15-19 mai 1996Bosnie-Herzégovine. Difficile mise en œuvre des accords de Dayton

 

Le 15, Radovan Karadzić, « président » de la « République serbe de Bosnie », limoge son « Premier ministre » Rajko Kasagié, séparatiste mais partisan de l'accord de paix de Dayton et interlocuteur privilégié des Occidentaux. Cette mise à l'écart intervient alors que ces derniers accentuent leur pression sur Radovan Karadzić et sur le général Ratko Miadić qui, inculpés de crimes contre l'humanité, ne peuvent, selon les accords de paix, exercer une quelconque fonction politique.

Le 19, Pale dément la démission de Radovan Karadzić, que Belgrade et le haut représentant civil Carl Bildt avaient laissé prévoir la veille. Cependant, la « République serbe de Bosnie » annonce que la vice-présidente Biljana Plavsié est désormais chargée des contacts avec la communauté internationale. Cet épisode marque l'échec de la tentative de Carl Bildt pour obtenir le départ des dirigeants serbes bosniaques.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  15-19 mai 1996 - Bosnie-Herzégovine. Difficile mise en œuvre des accords de Dayton », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/15-19-mai-1996-difficile-mise-en-oeuvre-des-accords-de-dayton/