Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PHALANGE, histoire militaire

Articles

  • ARMÉE - Doctrines et tactiques

    • Écrit par Jean DELMAS
    • 8 017 mots
    • 3 médias
    Apparaît ensuite, dans le courant du viie siècle avant J.-C., la phalange, bloc monolithique d' hoplites, formation tactique inédite de soldats citoyens et « égaux » ; sa force de pénétration réside dans le courage collectif, soudé par un entraînement intensif et par une invention mineure, l'...
  • ARMÉE - Typologie historique

    • Écrit par Paul DEVAUTOUR, Universalis
    • 12 926 mots
    • 21 médias
    ...mécanique des évolutions. Il existe aussi des fantassins légers, peltastes et psilistes, qui éclairent, couvrent et protègent la formation de combat, la phalange. Le Thébain Epaminondas, grâce au remarquable entraînement de son infanterie, et à une petite cavalerie très bien dressée, parvient à écraser...
  • HELLÉNISTIQUE CIVILISATION

    • Écrit par Paul GOUKOWSKY
    • 8 772 mots
    En raison de ces guerres incessantes, il devint difficile aux Séleucides et aux Lagides de trouver des Macédoniens pour leur infanterie d'élite (phalange). Ils eurent recours aux mercenaires, grecs et thraces, puis galates – ces derniers peu fiables – et juifs, nombreux au service des derniers...
  • INFANTERIE

    • Écrit par Henri de NANTEUIL
    • 3 162 mots
    • 3 médias
    Un des plus parfaits exemples de l'infanterie lourde a été la phalange macédonienne, constituée par un carré de 64 hommes de côté (soit 4 096 hommes). Munis de la longue pique (la sarisse) et protégés par des casques et des cuirasses, formant des blocs compacts, ils jouaient le rôle de véritables rouleaux...
  • MACÉDOINE ANTIQUE

    • Écrit par Bernard HOLTZMANN, Claude MOSSÉ
    • 10 554 mots
    • 6 médias
    ...forteresses et en dotant son armée de chevaux et d'armes, et certains historiens modernes ont imaginé qu'Archélaos avait organisé, avant Philippe, la célèbre phalange macédonienne. Il s'agit là d'une réforme qui donnait à l'infanterie lourde, recrutée chez les paysans libres, un rôle prépondérant...
  • PHILIPPE II (env. 382-336 av. J.-C.) roi de Macédoine (359-336 av. J.-C.)

    • Écrit par Paul GOUKOWSKY
    • 2 217 mots
    • 1 média
    ...(« Compagnons du roi »). En quelques mois, Philippe, qui avait vu s'entraîner l'infanterie thébaine de Pélopidas et d'Epaminondas, mit sur pied, en puisant dans la classe moyenne, une infanterie macédonienne, la fameuse « phalange », dont un noyau permanent de Pézhétaïroi...