Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

9-28 novembre 1996

Bosnie-Herzégovine. Limogeage du général Mladić

Le 9, la présidente de la « république serbe de Bosnie » (Republika Sprska), Biljana Plavsić, limoge le général Ratko Mladić, commandant des forces armées depuis mai 1992 – qui est inculpé de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre devant le Tribunal pénal international de La Haye –, ainsi que soixante-dix officiers supérieurs. Ratko Mladić, proche de Belgrade mais qui a toujours fait preuve d'indépendance vis-à-vis de Pale, est remplacé par le général Pero Colić, réputé proche du Parti démocratique au pouvoir en « république serbe de Bosnie ». L'ancien état-major limogé rejette cette décision et exige la nomination d'un officier « qualifié et compétent ».

Le 28, le général Mladić annonce qu'il a confié, la veille, ses fonctions à son suppléant, le général Manojlo Milovanović. Ce dernier remet finalement ses pouvoirs au général Colić.

— Universalis

Événements précédents