9-26 novembre 2005France. Congrès du Parti socialiste

 

Le 9, une majorité des militants socialistes (53,5 p. 100) se prononcent, lors d'une consultation interne, en faveur de la motion défendue par le premier secrétaire du Parti socialiste (P.S.) François Hollande, en vue du prochain congrès. La motion du Nouveau Parti socialiste (N.P.S.) d'Arnaud Montebourg, Vincent Peillon et Henri Emmanuelli remporte 24 p. 100 des suffrages, et celle de Laurent Fabius 21 p. 100. Les résultats sont contestés par les minoritaires.

Du 18 au 20 se tient au Mans (Sarthe) le soixante-quatorzième congrès du P.S. Celui-ci aboutit à une synthèse entre le courant majoritaire et les deux courants minoritaires. Seul Arnaud Montebourg refuse de s'y associer en raison de l'absence de compromis sur les institutions, la synthèse ne prenant pas en compte son principe d'une « VIe République » dotée d'un Premier ministre chef de l'exécutif.

Le 24, François Hollande, seul candidat, est réélu premier secrétaire du P.S.

Le 26, François Hollande présente la composition de la nouvelle direction du parti, dans laquelle les fabiusiens font leur retour et le N.P.S. son entrée.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  9-26 novembre 2005 - France. Congrès du Parti socialiste », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-26-novembre-2005-congres-du-parti-socialiste/