6-31 août 1996Bosnie-Herzégovine. Accord à Mostar et dissolution de la « république d'Herzeg-Bosna »

 

Le 6, Croates et Musulmans parviennent, sous l'égide de l'Union européenne, à un accord sur le partage du pouvoir à Mostar où les premiers refusaient de reconnaître les résultats de l'élection municipale de juin, favorables aux seconds. Le texte prévoit la désignation d'un maire croate et d'un maire adjoint musulman, ce qui sera fait le 14. Les nationalistes extrémistes des deux camps continuent toutefois à prôner un partage ethnique de la ville. Le départ de l'administrateur européen de Mostar est prévu pour la fin de l'année.

Le 14, alors que la situation sur le terrain reste tendue, les présidents serbe, croate et musulman, réunis à Genève par le secrétaire d'État américain Warren Christopher, réitèrent leur engagement en faveur de l'application des accords de Dayton de novembre 1995 et, notamment, de l'organisation d'élections libres et démocratiques en Bosnie, en septembre.

Le 15, l'aéroport de Sarajevo est rouvert au trafic civil, en présence de Warren Christopher.

Le 20, l'Ifor (Implementation Force) détruit, à Margetici, un stock de près de 400 tonnes d'armes et de munitions dissimulé par les Serbes bosniaques en violation des accords de Dayton.

Le 31, en application des engagements pris à Genève le 14, les dirigeants nationalistes croates de la « république d'Herzeg-Bosna », autoproclamée en 1993 dans le sud-ouest de la Bosnie, annoncent la dissolution de celle-ci.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-31 août 1996 - Bosnie-Herzégovine. Accord à Mostar et dissolution de la « république d'Herzeg-Bosna » », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-31-aout-1996-accord-a-mostar-et-dissolution-de-la-republique-d-herzeg-bosna/