9 juillet 1991France. Entrée du groupe japonais N.E.C. dans le capital de Bull

 

Le gouvernement donne finalement son accord à la prise de participation, à hauteur de 4,7 p. 100 du Japonais N.E.C. (Nippon Electric Company) dans le capital de la Compagnie des machines Bull, maison mère du groupe public informatique français. Destiné à accroître la coopération des deux constructeurs dans le secteur des ordinateurs de gros volume, cet accord, auquel s'était d'abord opposée Édith Cresson à son arrivée à Matignon, a été renégocié afin de préserver la « liberté stratégique de Bull » ; ce dernier conserve la possibilité de conclure de nouvelles alliances, et son principal actionnaire, l'État, se réserve le droit de racheter cette participation à tout moment.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  9 juillet 1991 - France. Entrée du groupe japonais N.E.C. dans le capital de Bull », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 avril 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-juillet-1991-entree-du-groupe-japonais-n-e-c-dans-le-capital-de-bull/