vient en France à la demande de Colbert, s'y installe et se fait naturaliser. En 1669, il est reçu à l'Académie des sciences et ...  Lire la suite
CAVALIERI FRANCESCO BONAVENTURA (1598-1647)

Écrit par :  E.U.

Mathématicien dont les recherches en géométrie préfigurent le calcul intégral. Dans sa jeunesse, Cavalieri rejoignit les jésuates (souvent appelés clercs religieux de saint Jérôme), un ordre religieux qui suivait la règle de saint Augustin et qui fut supprimé en 1668 par le pape Clément X. Les œuvres d'Euclide éveillèrent son intérêt pour les ...  Lire la suite
DE GRAAF RÉGNIER (1641-1673)

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLET

Médecin et physiologiste hollandais né à Schonhoven, Régnier (ou Reinier) De Graaf étudie à Louvain, puis à Utrecht (1661) où Diemerbroek enseigne l' anatomie , et à Leyde où ses maîtres sont notamment Van Horne et de Le Boë (dit Sylvius). Dans cette ville, il publie Disputatio medica de natura et usu succi pancreatici (1663), ...  Lire la suite
DENIS JEAN-BAPTISTE (1643-1704)

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

Le 15 juin 1667, Jean-Baptiste Denis, médecin parisien formé à Montpellier, diplômé en 1667, réussit à injecter dans les veines d’un jeune homme affaibli par des saignées successives l’équivalent de 300 millilitres de sang d’un agneau . Denis venait de réaliser la première transfusion de sang chez l’homme. Les saignées avaient pour but de corriger ...  Lire la suite
DESARGUES GÉRARD (1591-1661)

Écrit par :  E.U.

Mathématicien français qui a introduit les premiers concepts de la géométrie projective. Desargues est né à Lyon, mais on connaît peu de chose sur les premières années de sa vie. Il a été conseiller technique du cardinal de Richelieu et du gouvernement français. D'après le biographe de Descartes, Adrien Baillet, il servait au siège de La Rochelle, ...  Lire la suite
DESCARTES (R.)

Écrit par :  Ferdinand ALQUIÉ

Dans le chapitre La science cartésienne La science cartésienne ...  Lire la suite

DUHAMEL DU MONCEAU HENRI LOUIS (1700-1782)

Écrit par :  Lucien PLANTEFOL

Fils d'Alexandre du Hamel, seigneur de Denainvilliers, dans le Gâtinais, Duhamel du Monceau naît à Paris, fait ses études au collège d'Harcourt et, insatisfait de son savoir, forme le vœu de consacrer sa vie à la science. Pour être tout à elle, il ne se marie pas. Il habite près du Jardin du roi, l'un des rares endroits où il puisse apprendre ce ...  Lire la suite
FERMAT PIERRE DE (1601-1665)

Écrit par :  E.U., Catherine GOLDSTEIN, Jean ITARD

Le mathématicien français Pierre de Fermat est à l'origine des branches les plus fécondes des mathématiques : géométrie analytique, dont il découvre le principe indépendamment de Descartes, calcul infinitésimal, calcul des probabilités , théorie des nombres. Il a donné à l'arithmétique une vigueur et une actualité que cette discipline avait ...  Lire la suite
FLAMSTEED JOHN (1646-1719)

Écrit par :  E.U.

L'astronome anglais John Flamsteed naît le 19 août 1646 à Denby, dans le Derbyshire. D'une santé fragile, il est contraint de quitter l'école en 1662. Il étudie l' astronomie en autodidacte avant de poursuivre son instruction à l'université de Cambridge, de 1670 à 1674. En 1677, il devient membre de la Royal Society . Ordonné prêtre en 1675, ...  Lire la suite
GALILÉE (G. GALILEI)

Écrit par :  Pierre COSTABEL

Le nom de Galilée est plus que célèbre. Il fut – il est encore – signe de contradiction, et l'homme auquel il appartient s'estompe derrière les symboles. Symbole du martyr qui a souffert pour les droits de la raison et de l' expérience face aux dogmatismes philosophiques et qui a ouvert l'ère de la science positive. Pour quelques-uns aussi, ...  Lire la suite
GALILÉE - (repères chronologiques)

Écrit par :  James LEQUEUX

15 février 1564 Galilée (Galileo Galilei) naît à Pise ; il est le premier des six ou sept enfants du musicien Vincenzo Galilei , qui avait épousé en 1562 Giulia degli Ammannati. 1583 Selon son premier biographe, Vincenzo Viviani, Galilée formule la loi d'isochronisme du pendule, après avoir observé ...  Lire la suite
GLAUBER JOHANN RUDOLPH (1604-1670)

Écrit par :  Dina SURDIN

Chimiste allemand, né à Karlstadt, en Bavière, considéré, en raison de ses vastes connaissances, comme un des « pères de la chimie ». Johann Rudolph Glauber vit successivement à Vienne, à Salzbourg, à Francfort et à Cologne avant de s'installer à Amsterdam, où il mourra. Il gagne sa vie principalement en vendant des préparations médicinales ...  Lire la suite
GREGORY JAMES (1638-1675)

Écrit par :  Bernard PIRE

Mathématicien et opticien écossais, James Gregory naît en novembre 1638 près d’Aberdeen, en Écosse, fils cadet d’un prêtre anglican. Sa mère puis son frère David l’initient à la géométrie et en particulier à la lecture des Éléments d’Euclide pendant son adolescence. Il entre ensuite à l’université ...  Lire la suite
GREW NEHEMIAH (1641-1712)

Écrit par :  Valérie CHANSIGAUD

Le Britannique Nehemiah Grew est considéré, avec Marcello Malpighi , comme le fondateur de l'anatomie végétale. Fils d'un vicaire réfractaire à l'Église anglicane, Nehemiah Grew, né le 26 septembre 1641 à Mancetter (comté de Warwickshire), fait ses études à Cambridge puis à l'université de Leyde d'où il sort diplômé en médecine en 1671. Il fait ...  Lire la suite
GRIMALDI FRANCESCO MARIA (1618-1663)

Écrit par :  Bernard PIRE

Né le 2 avril 1618 à Bologne (Italie) et mort le 28 décembre 1663 dans cette même ville, Francesco Maria Grimaldi fut un prêtre jésuite italien qui, après avoir terminé des études de philosophie et de théologie, enseigne la philosophie puis les mathématiques au collège jésuite de Bologne. Encore étudiant, il entreprend des expériences précises de ...  Lire la suite
GUERICKE OTTO VON (1602-1686)

Écrit par :  Jacques MÉRAND

Physicien allemand, né à Magdeburg et mort à Hambourg. Otto de Guericke, bourgmestre de Magdeburg, se signale à l'attention du monde savant, peu après 1650, par ses expériences sur le vide et sur l'électricité, bien antérieures à celles de C. Huygens, de D. Papin et de C. F. Du Fay. Dès 1632, il cherche à établir le vide dans un récipient rempli ...  Lire la suite
GULDIN PAUL (1577-1643)

Écrit par :  Jacques MEYER

Jésuite et mathématicien suisse, né à Saint-Gall et mort à Graz. Paul Guldin est surtout connu pour la redécouverte de deux théorèmes qu'il publia dans son Centrobaryca (1635-1641) et qui portent son nom : L'aire engendrée par la rotation d'une courbe autour d'un axe ne traversant pas la courbe est égale au produit de la ...  Lire la suite
HALLEY EDMUND (1656-1742)

Écrit par :  Jean-Marc BRISSAUD

Fils d'un riche marchand de savon londonien, Halley est très tôt attiré par l' astronomie . À vingt ans, il rencontre John Flamsteed , astronome royal, qui travaille à établir un catalogue des étoiles de l'hémisphère boréal. Halley décide d'en faire autant pour l'hémisphère austral et part à Sainte-Hélène, où il restera deux ans. À son retour, il ...  Lire la suite
HARVEY WILLIAM (1578-1657)

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLET

Après avoir étudié à Canterbury et à Cambridge, Harvey se rend en 1598 à Padoue dont l'université et principalement l'école de médecine étaient en pleine gloire. Là, Fabrice d'Acquapendente lui enseigne l'anatomie et Casserius la chirurgie . Reçu docteur en médecine en 1602, il retourne à Londres et devient, en 1609, médecin de l'hôpital ...  Lire la suite
HOOKE ROBERT (1635-1703)

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLET

Savant anglais qui fut l'un des esprits les plus féconds du xviie siècle. Élève à Oxford, Robert Hooke attire, par sa remarquable dextérité et son esprit inventif, l'attention de Robert Boyle qui l'engage comme assistant dans son laboratoire (1655) et avec lequel il construit sa machine pneumatique. ...  Lire la suite
HUYGENS CHRISTIAAN (1629-1695)

Écrit par :  Pierre COSTABEL

Christiaan Huygens n'a pas, aujourd'hui, la célébrité qu'il mérite. Il fut en son temps la référence vivante de la physique, dont l'apparition comme discipline autonome dans l'enseignement coïncide avec sa mort. Ce qui reste de son énorme correspondance permet de mesurer la raison et l'étendue de son influence. Les traités qui sont sortis de ses ...  Lire la suite
KEPLER (J.)

Écrit par :  Pierre COSTABEL

Les sillons de l'espace où l'on navigue sans effort sont elliptiques. Qui ne le sait aujourd'hui ? Mais combien celui qui les découvrit est méconnu ! Il ne faut pas accuser trop vite l'ingratitude de l'histoire. Kepler écrivit la pièce maîtresse de son œuvre comme aucun créateur ne le fit jamais : il confia au livre imprimé les méandres de ses ...  Lire la suite
KEPLER (J.) - (repères chronologiques)

Écrit par :  James LEQUEUX

27 décembre 1571 Johannes Kepler naît à Weil der Stadt, dans le Wurtemberg. 1596 Publication du Mysterium cosmographicum. 1609 Publication de l'Astronomia nova. 1619 Publication de Harmonice  ...  Lire la suite
KIRCHER ATHANASIUS (1602-1680)

Écrit par :  Sylvain MATTON

Polygraphe et polyglotte considéré de son vivant comme « le phénix des savants », Athanasius Kircher aborda presque tous les domaines du savoir de son temps, donnant des ouvrages magnifiquement illustrés aussi bien sur l' astronomie , l'optique, la géologie, la musique, que sur le magnétisme , les hiéroglyphes, l'alchimie ou la kabbale . Cet ...  Lire la suite
L'HOSPITAL GUILLAUME DE (1661-1704)

Écrit par :  Jacques MEYER

Mathématicien français né et mort à Paris. Guillaume de L'Hospital, marquis de Sainte-Mesme, a été l'un des premiers élèves de Jean Bernoulli qui lui enseigna les méthodes nouvelles de l' analyse mathématique . Il a fait connaître à l'ensemble des mathématiciens les travaux de Leibniz et des Bernoulli et a introduit la notation différentielle dans ...  Lire la suite
LANCISI GIOVANNI MARIA (1654-1720)

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

En 1717, le médecin Giovanni Maria Lancisi (1654-1720) publie chez l’éditeur romain Salvioni De noxiis paludum effluviis eorumque  ...  Lire la suite
MAIER MICHAEL (1566-1622)

Écrit par :  Antoine FAIVRE

Médecin et alchimiste, né à Rindsberg, près de Kiel, Michael Maier obtint le doctorat de médecine à Rostock, où il vécut avant de s'installer à Prague à la cour de Rodolphe II, dont il devint le médecin personnel et le secrétaire particulier. Maier fait donc partie de ces nombreux alchimistes et hermétistes qui trouvèrent en cet empereur un prince ...  Lire la suite
MALPIGHI MARCELLO (1628-1694)

Écrit par :  Alfredo RIVA, Ettore TOFFOLETTO

Médecin et biologiste italien né le 10 mars 1628 à Crevalcore, près de Bologne (États pontificaux), mort le 30 novembre 1694 à Rome. Marcello Malpighi entre en 1646 à l'université de Bologne dont il est docteur en médecine et en philosophie en 1653. Nommé enseignant dans son alma mater, il y poursuit aussitôt ses recherches ...  Lire la suite
MARIOTTE EDME (1620-1684)

Écrit par :  Georges KAYAS

Physicien français né à Dijon et mort à Paris, Edme Mariotte est l'un des savants du xviie siècle qui ont continué en France la grande tradition de Galilée , comme l'ont fait en Angleterre R. Boyle et I. Newton. S'intéressant à la nouvelle science des gaz, inaugurée par J. B. van Helmont, il a ...  Lire la suite
MATTHIAS DE L'OBEL (1538-1616)

Écrit par :  Denis LAMY

Botaniste flamand, Matthias (ou Mathias) de L’Obel (ou de Lobel), en latin Matthaeus Lobelius, proposa un mode de classement des plantes reconnu par ses contemporains comme l’un des meilleurs de cette époque. Né à Lille, dans les Flandres françaises, en 1538, Matthias de L’Obel étudie à Montpellier sous la direction de Guillaume Rondelet , qui ...  Lire la suite
MERIAN ANNA MARIA SIBYLLA (1647-1717)

Écrit par :  Denis LAMY

Illustratrice et naturaliste d’origine allemande, Anna Maria Sibylla Merian fut une figure originale et atypique de son temps, et ce pour trois raisons. D’abord, elle a exercé dans un domaine dominé par les hommes. Ensuite, elle a montré un grand intérêt pour la métamorphose des insectes , et en particulier celle des papillons, à une époque où ...  Lire la suite
MERSENNE MARIN (1588-1648)

Écrit par :  Françoise ARMENGAUD

Philosophe et religieux français, Mersenne est l'une des figures les plus influentes de la révolution scientifique du xviie siècle, au sein de laquelle, sans être proprement homme de science, il a joué un rôle considérable de témoin et d'animateur. Né à Oizé, près de La Flèche, il fit ses études au ...  Lire la suite
NEPER ou NAPIER JOHN (1550-1617)

Écrit par :  Jacques MEYER

Mathématicien écossais, John Napier (ou Neper), baron de Merchiston, passa la majeure partie de sa vie dans le manoir familial de Merchiston (près d'Édimbourg) où il naquit en 1550 et mourut le 4 avril 1617. Violemment anticatholique, il se consacra aux luttes politiques et religieuses de son temps. On lui doit notamment un pamphlet dans lequel il ...  Lire la suite
NEWTON ISAAC (1642-1727)

Écrit par :  Michel PATY

L'œuvre de Newton constitue sans conteste le plus grand moment de la science moderne telle qu'elle s'est constituée après la Renaissance  ; elle couronne les travaux exceptionnellement riches d'une pléiade de mathématiciens et de physiciens de génie. On pourrait généraliser la remarque qu'il fit lui-même à propos des recherches en optique de ...  Lire la suite
PAPIN DENIS (1647-vers 1712)

Écrit par :  Jacques MÉRAND

Inventeur et physicien français né à Chitenay, près de Blois, et mort à Londres. Abandonnées depuis Héron d'Alexandrie (iiie s.), les recherches sur la vapeur sont reprises, au xviie siècle, après la découverte, toute récente, de la pression ...  Lire la suite
PARDIÈS IGNACE GASTON (1636-1673)

Écrit par :  Jean-Robert ARMOGATHE

Né à Pau, fils d'un conseiller au Parlement, Ignace Pardiès entre à l'âge de seize ans chez les Jésuites. Il se révèle très vite un habile « mécanicien » et mathématicien, largement influencé par René Descartes (et, plus encore peut-être, par Christiaan Huygens). Il enseigne les mathématiques au collège Louis-le-Grand à Paris. Il meurt jeune, ...  Lire la suite
PASCAL BLAISE (1623-1662)

Écrit par :  Dominique DESCOTES, François RUSSO

On a « tant imaginé et si passionnément considéré » Pascal, dit Valéry, qu'on en a fait un « personnage de tragédie », une « sorte de héros de la dépréciation totale et amère », de « Hamlet français et janséniste ». Les travaux des historiens modernes achèvent à peine aujourd'hui de corriger cette légende, née des polémiques religieuses des ...  Lire la suite
PERRAULT CLAUDE (1613-1688)

Écrit par :  Antoine PICON

Médecin, savant et architecte, Claude Perrault fait partie de ces esprits universels dont le xviie siècle offre de nombreux exemples. On lui doit des contributions pleines d'intérêt, parfois même décisives, dans des domaines aussi différents que la philosophie naturelle, l'anatomie animale et humaine, ...  Lire la suite
RAY ou WRAY JOHN (1627-1705)

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLET

Naturaliste anglais, surnommé le « Pline anglais », John Ray (ou Wray, en latin Raius) donne un souffle nouveau à la zoologie. Après avoir étudié à Cambridge, il enseigne à vingt-trois ans le grec et les mathématiques. Attiré par la botanique, il publie, en 1660, Catalogus plantarum circa Cantabrigium nascentium. Prêtre de ...  Lire la suite
ROBERVAL GILLES PERSONNE DE (1602-1675)

Écrit par :  Pierre COSTABEL

L'utilité durable d'une ingénieuse balance a assuré la mémoire du nom de ce mathématicien né à Roberval et mort à Paris. Ce n'est pas dérisoire. L'instrument témoigne de ce que l'inventeur joignait le sens de l'utile à une conception savante, préfiguration du principe des travaux virtuels. Roberval eut cependant bien d'autres mérites. Professeur ...  Lire la suite
ROLLE MICHEL (1652-1719)

Écrit par :  Bernard PIRE

Mathématicien français connu pour ses travaux en analyse diophantienne, en algèbre et en géométrie . Né le 21 avril 1652 à Ambert, en Auvergne, Michel Rolle, fils d'un boutiquier, est en grande partie un autodidacte. Assistant de différents hommes de loi aux alentours de sa ville natale jusqu'en 1675, il s'installe à Paris et y travaille comme ...  Lire la suite
RÖMER OLE (1644-1710)

Écrit par :  E.U.

L'astronome danois Ole Römer démontra en 1676 que la vitesse de la lumière n'était pas infinie. Ole Christensen Römer (ou Rømer, ou Roemer) naît le 25 septembre 1644 à Århus, dans le Jutland. En 1672, il s'établit à Paris, où il va passer neuf ans à l'Observatoire royal. Le directeur de cette institution, l'astronome franco-italien ...  Lire la suite
SANTORIO SANTORIO (1561-1636)

Écrit par :  E.U.

Médecin italien, né le 29 mars 1561 à Capodistria, en Italie (auj. Koper, Slovénie), mort le 22 février 1636 à Venise. Santorio Santorio obtient en 1582 son doctorat de médecine à l'université de Padoue, où il exercera comme professeur de médecine théorique de 1611 à 1624. En 1587, obéissant à l'ordre d'un noble croate, il devient son médecin ...  Lire la suite
SNELL VAN ROYEN WILLEBRORD (1580-1626)

Écrit par :  Bernard PIRE

Le mathématicien néerlandais Willebrord Snell Van Royen (1580-1626) publie en 1617 à Leyde (Hollande) le traité Eratosthenes Batavus. De Terrae ambitus vera  ...  Lire la suite
STAHL GEORG ERNST (1660-1734)

Écrit par :  Dina SURDIN

Chimiste allemand, né à Ansbach (Bavière), Georg Ernst Stahl étudie la médecine à Iéna. Dès 1683, il est chargé de cours et, en 1687, il devient médecin personnel du duc de Saxe-Weimar. Lors de la création de l'université de Halle, en 1693, il est nommé professeur de médecine en second, enseignant les « Institutiones » : physiologie, pathologie, ...  Lire la suite
STÉNON (N.)

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLET

Après avoir étudié d'abord la médecine à Copenhague (avec Bartholin) et à Amsterdam, Sténon s'intéresse plus particulièrement à l' anatomie , et découvre en 1660 le canal excréteur de la glande parotide, qui est nommé depuis canal de Sténon. Il poursuit ses recherches d'anatomie et de physiologie à Leyde, en France et en Italie où il séjourne à ...  Lire la suite
SWAMMERDAM JAN (1637-1680)

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLET

Naturaliste hollandais qui, bien que destiné à l'état religieux par son père, entre en 1663 à l'université de Leyde pour y étudier la médecine sous la direction notamment de Van Horne et de Le Boë. L'année suivante, il vient à Paris perfectionner ses connaissances en dissection et devient un anatomiste d'une extraordinaire habileté. Il séjourne à ...  Lire la suite
SYDENHAM THOMAS (1624-1689)

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLET

Médecin anglais, Sydenham restaura les principes hippocratiques de la médecine. Fidèle soldat de Cromwell, la défaite des royalistes le rend à la vie civile en 1646. Il étudie alors la médecine à Oxford et, après une interruption due à la reprise de la guerre civile, il obtient ses grades de docteur. Pour sa brillante conduite à la bataille de ...  Lire la suite
TORRICELLI EVANGELISTA (1608-1647)

Écrit par :  Agnès LECOURTOIS

Physicien et mathématicien italien, né à Faenza et mort à Florence, inventeur du baromètre. Les écrits de Galilée inspirèrent à Torricelli un traité de mécanique, De motu (Du mouvement), qui devait à son tour influencer Galilée. Invité à Florence en 1641, Torricelli assure les fonctions de secrétaire et ...  Lire la suite
TOURNEFORT JOSEPH PITTON DE (1656-1708)

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLET

Botaniste français qui, malgré sa passion pour la botanique dès sa jeunesse, était destiné à la prêtrise ; Joseph Pitton de Tournefort entre au séminaire d'Aix, qu'il quitte en 1677. Il explore alors la flore de la Haute-Provence et commence à constituer un herbier qui, enrichi au cours de ses expéditions suivantes, est aujourd'hui conservé au ...  Lire la suite
VAN HELMONT JAN BAPTIST (1577-1644)

Écrit par :  Michel PRIVAT DE GARILHE

Chimiste, physiologiste et médecin flamand, Jan Baptist van Helmont eut le grand mérite d'avoir établi un pont entre l' alchimie et la chimie, et malgré ses penchants mystiques et sa croyance en la pierre philosophale, il respecta l'enseignement de William Harvey et celui de Galilée . Il fut un observateur minutieux et un expérimentateur précis.  ...  Lire la suite
VAN LEEUWENHOEK ANTOINE (1632-1723)

Écrit par :  Pierre NICOLLE

La même année que son ami Jan Vermeer, Antoine van Leeuwenhoek naît à Delft. Après quelques années d'étude dans un collège de Leyde, il est placé comme apprenti chez un drapier d'Amsterdam. Reçu maître drapier lui-même, il s'installe, en 1649, dans sa ville natale, à l'enseigne de la Tête d'or (Het Gouden Hoofd). ...  Lire la suite
WALLIS JOHN (1616-1703)

Écrit par :  E.U.

Mathématicien anglais né le 23 novembre 1616 à Ashford (Kent) et mort le 28 octobre 1703 à Oxford, Wallis est un des plus illustres précurseurs d' Isaac Newton . En 1632, il entre au collège Emmanuel de Cambridge, où il se distingue dans de nombreux domaines. Environ huit ans plus tard, il obtient une bourse au Queens' College, Cambridge. Il est ...  Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.