Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

8-30 décembre 2020

Union européenne - Royaume-Uni. Conclusion d’un accord de libre-échange entre Bruxelles et Londres.

Vers un accord Londres-Bruxelles, 2020 - crédits : Aaron Chown/ WPA Pool/ Getty Images

Vers un accord Londres-Bruxelles, 2020

Le 8, le gouvernement britannique annonce le retrait des dispositions du projet de loi sur le marché intérieur qui contrevenaient à l’accord sur la sortie du royaume de l’Union européenne (UE) conclu en octobre 2019 avec Bruxelles. Celles-ci concernaient les relations entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande, point d’achoppement dans les négociations de l’accord sur les relations entre Londres et l’UE après le Brexit.

Le 24, le Premier ministre britannique Boris Johnson et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen annoncent simultanément la conclusion d’un accord post-Brexit de libre-échange entre le Royaume-Uni et l’UE. L’accord ne prévoit pas de droits de douane et encadre les règles de concurrence. Les Européens cèdent le quart de leurs quotas de pêche aux Britanniques. Le texte ne concerne pas les services, notamment financiers. La liberté de circulation est abolie. Toutefois, les Britanniques résidant dans l’UE et les Européens habitant le Royaume-Uni conservent leur droit de résidence et de travail, et aucun visa de tourisme n’est imposé. Le Royaume-Uni sort du programme européen d’échanges universitaires Erasmus.

Le 30, le Parlement britannique adopte la loi transposant les termes de l’accord dans la législation britannique. La Chambre des communes l’approuve par 521 voix contre 73. Les indépendantistes écossais, les unionistes irlandais et quelques élus travaillistes s’y opposent. Ce vote intervient deux jours avant la sortie effective du Royaume-Uni de l’UE.

— Universalis

Événements précédents